24/09/2012

(Critique DVD) ATM

atm.jpg

David est timide mais décide enfin à accoster Emily lors de la fête de fin d'année de leurs entreprise.
Lorsque celle-ci décide de rentrer, David en gentleman lui propose de la ramener en voiture mais Corey, un ami de David s'invite pour également pour ne pas prendre un taxi.
En chemin Corey veut s'arrêter manger mais n'ayant pas d'argent, le trio s'arrête sur un parking pour retirer de l'argent, grave erreur...
Cloisonner dans une cabine de la société ATM, les trois jeunes gens vont ce retrouver face à un individu étrange à l'exterieure, ne souhaitant pas sortir, l'individu va commencer par tuer un homme promenant son chien et menacer ainsi la vie des jeunes gens.

Trailer avant tout, ATM fait parti des films qui vous feront passer un "agréable" moment, je n'ai pas décrocher du film, souhaitant vivre chaque rebondissement.
Certes, le concept a déjà été vu, sorte de huis-clos ou les petits jeunes sont menacé par un homme encapuché , étrange et menaçant, dans l'histoire, il y a toujours un gars un peu lâche, un plus dégourdi et la jeune femme blonde entre les deux.
Ont pourraient presque apparenter ATM à un film comptant une légende urbaine, dans le cas d'ATM, c'est un tueur qui n'opère que par plaisirs de tuer sans être découvert en préparant minutieusement ses crime avec ses plans détaillés.
Les acteurs sont bien dans leurs rôle et il ne se passe pas une seconde sans qu'il ce passe quelques choses, les amateurs de suspense seront servit.

N'ayant pas entendu parler de sa sortie en salle, je pense que ATM est un direct to DVD qui aurait mérité son passage dans les salles obscures.
ATM sera disponible en Blu-Ray et DVD le 5 octobre 2012.

23:35 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : atm, metropolitan filmexport, suspense, thriller, josh peck, atm | |  del.icio.us |  Imprimer | | Digg! Digg | | | | Pin it! | |  Facebook

23/09/2012

(Critique DVD) Very Bad $trip La Cave se Rebiffe!

Very-Bad-Strip-La-cave-se-rebiffe.jpg

Jack Faro est le propriétaire du casino Rabbit's Foot de Las Vegas complètement à côté de ses pompes.
Alcoolique et drogué, un promoteur pas trop recommandable rachète ses parts et si jamais Jack ne peut pas lui racheter, le Rabbit's Foot hérité de son grand père pourrait bien connaître une triste fin.
Après une cure de désintoxication, Jack prend le chemin du plus gros tournoi de poker qui lui fera peut être gagner 10 millions de dollars.
Mais a trop vouloir y croire, Jack tombera peut être sur un os...

Le milieu du poker et d'un tournoi majeur comme seule objectif du héros principal emmené par un excentrique Woody Harrelson parfait dans le rôle du désespéré qui cherche à sauvé son casino hérité de son grand père.
Loin d'être le film de l'année, la première partie du film nous présente les principaux protagonistes qui sont tous plus ou moins secoué, même ceux qui paraissent normaux sont au final un peu cinglé lorsqu'ils sont présenté!
Nous sommes là dans la plus pure comédie américaine, l'humour un peu décalé peu au premier abord ne pas faire rire mais en prenant tout au second degré, la pillule passe un petit peu mieux.
La seconde partie du film est la fameuse partie de poker tourné à la façon d'un match de poker télévisé, rien à dire, l'ambiance est quelque peut respecté et nous apprécieront les interviews des perdants.
Pas grand chose à dire, Very Bad Strip ce regarde, parfois avec ennuis, parfois avec le sourire mais jamais jusqu'à l'hilarité.
Assez déçu car je m'attendais franchement à un film bien marrant mais il 'en est rien, c'est un film moyen.

Vous apprécierez si vous les parodies sont vos films de prédilections.

15/09/2012

(Critique DVD) Le Sorcier et le Serpent Blanc

le-sorcier-et-le-serpent-blanc-affiche-5018fe833a829.jpg

Dans les montagne Chinoise, les démons non qu'à bien ce tenir, Fahai le Sorcier veille à la tranquilité de la terre et enferme tous les démons dans sa prison magique pour les obliger à méditer et faire un travaille sur eux-même pour changer leurs comportement.
Lorsque deux femme à corps de serpent s'attaque à un groupe d'humains pour leurs faire peur, l'une des femme avec le corps blancs prend forme humaine pour retrouver l'un des hommes, un herboriste dont elle est tombé amoureuse.
Tout ne sera pas si simple car les chasseurs de démons sont prêt à livrer un nouveau combat contre elle.
La bataille va être rude mais Fahai mettra tout son art à défendre ses valeurs et emprisonner les démons torturés.

Jet Li à l'affiche, c'est toujours...ou presque l'assurance d'un film ou les combats sont magnifique, dans le cas du Sorcier et du Serpent Blanc, çà commence assez rythmé avec un combat contre un démons intensif mais bourré d'effets spéciaux qui gâche un peu la corégraphie du combat.
Mais le film étant basé sur une légende Chinoise, nous sommes en droit de nous attendre à tous les artifice.
Jet Li est accompagné d'un Herboriste pas très fûté, voir simplet attachant.
Si les paysages mon bien plût dans l'ensemble car ils correspondent bien à la Chine, l'histoire reste un petit peu trop longuette, mal exploité et les dialogues reste assez ennuyeux.
Le manque de rythme ou plutôt de rythme "désarticulé" ne laissera pas une trace indélébile dans la mémoire d'un cinéphile, par contre les amateurs de conte y trouveront peut être ce qu'ils aiment.
 

