10/07/2012

(Critique DVD) De l'Huile sur le Feu

IMAGE_3.jpg

A Belleville, deux restaurants sont contraint de partager la même terrasse mais voilà, lorsque Boulette le chien de la famille Chouffry du restaurant Berbère King disparaît, Samuel est persuadé que la famille Zi du restaurant l'Empire du Dragon situé juste en face de chez eux est responsable.
Samuel va alors commettre l'irréparable en cassant la vitrine du restaurant en face.
Désormais, c'est une guerre terrible qui s'annonce, tout est bon pour faire rager son voisins, les échanges de politesses vont s'enchaîner à vitesse grand V!
D'un côté, Monsieur Zi va faire livrer de la viande à son voisin pour réaliser ses Zizou Deluxe, Zizou Deluxe que l'Immam va dévorer avec grand plaisirs mais manque de chance, c'est du Alouf!, Samuel va surenchérir en réservant à Monsieur Zi un Nouvel An Chinois qu'il ne va pas oublier de si tôt...

Comédie complètement loufoque, que ce soit les Chouffry ou les Zi, vous allez rire des situations dans lesquels ce mettent les différents protagonistes.
Alors par moment, certains passages sont un petit peu lourd, il faut bien l'avouer mais au final, l'ensemble est assez sympathique.
Les situations cocaces ne manquent pas et les deux familles ce rendent coups pour coups, ma scène préférée reste l'Immam qui mange du Porc mais le plus drôle n'est évidemment pas cela mais surtout de voir la gigantesque panique du personnel du Berbère King accompagné de la bonne humeur de monsieur Zi caché derrière son volet ce délectant de la situation.
De nombreuses Guest Stars sont présentes pendant le film, Vincent Desagnat en Libertin personne n'en doute et le rôle lui va à merveille!!!
Manque peut être des dialogues plus percuttant, car il faut avoué que ce n'est pas très recherché mais vous allez quand même passer un bon moment même si vous n'en garderez pas un souvenir impérissable, au moins vous passerez un agréable moment.

De l'huile sur le Feu est disponible depuis le 3 juillet en DVD et Blu-Ray.

09/07/2012

(Critique DVD) Faces

faces.jpg

Un Serial Killer sévit depuis plusieurs semaine et la particularité de celui-ci, c'est qu'il égorge ses victimes puis les viole en pleurant.
Un soir , Anna revient d'une soirée entre copine et passe malencontreusement sur un pont en travaux.
Voyant un couple caché derrière une bâche de travaux, elle passe discrètement mais voit alors que la jeune femme a fait une bien mauvaise rencontre, voulant s'enfuire, elle est rapidemment rattrapée par le serial killer qui la blesse à la main avant que celle-ci bascule au dessus du parapet du pont.
Anna va s'en sortir mais suite à l'agression, elle va connaître un trouble particulier puisqu'elle ne reconnaït plus les visages, chaque fois qu'elle tourne la tête ou ferme les yeux, le visage de la personne à ses côtés est différent.
Un trouble qui ne pouvait qu'arranger le tueur/violeur pleurnichard qui ne va pas hésiter à la harceler au téléphone qu'il avait récupéré lors de l'agression ou même dans un magasin.
Anna connaîtra t'elle le même sort que les autres jeune femme ou arrivera t'elle à s'en sortir?

Milla Jovovitch n'est pas seulement Alice de Resident Evil et le rôle qu'elle incarne dans FACES lui colle parfaitement à la peau.
Le rôle d'une femme qui paraît fragile mais qui trouve les ressources nécessaire pour ce sortir du pétrin.
L'ensemble des acteurs est convainquant d'ailleurs rien à dire la dessus et voir les différents visages changé est même plutôt amusant, d'ailleurs à un moment donné, Anna en joue pour voir apparaître un visage qui lui plaît vraiment.
Mais le jeu des acteurs serait certainement moins bon si il n' y avait pas le scénario.
Scénario que j'ai trouvé très bon, l'histoire est certes assez classique mais ce tient jusqu'au final.
A la base, je regardais le film seule et finalement ma femme a regardé avec moi alors que le film était déjà commencé et nous avons passé un excellent moment cinéma avec une grande Milla Jovovitch.
Un film que je conseil à tous ceux qui aiment les Thrillers rythmés et les rebondissements de dernière minutes (même si j'avais trouvé qui était le tueur bien avant la fin du film)
A voir absolument!

