30/10/2014

TEST PS4: The Evil Within

TEW_PS4_pack_PEGI_fr_1406542859.jpg

Sebastian Castellanos est un flic tout à fais ordinaire qui va vivre un moment très pénible!
Appelé pour enquêter avec ses collègues sur une tuerie sanglante qui vient d'avoir lieux dans un hôpital psychiatrique, Sebastien va découvrir que des évènements paranormaux ont lieux.
En effet un assaillant va rapidement l'attaquer et celui-ci a le pouvoir de ce téléporter, lui offrant un avantage certain.
Ce qui va le conduire ensuite à ce réveiller avec des macchabées pour voisins attaché la tête en bas et ce délivrer de ces liens sera primordiale pour assurer sa survie mais ce ne sera pas chose facile car un boucher n'est pas loin...

Côté Graphismes:
Je dois dire que j'ai été déçu par l'aspect graphique de The Evil Within qui attendu comme un jeu superbe, c'est surtout l'idée que je m'en faisais mais au final, certaines textures sont pas superbe et date plutôt de la génération précédente de console.
Point positif, les personnages sont bien réalisé et ne manque pas de détails.
Autre points positif, il y a quand même pas mal de petits endroits sympathique à voir ou l'ambiance reste tout de même réussi.
Dommage pour les cinématiques qui saccadent par moment et qui gâche un peu les travail des développeurs, en espérant qu'une mise à jour corrige ces quelques bugs et pourquoi pas améliore les textures.

Côté Gameplay:
Difficile de ne pas avoir l'impression de jouer à Resident Evil mais aux bons Resident Evil, à commencer par la caméra épaule que je n'affectionne pas plus que cela mais on va s'en contenter.
Le jeu à différentes corde à son arc et contrairement à Resident Evil, les munitions sont bien moins nombreuses et les phases d'infiltration sont primordiale pour la survie.
Pas mal de bonnes idées ont été explorer et celle que je préfère est sans doute le fait que la santé ne ce régénère pas et qu'il faudra ce soigner en trouvant des seringues qui sont également très rare.
Je trouve le gameplay bien ficelé et qui reflète vraiment l'aspect Survival Horror.

La durée de vie:
Entre 15 et 20 heures pour terminer le jeu, c'est très correct et même très bien.
J'ai été très surpris de voir qu'il y avait un trophée pour terminer le jeu en moins de 5 heures, un rush qui s'annonce coriace et que je ne tenterai pas maintenant.
Au moins il y a de quoi faire.

Pour Conclure:
The Evil Within reste un excellent Survival Horror avec des idée et surtout un jeu tout droit sorti de l'imagination débordante du grand Shinji Mikami.
Bon après les soucis de graphismes et de textures pourront peut être corrigée via un futur patch ce qui serait un vrai plus.
Je retrouve enfin le plaisir...d'avoir peur devant un jeu, en exagérant un peu quand même car sursauter oui quelques fois mais pas vraiment avoir peur.
C'est un bon jeu, sans être transcendant, l'aventure ce joue avec plaisir.

Ma Note pour The Evil Within: 14.5/20

Les commentaires sont fermés.