26/10/2012

(Critique Blu-Ray) Prometheus

prometheus_-_fourreau_blu-ray-05e5f.png

2 scientifiques font d'étranges découvertes sur de nombreux vestiges de part le monde et vont rapidement faire le rapprochement avec une vie ailleurs que sur la terre qui aurait conduit à l'espèce humaine.
En 2089, un vaisseaux appelé Prometheus approche de cette planète dans un système solaire ressemblant au nôtre où l'équipage composé de 17 personnes doit faire la rencontre du créateur de la vie sur terre ou en apprendre plus sur notre civilisation.
Prometheus ce pose aux alentours d'un Dôme qui semble avoir été posé là, les scientifique s'engage donc dans le Dôme afin de le cartographier et de découvrir ce qu'il renferme.
Mais nos scientifique vont rapidement regretter d'être venu et vont connaître des déboires irréparable...

Ridley Scott aux commandes, en regardant le film, les premiers constats sont qu'Alien n'est pas loin!
Une navette, une héroïne qui n'a pas froid aux yeux, une espèce extraterrestre hostile, tu y est pour vous scotcher au canapé.
Et pourtant, le scénario qui est plutôt alléchant ne tient pas toutes ses promesse car l'histoire semble avoir du mal à ce mettre en place et principalement à cause d'un manque de rythme.
Car il faut bien l'avouer, c'est assez mou, non pas que les acteurs sont mauvais car il y a quand même une belle brochette de stars (Michael Fassbender, Guy Pearce, Charlize Theron...) mais la sauce ne prend pas tellement.

Si le scénario ne m'a pas tellement emballé, çà ne veut pas dire que je n'ai pas apprécié du tout, les décors sont quand à eux superbes et le Blu-Ray envoi du lourd niveau images.
Le plus impressionnant reste une tempête qui tombe sur l'équipe d'explorateur, les images sont superbes, tout comme le reste des décors qui sont assez bien réalisé, bien que la planète ressemble à la terre par ses montagne, ciel...on a vraiment l'impression d'être ailleurs.
La dessus, rien à dire, c'est "presque" dépaysant.

Et niveau son, là aussi le blu-ray va faire résonner vos enceintes car de nombreux passages exploite à merveille les home cinéma, c'est avec ce genre de film que l'on sent l'utilité d'un bon 5.1.

Alors si le film n'est pas selon moi LE film de l'année, de nombreuses qualités sont à mettre du côté de Prometheus avec des décors et une exploitation sonore intéressante mais le scénario aurait mérité d'être un petit mieux exploité et du rythme aurait dû être apporté pour éviter l'ennui.
A vrai dire, Prometheus devient intéressant à partir de la moitié du film et quelques choses me dit que nous devrions avoir droit à un Prometheus 2.
Si vous aimez les films de sciences fiction/action à la Alien, vous arriverez peut être à accrocher, moi en tout cas je suis resté sur ma faim.

24/10/2012

(Critique DVD) Kill The Gringo

kill the gringo.jpg

Un homme sans véritable identité est arrêté après une course poursuite avec la Police Américaine qui s'est terminé sur le territoire Mexicain.
La voiture pleine d'argent, les policiers Mexicains n'ont pas résisté à l'appât du gain et le jète dans une sorte de bidonville prison régie par une sorte de mafia interne.
Lors de son séjour en prison, notre homme va rencontré un petit garçon de 10 ans qui ne va pas tarder à ce livrer à lui, ce petit garçon "spéciale" est en fait le fils d'un ancien détenu tué par le responsable de la prison qui lui a volé son foie mais maintenant, c'est le petit garçon qui est la cible de ce vaurien alcoolique.
L'homme qui a plus d'un tour dans son sac saura t'il récupérer ses 2 millions de dollars perdu lors de son arrestation et sauver le garçon et sa maman d'une mort certaine?