22:25 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : faces, milla jovovitch, seven sept, thriller, agresseur | |  del.icio.us |  Imprimer | | Digg! Digg | | | | Pin it! | |  Facebook

06/07/2012

(Critique DVD) Devil Inside

Devil-Inside-dvd4.jpg

En 1989, Maria Rossi passe un coup de fil à la police pour lui avouer le meurtre de 3 personnes.
Sur les lieux, les policiers trouvent 3 personnes sans vie et abattus avec diverses armes, la principale suspect Maria Rossi est alors jugé pour meurtre mais n'est pas reconnu responsable de ses actes.
Au lieu d'aller en prison, Maria Rossi est envoyée en asile psychiatrique.
20 ans plus tard, sa fille Isabella souhaites délivrer sa mère du mal qui l'habite, la pensant possédée elle va tenter de comprendre de quoi sa mère souffre et accompagné d'un cameraman, elle va entreprendre un préiple à travers Rome.
Isabella va rencontrer deux prêtres décidés à l'aider mais pour ce faire, ils vont devoir montrer à Isabella ce qu'est un exorcisme.
Isabella tiendra t'elle le choc?

C'est dans les grandes lignes, sans faire de spoils ce qui ce passe dans Devil Inside, un des films les plus dérangeant de l'année, le film que le Vatican n'a pas souhaiter voir en salle et a tout fais pour l'interdire.
Un film qui dérange quelques part mais pas tant que çà, je l'ai visionné et j'ai pris du plaisirs à le regarder!
Devil Inside est tourné à la manière d'un documentaire, et pour une fois, la caméra ne bouge pas dans tous le sens ce qui est quand même appréciable.
Le film démarre très calmement, à vrai dire l'action commence vraiment au bout de 30 minutes environ, les 30 première minutes étant davantage une présentation de Maria Rossi.
Les effets spéciaux sont assez bien réussis, avec pour exemple une balle dans la tête qui paraît terriblement crédible!
Pour ceux qui ont déjà vu l'exorciste, quelques petites choses s'en approche, je n'ai pas été tellement surpris.
Les acteurs sont bien dans leurs personnages et pourtant, pas de grosses pointure à l'affiche!
Perso, j'ai aimé, j'avais lu à sa sortie pas mal de critiques négatives et pour la plupart ce n'était que le fait que le thème de l'exorcisme avait déjà été utilisé des dizaines de fois mais concernant Devil Inside, l'aspect documentaire donnerait presque l'impression que c'est la réalité.
En tout cas ceux qui aimes le genre épouvante devraient apprécier...

Délivrez la du Mal...

11/06/2012

(Critique Blu-Ray) Born To Ride

borntoride2011.jpg

Deux frères arrondissent leurs fin de mois en faisant chanter des politiciens ou fortuné en dissimulant des caméra dans leurs chambre d'hôtel en éspèrant exploiter les images d'une tromperie ou d'une magouille politico-financière.
Lorsqu'il tombe sur l'opportunité de couler des jours heureux grâce à leurs dernière magouille, les maître chanteurs deviennent les proies de tueurs à gages.
Parallèlement, deux copains d'enfance, Mike et Alex sont deux Bikers qui vont ce rendre à la plus grosse concentration de motard qui ce déroule à Sturgis, en chemin, un vétéran du Vietnam est agressé par des voyous et les deux motards porte secours au vieil homme, ensuite, l'un des deux frangin va dissimuler la cassette qui pourrait amené à un scandale financier sans précédent.
C'est alors que les deux Bikers vont ce retrouver malgré eux la cible des tueurs à gages qui vont les traquer sur la route les menant à Sturgis.
En ressortiront t'ils vivant?

