24/10/2013

TEST: Beyond Two Souls

jaquette beyond two souls.jpg

Jodie Holmes est une jeune fille pas comme les autres, du genre à vous mettre une belle frousse en quelques secondes.
La pauvre jeune-fille n'a jamais connut le calme d'une famille, car elle a vécu la plupart de son enfance à servir de cobaye pour des expériences mettant à profit son don pas comme les autres.
Car Jodie est continuellement attachée à une entité invisible qui peut répondre à des ordres mais qui parfois n'en fait qu'a sa tête.
Elle va connaître de nombreuses péripétie tout au long de sa jeune existence et va même devenir agent secret pour la CIA qui l'a recrutée pour son don surnaturel mais parfois, à vivre avec un tel poids peut user et Jodie va s'enfuir et rencontrer de nombreuses personnes sur sa route, de la rue et ses habitants soudé dana la galère jusqu'aux indiens Navajo, Jodie va faire de belles et de moins belle rencontre.

Côté Graphismes:
Quantic Dream réalise un superbe jeu avec des visages criant de vérité!
Beyond Two Souls état un jeu qui doit véhiculer l'émotion des personnages, il était important que les visages soit jolis photo-réaliste et pour le coups, c'est des plus réussi.
Certes, des personnages secondaires qui n'ont pas leurs importance dans l'histoire ne connaissent pas le même traitement de faveur mais les personnages principaux sont magnifiques, tout comme les personnages que nous rencontrerons au fil de l'aventure.
Mais ce n'est pas le seul point positif, les différents décors sont également de superbe qualité, en plus d'être diversifié, la qualité est là et c'est presque trompeur car à certains endroit on ce croirait dans un film!
Pas de doute, c'est magnifique à l’œil!
J'ai tout de même remarqué quelques petits bug d'affichage à 1 ou 2 endroits du jeu sans gêner la progression.

Côté Gameplay:
Heavy Rain a posé les bases avec ses séquences de QTE intelligent, Beyond Two Souls corrige parfois quelques petits raté de Heavy Rain.
Les déplacement sont classiques, le stick droit est quand à lui utilisé pour gérer la caméra à certain moment, les phases de combats ou encore pour interagir avec certain objets.
Pour le reste, il vous sera demandé d'appuyer sur les touches demandées à l'écran.
La caméra est un petit peu capricieuses ce qui est parfois gênant.
Gameplay simple et efficace!

La Durée de vie:
Environ 12 heures seront nécessaire pour compléter entièrement l'histoire la première fois.
Je viens de commencer à nouveau certains chapitres pour tenter de découvrir une nouvelle fin car plusieurs sont possible en fonction des choix effectué.
Donc je pense qu'il y a pas mal d'heures pour débloquer toutes les fins du jeu.

Pour Conclure:
Beyond two Souls est à mi-chemin entre un film et un jeu.
Pas vraiment l'un pas vraiment l'autre et c'est peut être pour cela qu'il a du mal à trouver son public.
Quoi qu'il en soit, moi j'aime vraiment cette histoire qui n'a rien à envier à certain film à gros budget.
Je dit souvent "c'est mon coup de cœur" mais beyond Two Souls est la claque graphique et narrative à laquel je m'attendais.
J'avoue avoir passé de nombreuses heures à la file sans avoir décroché et parfois en regardant l'heure me dire "mince demain tu bosse, encore cinq minutes" et au final, c'est 1h ou 1h30 passé à continuer l'aventure.
Une belle réussite de David Cage et son équipe de Quantic Dream!

Ma Note pour Beyond Two Souls: 18/20

Les commentaires sont fermés.