15/04/2014

(Critique Blu-Ray): Bad Grandpa

jackass-presente-bad-grandpa-plus-de-precisions_032027.jpg

Irving, octogénaire bien dans sa peau vient de perdre sa femme.
Loin de la pleurer, Irving compte bien passer enfin du bon temps après avoir vécu avec une femme tyrannique toute sa vie mais Irving ne comptais pas trop avoir un gamin de 8 ans dans les pattes.
Et pourtant, sa fille toxicomane doit retourner en prison et lui amène son fils Billy lors de l'enterrement de sa mère pour que Irving l'amène à son père à l'autre bout du pays.
Entre ses deux là, le courant va vite passer pour semer la pagaille dans tous les endroits où ils vont passer.
Un road movie sympathique ou l'humour noire à aussi sa place.

Johnny Knoxville est de retour dans une comédie décapante en compagnie d'un jeune compagnon qui sera à n'en pas douter une relève certaine pour la bande à Jackass.
Méconnaissable sous son maquillage, Johnny Knoxville enchaîne les caméra cachée et le moins que l'on puisse dire c'est que malgré les années qui passent, Johnny Knoxville en a toujours dans le pantalon pour enchaîner des cascades pas toujours conseillé et peut être parfois risquées comme par exemple la scène du manège lorsque Irving est projeté à travers une vitrine.
Il n'y a pas que de l'humour de bon goût mais peu importe, les gags s'enchaînent bien et on ne trouve pas vraiment le temps long par contre, je pense que certaines personnes piégé ont ressenti parfois le malaise!
De nombreuses scènes sont spectaculaire comme bien souvent avec Jackass et de nombreux gags sont tourné grâce à de super gadgets.

Sans avoir été mort de rire, j'ai passé un bon moment car franchement je me mettais à la place de certaine personne et je me disais: c'est quoi de ces deux barjot!
Même le gamin est aussi barré que Johnny Knoxville et c'est peut être pour çà que les gags prennent aussi bien car Jackass c'est archi-connu et on a vite fais d'en faire le tour mais l'histoire qui est raconté pourrais à quelques détails près exister.
Après, Irving, le personnage principale a le don de ce tourner en ridicule et le résultat qui en découle est tout simplement marrant.
Je penses malgré tout qu'il y a quelques minutes de trop car a force, le film fini par lasser un petit peu et certaines scènes ne sont peut être pas nécessaire ou alors elles auraient du être raccourcie et pourquoi pas incluses au générique de fin qui sert de bêtisier.

Ce générique est d'ailleurs bien fichu puisque l'on voit certaines personnes qui ont été piégé voir que c'était un canular et parfois le sentiment de les voir soulagé est bien réel.
Jackass a réussi à marquer de son empreinte si spéciale le monde du cinéma avec de bonnes idée parfois sur-exploité mais c'est un petit peu leurs concept.
J'ai bien aimé et si vous ne savez pas quoi regarder un soir, je vous le conseille car franchement, Johnny Knoxville ose quand même pas mal de choses.

Les commentaires sont fermés.