09/01/2014

(Critique Blu-Ray): No Pain, No Gain

no pain, no gain.jpg

Lugo est un culturiste adepte de son corps et de ses biceps qui travail dans une salle de sport de Miami.
Il pourrait vivre tranquillement comme monsieur tout le monde mais son ambition de vivre "le rêve américain" à l'image d'un riche qui prêche la bonne solution dans des meeting va le faire passer un cap qu'il ne pourra plus contrôler.
Son meilleur ami Adrian et Paul un ancien repris de justice vont l'aider dans son entreprise de richesse en mettant à exécution l’enlèvement de Victor Kershaw qui a fait fortune et qui était aussi un élève particulier de Lugo à la salle de sport.
La séquestration et la torture de Victor va les conduirent à mener à bien leurs dangereuse entreprise et histoire de ne pas être inquiété, ils vont l'assassiner.
Après l'avoir laissé pour mort, les 3 malfrats vont vivre la grande vie sans ce douter que Victor à échappé de peux au pire...

Sans entrer d'avantage dans les détails, il faut savoir que l'histoire de No Pain, No Gain est un fait divers qui a vraiment eut lieu dans les années 90!
Une histoire qui vient d'être mise en scène par Michael Bay et pour une fois, le réalisateur d'habituellement cantonné aux Blockbuster change totalement d'horizons pour une histoire beaucoup plus réaliste.
Mais attention car une certaine liberté à tout de même été prise et les comparaisons avec Pulp Fiction seront parfois évidente.
Cette direction artistique est assez cohérente, l'histoire ce déroulant dans le milieu du culturisme des années 90, il y a beaucoup de références aux stéroïde dont les principaux personnages sont adeptes.
Mark Wahlberg est un excellent Lugo, un rôle à la hauteur de son talent et c'est de loin le meilleurs dans ce film!
Car Dwayne Johnson n'a vraiment pas l'air à l'aise dans son rôle de repris de justice repenti qui a trouvé la voie du seigneur mais qui replonge rapidement dans ses travers, autant son rôle dans un film explosif lui colle parfaitement à la peau, autant là ce n'est pas vraiment le cas.
Malgré cette petite contrariété, l'ensemble est particulièrement bien ficelé et l'humour a parfaitement sa place dans cette histoire terrible qui a eut l'honneur des gros titres à l'époque.
Et ses gros bras vont tenir le spectateur en haleine jusqu'à la fin!

La qualité du Blu-Ray est une fois de plus au rendez-vous avec une image d'une netteté remarquable comme très souvent chez Paramount.
La qualité sonore n'est pas en reste avec un équilibre parfait entre les voix et la musique car j'ai remarqué sur quelques Blu-Ray que la musique prend souvent le pas sur les voix et le tout est mixé dans dans une bouilli sonore catastrophique mais les dernier Blu-Ray Paramount sont nickels!
Par contre, les bonus sont assez limité alors les adeptes de contenus supplémentaire pourraient être déçu, perso, je ne regarde que très rarement les contenus supplémentaire mis à part les making-of.
Un excellent Michael Bay qui change complètement d'horizons et mettre en scène un fait divers est rarement facile à retranscrire à l'écran, cette fois çà fais mouche!

Les commentaires sont fermés.