Retrouver Mel Gibson qui commençait à ce faire rare dans de bon films, çà fait plaisir!
Dans Kill The Gringo, on retrouve le même plaisirs que lors des L'Arme Fatale, une action intense avec quasiment aucun vide, l'histoire ce met en place tranquillement et même si les clins d'oeil à la corruption son faciles, on prendra plaisir à regarder.
En même temps, lorsque l'on a grandi avec des stars comme Mel Gibson qui était fantastique dans l'arme fatal avec Danny Glover, tout aussi fantastique dans Braveheart, et bien d'autres films on ne peut pas passer à côté de Kill The Gringo qui signe le grand retour de Mel Gibson.
Chose importante, Mel Gibson a participé à l'écriture du scénario.
J'espère que dans un avenir prochain Mel Gibson nous resservira des films de ce style, des films d'action à l'ancienne, ceux qui ont fait les beaux jours du cinéma des années 90.

Kill The Gringo est disponible en Direct-To DVD depuis le 16 octobre 2012 en DVD (prix indicatif 19.99€) et Blu-Ray (prix indicatif 24.99€)

21/10/2012

(Critique Blu-Ray) Resident Evil Damnation

Resident-Evil-Damnation-official-bluray-cover.png3.jpg

Leon n'a pas eut le temps de profiter pleinement de ses vacances que le voici envoyé en plein conflit entre les combattants de la liberté et l'armée Russe.
Mais rapidement, Leon est rappelé pour rentré aux USA, n'en faisant une fois de plus qu'à sa tête, Leon part découvrir ce qui ce trame.
Retrouvant son contact sur place en bien mauvaise posture, Leon doit faire face à une armé biologique menaçante.
Fait prisonnier, Leon découvre une bien sombre histoire, celle des armes biologiques et ceux qui les contrôle pour sauver leurs pays de l'invasion des pays comme les USA et la Russie qui souhaites mettre la main sur leurs ressources pétrolière.
Leon va t'il découvrir et démanteler cette organisation criminelle qui menace toute une nation?

Crée entièrement en image de synthèse, Resident Evil Damnation est agréable à regarder, les visages sont magnifique surtout le rendu des cheveux qui paraît naturel, le petit bémol réside dans la brillance des visages et certain petits détails mais dans l'ensemble, c'est des plus réaliste.
Les bestioles aussi sont réussits, à commencer par les espèces de chien zombies qui sont parfaitement ressemblant à ce que l'ont connaît.
Par contre, j'ai presque été étonné de ne pas entendre parler de la société Umbrella ou du virus T, le film n'a en fait rien à voir avec les histoires des jeu vidéo.
Le scénario est d'ailleurs bien expliqué au début du film un petit peu à la manière de certain jeu, une sorte de BD intéractive qui est raconté, mettant en place le début de l'action et surtout de l'arrivée de Leon qui parle par téléphone avec Ada.
Quelques petites imperfections ici et là mais la qualité général du film n'en souffre guère.
Un bon divertissement qui nous fera découvrir une nouvelle approche de Resident Evil à travers un scénario différent de ce que l'on attends.
Moi en tout cas, j'ai bien aimé ce petit film en image de synthèse.

16:51 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : resident evil, damnation, sony pictures, sphe, leon, ada, zombie, survival | |  del.icio.us |  Imprimer | | Digg! Digg | | | | Pin it! | |  Facebook

14/10/2012

(Critique DVD) Unités D'élite

dvd-unites-d-elite.jpg

Malo (50 Cent) , un ancien Dealer et ses deux acolytes et copains d'enfance sont arrêté et pour s'en sortir suivent un programme de réhabilitation pour devenir policier.
Désormais, c'est une toute autre vie qui va s'offrir à eux traquant ceux qu'ils étaient autrefois.
Lors de la fête de leurs réussite à l'école de Police, Malo rencontre Sarcone (Robert de Niro) qui va l'engager dans une unité d'intervention qui agît avec la police mais aux méthodes discutables.
Son mentor, Larue (Forest Whitaker) doit lui enseigner ce qu'il doit savoir mais celui-ci est d'avantage un camé adepte des prostitués et de l'argent facile.
Malo va rapidement comprendre que ceux qui s'affirme être sa nouvelle famille est surtout une bande de policier corrompus qui sont mêlés dans tous les trafics possible.
Les démons du passé vont-ils ressurgirent pour Malo ou saura t'il les dompter et accomplire sa mission sereinement?