12/09/2012

(Critique Blu-Ray) Sur la Piste du Marsupilami

4684-4746-thickbox4.jpg

Dan Geraldo, un reporter qui souhaites par dessus tout réaliser LE Scoop met le cap vers la Palombie sans vraiment savoir ce qu'il va trouver la-bas.
Pablito sera son guide et celui-ci va lui faire découvrir toutes les merveilles de son pays et les découverte vont s'enchaîner le long de leurs périple.
Les péripéties seront nombreuses sur le chemin qui les guidera vers la découverte du Marsupilami, une espèce mythique.

Lorsque Sur la Piste du Marsupilami est sorti dans les salles, je me suis tout de suite dit que ce serait un bon film sachant que Astérix et Obélix Mission Cléopatre de Alain Chabas était une assez bonne adaptation de la BD.
La différence, c'est que le film Sur la Piste du Marsupilami n'est pas l'adaptation de l'une des bande dessinée de Franquin.
Peu importe, le film nous fait voyagé en compagnie de Jamel, Alain Chabat, Fred Testot, Lambert Wilson et bien d'autres qui assure de franche moment de rigolades  mais certains passages sont peut être un peu de trop pour un public adulte.
Petite surprise quand même car si les acteurs sont bien présent (et en nombres!), le Marsupilami est selon moi la seconde pièce du film de Alain Chabat, je m'attendais à voir le "premier rôle" pour la bestiole mais quenini, les acteurs sont belle et bien au centre du film.

Si il y en a qui prendront vraiment leurs pieds, ce sera sans conteste les plus jeune qui pour une fois lacheront le dessin animé pour le film car le dessin animé est quand à lui vraiment fidèle à la BD (je le sais car je regarde avec mes Loulous de temps en temps).

Finalement, Alain Chabat revient avec un bon film plein de couleurs et de décors magnifiques.
Moi qui suis un fondu des bandes dessinée en tout genre mais plutôt classiques (Lucky Luke, Asterix, Tintin, Gaston Lagaff, Spirou et Fantasio, Marsupilami, XIII...) je reste un peu sur ma faim et me demande si le Marsupilami a vraiment eu la place qu'il méritait dans ce film.
Je l'ai visionné avec mes 3 loulous et eux ont adoré, rien à dire pour eux, les facéties de Djamel et Chabat ont pris sans problème.
A voir sans problème, la sauce prends et le rire est garantie!

05/09/2012

(Critique DVD) Justified Saison 2

justified-saison-2-dvd-L-xrpZy3.jpeg

Raylan Givens n'a rien d'un Marshall traditionnel, il est plutôt du genre à semer les cadavres derrière lui!
Après quelques déboires et péripéties, Raylan retourne sur ses terres du Kentucky, dans le Comté d'Harlane ou le trafic de Marijuana est monnaie courante et ou le port d'un colt est quasiment obligatoire.
Sur ses terres car Raylan à grandi à Rapidement, Raylan va retrouver une vieille connaissance, Mags Benett, la mère de Dickie, Coover et Doyle.
La famille Benett a un différent de longue date avec les Givens et Dickie garde les stigmate d'un match de Base-Ball ou il jouait dans l'équipe adverse.
Rapidement, la famille Benett ce méfie du retour de Harlan car leurs terre cultivé cache un vaste réseau de trafic de d'herbe, tous le monde le sait mais tout le monde craint les représailles de la famille Benett, tous sauf peut être Harlan qui connaît le marché parallèle de la famille Benett mais ferme les yeux sans pour autant approuver.
Et des déboires, Harlan Givens va en connaître une fois de plus entre les tentatives d'attentats, meurtres, évasion (d'une femme enceinte !!!) et autres réglements de compte.
Bon courage Harlan Givens!...tu va en avoir besoin!

Courageux et batailleur, Harlan Givens est joué de main de maître par Timothy Olyphant (Hitman) et à vrai dire, le rôle lui colle à la peau!
Si le héros à la gâchette facile, il n'est pas non plus un héros sans coeur, il protège la veuve et l'orphelin avec grand talent.
Le casting est vraiment intéressant car chaque personnages a été choisi avec grand talent du petit malfrat au grand chef de Harlan: Art Mullen, aucune erreur!
Chaque épisode à sa petite histoire qui ce regarde d'un trait, avec des intrigues bien mené et sans temps morts, on retrouve des personnages assez étranges comme par exemple Boyd Crowder qui reste assez énigmatique car pour rappel, Boyd Crowder est un repris de justice qui a déjà sauvé la vie de Harlan Givens à deux reprises et qui tente de ce racheter une conduite en travaillant normalement, il y a aussi la petite amie de Harlan Givens qui est également son ex-femme, qui est greffière du tribunal et qui va commettre une grave erreur en dérobant un sac remplit de billets de banque dans un casier de saisie et qui va mettre un petit froid avec Harlan, il y a aussi le père de Harlan Givens qui ce traîne un bracelet de détenu au pied et qui vit chez son ex-femme ainsi que toute une plétore d'acteurs et de personnages géniaux.

Avant de regarder le premier épisode, je ne connaissais pas du tout Justified et le résumé m'avait bien plût, au final, je ne suis pas déçu grâce à ses intrigues rondement menées et l'action présente dans chaque épisode.
Timothy Olyphant incarne parfaitement son rôle et je n'ai pas remarqué un seul acteur à côté de la plaque.
Bref, si vous êtes adepte des séries mouvementé, Justified va vous plaire sans aucun doute.

A voir de toute urgence!