01/01/2013

(Critique Blu-Ray) Machine Gun

machine gun.jpg

Sam Childers vient de sortir de prison et retrouve sa vie auprès de sa femme et sa fille mais ses déboirs passé sont toujours d'actualité et la drogue reprend très rapidement le dessus.
Braquage et prise de drogues sont le quotidien de Sam Childers mais lorsqu'il tue quasiment un auto stoppeur, Sam demande de l'aide à sa femme.
Celui-ci va rentrer dans les rang et rencontrer "Dieu"!
Après avoir trouvé du travail dans la maçonnerie, il décide de monter son entreprise.
les affaires marche bien et lorsqu'il décide de partir en Afrique avec une organisation humanitaire, il rencontre tout ce qu'il ne connaît pas, la guerre, la pauvreté et le quotidien des habitants apeuré.
Son avenir semble désormais tout tracé et il va devenir le pasteur blanc...

Difficile de résumer un film aussi riche en rebondissements sans faire de Spoil mais il faut savoir que Machine Gun est une histoire vrai!
Et c'est plutôt difficile à voir lors des première minutes du film car à peine sorti de prison qu'il frappe déjà presque sa femme avant de ce faire un shoot avec son meilleur ami!
Gerard Butler incarne Sam Childers de belle manière, et surtout d'une façon déterminé, on sent tout de suite qu'il est impreigné par la personne qu'il incarne, une sorte de justicier qui n'hésite pas à prendre un fusil dans les mains pour combattre contre l'armée qui menace son orphelinat.
Quelques part, le film est dérangeant car il est vrai que des massacres ont lieu dans certain pays sans pour autant que la communauté international n'agisse et le fait qu'un homme essaye de tout changé peu paraître un petit peu gros.
A priori, c'est le cas même si Sam Childers a réussit son pari d'aider son prochain.

J'ai bien accroché tout au long du film, rien à dire, le film est rythmé de bout en bout et au final, on découvre de vrais photos de Sam Childers dans différents moment que l'on retrouve dans le film sous les traits de Gerard Butler.
A voir!

(Critique DVD) Le Chasseur

The_Hunter.jpg

Martin David est un homme de main engagé par une mystérieuse société qui travaillerais sur une arme biotechnologique.
Lorsqu'il est envoyé en Tasmanie, Martin David qui a toujours l'habitude de travailler proprement ne s'attends pas à un accueil aussi glaciale de la part des habitants qui n'aiment pas tellement les étrangers.
Sa mission est de capturer le dernier Tigre de Tasmanie, espèce qui serait éteinte mais qu'une personne à vue.
Ce tigre a le don de paralyser ses proie et c'est ce détail qui intéresse cette puissante société.
Entre ses voyage dans la montagne pour trouver le Tigre de Tasmanie, Martin David loge chez une jeune femme vivant seule avec ses deux enfants suite à la disparition étrange de son mari qui était le seule à avoir vu le Tigre de Tasmanie.
Peu à peu, une amitié va naître entre eux mais Martin David ne doit pas oublié sa mission sous peine de le regretter...

Assez mou dans un premier temps, Le Chasseur campé par un Willem Dafoe froid et obnubilé par sa quête fini par devenir plus humain entouré par les enfants de sa logeuse.
Le conflit entre les écologiste d'un côté et les exploitants de l'autre peu paraître dénué de sens mais fais parti intégrante de l'histoire.
Beaucoup seront certainement étonné par le manque de dialogue mais l'ensemble tient parfaitement la route.
Les paysages sont magnifique entre les terres sauvage et la petite bourgade où Martin David attérit, rien à dire, la direction artistique à vraiment fais les bons choix pour offrir un vrai dépaysement.

Au finale, malgré son manque de rythme, Le Chasseur est un bon film, au paysage envoûtant et avec une belle brochette d'acteur.

30/12/2012

(Critique Blu-Ray) les 3 Stooges

Les-3-Stooges-br-fr.jpg

Moe, Larry et Curly sont trois personnes...différentes, un peu simplet et surtout complètement allumés!
Abandonnés devant les portes d'un orphelinat lorsqu'ils étaient petits, ils y ont grandis sans jamais trouver de famille pour les adopter même si un jour une famille riche souhaite adopter Moe, mais le jeune garçon fidèle à ses amis fini par rester à l'orphelinat indépendemment de sa volonté.
Les années passant, ils s'intègrent àla vie à l'orphelinat en réalisant quelques travaux qui ne se passent pas toujours bien.
un jour, l'orphelinat doit fermé et les trois Corniauds vont partir à l'aventure pour tenter de sauver leurs première demeure, le début des péripéties...et des ennuis pour qui croisera leurs chemin.
Vont-ils réussir dans leurs quête?

Rien qu'en regardant la jaquette du film, je me suis dit dans quoi tu te lance, les 3 Corniauds ou Stooges ont franchement une bonne tête de vainqueurs et les premières minutes concrétise mes craintes, celle de la comédie complètement nase mais prenant mon courage à deux mains, je continue de regarder le film.
Mais quelques minutes plus tard et quelques gags plus ou moins de bons goûts après, je me retrouve dans une comédie burlesque comme ont pouvaient les voir il y a plusieurs décennies.
Moe est selon moi le personnage central, le plus teigneux qui colle des baffes toutes les 10 secondes à ses compères et qui cache un secret depuis pas mal d'années.
Curly, c'est le plus gros qui incarne la force tranquille et le souffre douleur de son copain Moe et enfin Larry, une tête de scientifique à la cervelle bien vide.
L'histoire est sympa et les gags seront quasiment tout le temps présent, certes, il ne faudra pas chercher une minute de sérieux car Les 3 Stooges est tout sauf sérieux!