Retrouver à l'écran 50 Cent, De Niro et Whitaker est presque étonnant, surtout le rôle joué par 50 Cent que je voyais d'avantage en Bad Boys, ici ont le retrouvent en Policier prêt à tout pour suivre son chemin et faire tomber quelques tête, il arrive même à être touchant!
On retrouve un Forest Whitaker camé jusqu'à l'extrême qui ne fait que suivre les ordres de Sarcone son patron et qui n'hésite pas à enfreindre les lois pour ramener quelques billets vert ou quelques kilos de poudre à son boss.
Et enfin Robert de Niro qui interprête avec brio le Boss de cette unité d'élite corrompu, vrai policier mafieux par excellence qui travail avec l'un des plus grand Cartel de la drogue, quitte à causer quelques dommages collatéraux qui seront de toutes façon néttoyé par Larue.
Les trois acteurs principaux de ce films colle parfaitement, aucune faute de casting Curtis "50 Cent" Jackson commence à ce faire un nom dans le cinéma et grâce à des acteurs comme De Niro et Whitaker devrait encore plus ce faire une place aux côtés des grandes star Hollywoodienne.
Le scénario est bien ficellé même si à certain moment des passages sont un peu vague et n'apporte pas grands choses à ce que l'on attends mais dans l'ensemble c'est un très bon divertissement si vous aimez les films à l'action prédominante.

Attention toutefois car certaines des scènes présente dans le film pourraient heurter la sensibilités des plus jeunes spectateurs, Unités D'élite est réserver à un public adultes. 

25/09/2012

(Critique Blu-Ray) The Expatriate

the expatriate.jpg

Ben Logan vie avec sa femme en Belgique depuis peu et travaille pour une société chargé de sécuriser des serrures et autre système de sécurité pour le compte d'une société Américaine.
En dehors de son travail, il tente de renouer des lien compliqué avec sa fille qu'il n'a que rarement vu lors des dernières années.
Lorsque sa société s'évapore dans la nature en quelques heures, Logan semble perdu et tente de comprendre ce qui s'est passé et où tous ses collègues sont passé.
Ses talents d'ex agent secret ressurgissent pour dénouer ce qui semble être un beau traquenard.
Logan et sa fille sont désormais traqué par des tueurs et vont devoir collaborer pour dénouer le complot dans lequel ils sont malgré eux impliqué.

Résolument tourné vers l'action, The Expatriate ne tarde pas à prendre du rythme et ne s'épuise à aucun moment.
Si le concept a déjà été plus ou moins exploité par le passé, The Expatriate met évidemment un ex-espion en ligne de mire d'un groupe de tueurs sur-entraîné, de plus Ben Logan ce trimballe sa fille pendant quasiment tout son périple mais l'approche de son combat et parfaitement mené pour apporter au film une cohérence assez réaliste.
On ressent bien le désarois du héros lorsque cela ce complique sans pour autant perdre le morale.
Aaron Eckhart interprête à merveille le héros et d'ailleurs j'ai du mal à comprendre que The Expatriate n'ai pas eu le droit à son moment de gloire dans les salles obscures.
D'ailleurs, le film a été tourné en Belgique.

A voir sans hésitation, The Expatriate est génialissime.

20:03 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : the expatriate, snd, m6 vidéo, aaron eckhard, action, espion | |  del.icio.us |  Imprimer | | Digg! Digg | | | | Pin it! | |  Facebook