06/09/2014

TEST PS4: METRO REDUX

jaquette-metro-redux-playstation-4-ps4-cover-avant-g-1401952880.jpg

Après une explosion nucléaire, quelques survivants Russes ont réussi à survivre dans les couloirs du métro.
La surface de la terre n'étant plus habitable et seulement réservé à des créatures qui ont muté, les étroits couloirs du Métro sont malgré tout le théâtre d'affrontement intense entre différentes factions et créatures qui tentent de dévorer les humains.
Artyom, un Ranger va devoir remplir quelques missions périeuses qui vont le conduire à la surface et également dans les différents endroits du Metro.
Notre héros est peut être le salut de toute une nation mais il devra redoubler d'effort car les créatures sont nombreuses et les différents groupuscule du Metro ne sont pas toujours très accueillant comme par exemple les Fachos qui sont encore te toujours en guerre contre les Rouges.
Traverser tout ces différents espace sera parfois compliqué mais Artyom à plus d'un tour dans son sac.

Côté Graphismes:
Après un détour remarqué il y a quelques années sur XBox 360 avec Metro 2033 puis ensuite dans un second épisode Matro Last Light sur les 3 plateformes, Metro revient sur PS4 et XBox One dans une version complète.
Je suis épaté par Métro 2033 sur PS4 qui affiche des graphismes plus qu'honorable pour un jeu qui date déjà et mis à part quelques minimes bugs d'affichage rencontré parfois, présente de jolie graphismes.
Les passages en extérieure sont très détaillé et là on ce dit que les développeurs ont réalisé un vrai travaille de remasterisation HD.
A l'heure où des jeux ressortent en version remasterisé sur PS Vita avec des séquences vraiment moche ou encore sur PS4 à quelques mois d'intervalle avec la sortie PS3, Metro Redux est une compilation qui vaut le détour et tournant en 1080p et 60 images par secondes.

Côté Gameplay:
Metro Last Light m'avait emballé à sa sortie grâce à ses possibilités immenses et une jouabilité extra.
Cette compilation reprend les mêmes bases et a vrai dire, c'est la meilleure solution pour conserver l'attrait de ce que l'on a connu sur PS3 avec Metro Last Light car pour rappel, Metro 2033 n'est sortie que sur PC et XBox 360.
La prise en main est donc intuitive et rapide pour les habitués du genre FPS mais certaines armes proposent des tirs secondaire que l'on découvre en plein combat, au moins le joueur n'est pas pris par la mains tout le temps, c'est déjà çà!
Bon si vous désirez tuer le moins de monde possible en infiltrant les différents passages, vous serez souvent démasqué et donc assailli par des dizaines d'ennemis et c'est parfois difficile quand on a peu de munition car le gros plus de Metro c'est les quantités de munition en fonction de la difficulté choisi au départ.

La Durée de vie:
On ne va pas ce mentir, il y a de quoi faire car à la base les deux jeux sont généreux en terme de durée de vie et quand on sais qu'il y a en plus les DLC sorti, vous aurez de quoi voir venir.
Ainsi partez sur une durée de vie de plus de 30 heures de jeu mais si vous désirez obtenir les précieux trophées platine, vous pouvez encore ajouter de nombreuses heures.

Pour Conclure:
Metro Redux est pour mois la meilleure compilation sur PS4 à ce jour grâce notamment à son intrigue intéressante, car je vais certainement me répéter mais à la base, c'est un roman de Gloukhovski.
Je ne l'ai pas lu et donc je ne sais pas si c'est fidèle à l'histoire originale mais Metro Redux ce joue pour son ensemble qui est bien au dessus de la plupart des FPS même si cette année il y a eu d'excellent jeu du genre.
En réalité nous sommes loin du FPS ultra commerciale et nous sommes d'avantage dans un univers oppressant et immersif, une sorte de réalité future, ce que je ne souhaites pas!
Un excellent cadeau à faire ou à ce faire.

Ma Note pour Metro Redux sur PS4: 18/20

Les commentaires sont fermés.