Si j'ai eu une petite appréhension au départ, à l'arrivée, j'ai passé un excellent moment et d'ailleurs, je tiens à signaler que les frères Farelly à qui l'ont doit le film explique de belle manière ce qu'il ne faut pas faire à la maison dans le cas ou vous regardiez le film en famille.
Si vous aimez les comédie décallés, foncez le ragarder, si vous n'aimez pas forcément, laissez-vous tenter, une dose de Chaplin et de Laurel et Hardy puissance 10 vous fera certainement passer un bon moment.

24/12/2012

(Critique Blu-Ray) Total Recall

total recall.jpg

Douglas Quaid n'a pas vraiment une vie de rêve, il travaille comme ouvrier dans une fabrique de robot synthétique mais comme bien souvent, Douglas fait un rêve étrange qui commence par le peser.
Sa femme le rassure mais pourtant, il envisage de ce faire implanter des souvenirs à l'aide la société Rekall, spécialiste en la matière.
Alors que Douglas ce voit refuser une promotion à l'usine, en désespoire de cause, il franchit le pas et ce rends chez Rekall sur les conseils d'un collègue.
Lorsque Douglas doit faire le choix de ses futurs souvenirs, l'une des possibilités le conviant de suite, celle de souvenirs d'agent secret mais lors du test préliminaire, la police débarque et également le début des ennuis pour Douglas Quaid, à moins que Douglas Quaid ne soit pas celui qu'il croit être...

Il y a quelques années, Arnold Schwarzenegger vivait la même expérience dans Total Recall et sans un être un remake totale, Total Recall Mémoires Programmée est assez  proche mais avec des décors beaucoup plus réussis, évidemment, les années et les nouvelles possibilités d'effets spéciaux y sont forcément pour quelques choses.
Colin Farrell en Douglas Quaid fonctionne très bien, à vrai dire, les acteurs sont tous très bien d'en leurs rôle respectif, j'ai quand même une petite déception concernant Jessica Biel qui n'est peut être pas idéal dans le rôle qu'elle campe.
Par contre, à l'inverse, Kate Beckinsale est parfaite dans son rôle de bonne épouse et de flic de choc lorsqu'elle traque Douglas Quaid.

Les effets spéciaux sont magnifique, surtout la ville qui rappel évidemment le film de Paul Verhoeven avec ses ruelles sombres et étroites mais même sans cela, la vue est superbement futuriste!
L'ensemble des effets spéciaux tiens la route, un régal pour les yeux et pour les oreilles car une fois de plus (j'ai l'impression de me répéter...) Sony Pictures Entertainment fourni une qualité visuel mais surtout sonore de très grande qualité!
Attendez-vous à être totalement immergé dans l'ambiance sonore ( j'ai bien aimé la course de voiture futuriste!).

Les Bonus ne sont pas en reste avec pas mal de petites choses à ce mettre sous la dent...et sous le pad puisque Total Recall: Mémoire Programmée offre la démo de God Of War Ascension (solo) qui va vous faire découvrir un petit peu le solo de GOW Ascension qui sera disponible l'année prochaine.

13:23 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us |  Imprimer | | Digg! Digg | | | | Pin it! | |  Facebook

23/12/2012

(Critique DVD) Le Cygne et la Princesse: un Noël Enchanté

le cygne.jpg

La Princesse Juliette s'apprête à vivre son premier Noël avec le Prince Arthur et son royaume mais le défunt et terrible Albéric ne l'entend pas de la même oreille.
Accompagné de numéro neuf, un chat un poil froussard, Albéric va tout mettre en oeuvre pour revenir de ses cendres mais pour cela, le Prince Arthur doit ouvrir un coffre qui verra l'âme de Albéric revenir parmi les vivants.
Mais dans l'effervescence des praparations de noël, peu de personnes pense à autre chose qu'a réaliser un grand Noël, ce qui laisse Albéric presque sûre de voir ses plans machiavéliques s'accomplir.

Le Cygne est la Princesse, un noël enchanté est un jolie conte de noël, une princesse, un prince, des animaux qui parles, rien ne manque pour conquérir le coeur des plus jeune et surtout des plus jeune petites filles.
J'ai regardé le film avec ma fille de 3 ans et elle connaît déjà les répliques par coeur car c'est devenu son dessin animé préféré et elle l'a déjà visionné un grand nombre de fois.
Les petits compagnons de la Princesse sont assez sympathiques, il y a une tortue, une grenouille et un toucan, tout trois tente de déjouer les plans de Albéric lorsque celui-ci est démasqué.
Pour ce qui est des images de synthèse, c'est assez jolie, les personnages ont de belle expressions, les décors ont eux aussi eux droit à un soin particulier avec un jolie château digne des plus grands conte de fée.

Au final, Le Cygne et la Princesse un noël enchanté est un bon divertissement qui va sans aucun doute conquérir les petites filles et pourquoi pas toute la famille.
Personnellement j'ai bien aimé l'histoire et j'ai passé un bon moment avec ma petite Nenette.