01/11/2015

TEST PS4: FIFA 16

jaquette ps4 fifa.jpg

Je vais pas y aller par 4 chemins, depuis quelques années je suis complètement larguer avec FIFA car il était devenu tellement exigeant en terme de contrôles de la balle si nous voulons impressionner l'adversaire "humains" que je commençais à me prendre de véritables tôle par mon fils de 12 ans.
Cette année, c'est plus que fébrilement que je lui ai annoncé l'arrivée de FIFA 16 le sentant sur de lui et un brin moqueur sur la défaite presque annoncée de son père d'un cinglant 5 -0 avec un triplé de Yohan Gourcuff ou de Abou Diaby alors que mon Real Madrid repartirait au vestiaire frustré.
Mais il n'en est rien grâce aux nouvelles corrections qui ont permis d'équilibrer les parties et de faire du joueur lambda un potentiel danger pour les défenses sans pour autant connaître tous les gestes techniques à la perfections même si en connaître quelques uns est toujours bien.
En plus, cette année, EA a eux la bonne idée de mettre enfin plusieurs équipes féminine sur la galette pour apporter un vent de fraîcheur appréciable.
Vous l'aurez compris, j'ai gagné le premier match contre mon fils avec grand plaisir même si depuis il maîtrise les contrôles bien mieux que moi.

Côté Graphismes:
C'est un des points fort de FIFA, l'aspect graphique reste un atout de taille avec des joueurs criant de vérités à quelques exceptions prêt, tous sont reconnaissable de suite, seule les joueurs des plus petites équipes et moins connu.
Mais il n'y a pas que les joueurs qui sont modélisé, il y a aussi les stades présents dans le jeu qui sont toujours aussi agréable.
En y regardant de plus prêt, la fidélité avec une retransmission télé n'est vraiment pas loin et nous sommes pas loin de la perfection à quelques détails prêt.

Côté Gameplay:
J'en parle plus haut, les deux dernier épisodes étaient pour moi compliqué à prendre en mains et cette année j'ai plus de facilité à placer le jeu et à construire des actions et si le jeu est plus pointu en apparence, il l'est aussi pour les joueurs plus habitué à FIFA.
Une fois les combinaisons de touche connu pour créer du beau jeu, il est temps de commencer à vraiment jouer et tout de suite, c'est déjà plus agréable à prendre en mains.
La défense défends désormais très bien et les déplacements du gardien sont désormais plus réaliste et beaucoup moins brouillon, le gameplay est donc plus abouti.

La Durée de vie:
Comme je ne cesse de le répéter, la durée de vie ne tient compte que de l'implication que vous aurez.
L'ajout des équipes nationale féminine reste anecdotique puisqu'il n'ai possible que de faire des matchs et une coupe.
Pour ce qui est des championnats et autres modes, il y a de quoi faire et cette année, la Bundesliga à rejoins la liste des championnats sous licences présent dans le jeu.
Il y a de quoi faire donc et les longues soirée d'hiver seront bien remplie.

Pour Conclure:
FIFA 16 est bien meilleure que l'opus précédent avec un réalisme plus poussé que l'année dernière mais n'est pas encore sans reproche.
La grosse nouveauté est sans aucun doute la présence des équipes féminine qui ont à n'en pas douter un bel avenir dans les prochaines années, affaire à suivre en espérant l'arrivée des meilleurs championnats féminin.
C'est un bon FIFA cette année mais qui doit créer de nouvelle choses pour espérer conserver son titre de meilleure simulation de football mais à l'heure actuelle, PES 2016 ce retrouve à ses côtés et l'année prochaine, chacun d'eux devra sortir l'artillerie lourde pour ravir le titre de meilleure simulation.
Pour ma part, c'est une égalité parfaite.

Ma Note pour FIFA 16: 17/20

 

Les commentaires sont fermés.