J'ai bien aimé ce petit film, une bonne comédie qui ne manque pas de passage hilarant, sans faire de Spoil, une scène particulièrement marrante met les tueurs à gages dans une mauvaise posture face à des camionneurs et plus particulièrement une camionneuse, je n'en dit pas plus mais rien que cette scène vaut le détour.
Du côté des acteurs, le casting est pas mal, Casper Van Dien est pas mal dans son rôle mais sur-joue à certains moment, notamment lorsque sa mère lui apprend la vérité sur son père, pas le meilleurs moment de Born to Ride.
Branscombe Richmond (l'indien qui jouait dans la série Le Rebelle NDLR) est bien à sa place, il incarne l'un des homme de mains qui doit trouver la cassette et faire taire les maîtres chanteurs, accompagné de son accolyte complètement idiot qui ne peut s'empêcher de mettre le duo en porte à faux.
Et des péripéties, ils vont en connaître!
Petite pointe de déception, le titre Born To Ride ne correspond peut être pas bien au film, les scènes à motos sont très rare et le milieu fermé des Bikers n'est pas tellement mis en avant, peut être dommage.

Après ce n'est peut être pas le film de l'année mais c'est un divertissement agréable et un bon moment de cinéma.

24/04/2012

(Critique Blu-Ray) Sans Compromis

51Mrald-hQL._AA300_.jpg

Trois jeunes demoiselles en manque d'argent bouleverse leurs existences le jours ou la plus habile des trois pickpocket de nature accepte de travailler pour le trafiquant de drogue locale.
Mel, le trafiquant en question engage donc les trois jeune femme pour lui rendre des petits service afin que celle-ci arrondisse leurs fin de mois mais un coup râté va venir semer le trouble, celle-ci vont devoir détourner le camion d'un autre trafiquant qui souhaites venir perturber les affaires de Mel mais ce qui était simple au départ va rapidement ce compliquer.
Le rendez-vous est donné, un petit rade en pleine cambrousse ou les 3 compères sont sensé dérober le camion de drogue mais pas de camion et au lieu de cela, une fusillade éclate, 2 des demoiselles sont tuées et la troisième va donc devoir faire preuve de sang-froid face à la tension du moment.

Voici en quelques lignes l'histoire de Sans Compromis avec à l'affiche de grands nom du cinéma made in USA, Bruce Willis et Forest Whitaker pour ne citer qu'eux.
Mais petite déception, étant un fan inconditionnel de Bruce Willis, celui-ci n'interprête ici qu'un rôle secondaire qui ne fera son apparition qu'assez tard dans le film, il interprête Mel, un trafiquant légèrement cinglé, quand à Ronny, plus ou moins son bras droit interprêté par Forest Whitaker, c'est le rôle le plus juste à l'écran.
Donc petite déception même si Forest Whitaker a un rôle de tueur psychopathe qu'il remplit à merveille, heureusement les demoiselles assurent le coup par leurs personnalités et des rôles presque sur mesure.

Un film sympathique mais la petite étincelle manque, la mise en scène Tarantinesque manque un petit peu de piment et les flash-back tout au long du film font certes penser à Pulp Fiction mais sont parfois pénible.
Quand à l'histoire, elle manque de jus, on ce retrouve perdu dans les première minute et personnellement, j'attendais l'arrivée de Bruce Willis car étant sur la jaquette, je m'attendais d'avantage à un premier rôle.
Concrètement, Sans Compromis est un film qui ce regarde mais qui ne s'impose pas.

Sans Compromis est disponible depuis le 24 avril 2012 en Blu-Ray et DVD.