04/11/2013

TEST: NBA 2K14

jaquette-nba-2k14-playstation-3-ps3-cover-avant-g-1381130605.jpg

Les Stars de la NBA sont de retour à l'occasion de la saison 2013/2014 mais également dans NBA 2K14.
LeBron James plus en forme que jamais est désormais le porte drapeau de la NBA et il est prêt à venir Dunker dans votre salon.
Évidemment, la saison démarre seulement mais contrairement à d'autres discipline, NBA 2K14 n'arrive pas en retard et dans les salons, la saison à déjà commencé depuis plusieurs semaine et le moins que l'ont puisse dire, c'est que les meilleurs basketteur de la planète sont au top.
Même nos français d'Outre Atlantique fraîchement couronné de leurs titre Européen cet été vont assurer le show.
En route pour une saison 2013/2014 qui ne sera pas cette fois entaché par un Lock-out.

Côté Graphismes:
Chaque année, NBA 2K marque de son empreinte les esprits avec une nouvelle fois un rendu magnifique!
Les joueurs sont modélisé quasi à la perfection, j'ai hâte de voir vraiment ce que donnera les versions Next-Gen, au vu des premières vidéo, çà envoi du lourd.
Mais concernant cette version PS3, c'est superbe.
Si les joueurs sont parfaitement modélisés, il en est tout autant des parquets qui sont survolté par l'ambiance et identique à peu de choses prêt de la réalité.
Une belle performance mais qui n'est pas étonnant quand on connait les versions précédentes.

Côté Gameplay:
C'est de la simulation qui est idéalement géré.
Pas forcément très évident à prendre en main avec la nouvelle gestion du stick droit, mais après quelques minutes, cela devient intuitif.
Je n'ai pas forcément trouvé beaucoup de différence avec NBA 2K13, un simple réajustement du gameplay, le rendant peut être plus fluide et comme je le dit plus haut plus intuitif.
Mais une fois de plus, nous sommes dans un jeu équilibré et qui recèle de plein de subtilité.
Le top du top en matière de jeu de sport!

La durée de vie:
Une saison étant particulièrement longue en NBA, vous aurez de quoi faire!
Mais ce n'est pas tout car il y a de nombreux mode de jeu et également une possibilité de jouer avec les équipes de l'Euroleague (14 équipes présentes) en match rapide.
Bon, le mode LeBron James, je n'ai pas particulièrement aimé même si c'est original.

Pour Conclure:
NBA 2K14 est LA Simulation de basket de la NBA, c'est aussi la seule, important de le préciser mais chaque année, 2K Sports apporte sont lot de nouveauté qui est forcément appréciable, ne servant jamais du réchauffé ou de simple mise à jour des équipes.
Le simple ajout de l'Euroleague est super mais dommage que les équipes ne soient jouable quand match rapide, il aurait été intéressant de réaliser de petits tournois avec des équipes NBA, pourquoi pas?
Mais je fais confiance 2K Sports qui n'hésitera pas à exploiter de nouvelles possibilités dès l'année prochaine.
Avant cela, NBA 2K14 enflammera la PS4 et XBox One dans une version Next-Gen qui sera à n'en pas douter géniallisime!

Ma Note pour NBA 2K14: 18/20

24/10/2013

TEST: Beyond Two Souls

jaquette beyond two souls.jpg

Jodie Holmes est une jeune fille pas comme les autres, du genre à vous mettre une belle frousse en quelques secondes.
La pauvre jeune-fille n'a jamais connut le calme d'une famille, car elle a vécu la plupart de son enfance à servir de cobaye pour des expériences mettant à profit son don pas comme les autres.
Car Jodie est continuellement attachée à une entité invisible qui peut répondre à des ordres mais qui parfois n'en fait qu'a sa tête.
Elle va connaître de nombreuses péripétie tout au long de sa jeune existence et va même devenir agent secret pour la CIA qui l'a recrutée pour son don surnaturel mais parfois, à vivre avec un tel poids peut user et Jodie va s'enfuir et rencontrer de nombreuses personnes sur sa route, de la rue et ses habitants soudé dana la galère jusqu'aux indiens Navajo, Jodie va faire de belles et de moins belle rencontre.

Côté Graphismes:
Quantic Dream réalise un superbe jeu avec des visages criant de vérité!
Beyond Two Souls état un jeu qui doit véhiculer l'émotion des personnages, il était important que les visages soit jolis photo-réaliste et pour le coups, c'est des plus réussi.
Certes, des personnages secondaires qui n'ont pas leurs importance dans l'histoire ne connaissent pas le même traitement de faveur mais les personnages principaux sont magnifiques, tout comme les personnages que nous rencontrerons au fil de l'aventure.
Mais ce n'est pas le seul point positif, les différents décors sont également de superbe qualité, en plus d'être diversifié, la qualité est là et c'est presque trompeur car à certains endroit on ce croirait dans un film!
Pas de doute, c'est magnifique à l’œil!
J'ai tout de même remarqué quelques petits bug d'affichage à 1 ou 2 endroits du jeu sans gêner la progression.

Côté Gameplay:
Heavy Rain a posé les bases avec ses séquences de QTE intelligent, Beyond Two Souls corrige parfois quelques petits raté de Heavy Rain.
Les déplacement sont classiques, le stick droit est quand à lui utilisé pour gérer la caméra à certain moment, les phases de combats ou encore pour interagir avec certain objets.
Pour le reste, il vous sera demandé d'appuyer sur les touches demandées à l'écran.
La caméra est un petit peu capricieuses ce qui est parfois gênant.
Gameplay simple et efficace!

La Durée de vie:
Environ 12 heures seront nécessaire pour compléter entièrement l'histoire la première fois.
Je viens de commencer à nouveau certains chapitres pour tenter de découvrir une nouvelle fin car plusieurs sont possible en fonction des choix effectué.
Donc je pense qu'il y a pas mal d'heures pour débloquer toutes les fins du jeu.

Pour Conclure:
Beyond two Souls est à mi-chemin entre un film et un jeu.
Pas vraiment l'un pas vraiment l'autre et c'est peut être pour cela qu'il a du mal à trouver son public.
Quoi qu'il en soit, moi j'aime vraiment cette histoire qui n'a rien à envier à certain film à gros budget.
Je dit souvent "c'est mon coup de cœur" mais beyond Two Souls est la claque graphique et narrative à laquel je m'attendais.
J'avoue avoir passé de nombreuses heures à la file sans avoir décroché et parfois en regardant l'heure me dire "mince demain tu bosse, encore cinq minutes" et au final, c'est 1h ou 1h30 passé à continuer l'aventure.
Une belle réussite de David Cage et son équipe de Quantic Dream!

Ma Note pour Beyond Two Souls: 18/20

11/10/2013

Test: Puppeteer

jaquette-puppeteer-playstation-3-ps3-cover-avant-g-1364933002.jpg

Le Roi Ours vient de détruire la Déesse qui veillait depuis des années sur la terre.
Coup d'état de ce gros vilain qui n'a pas hésité à semer la terreur mais qui ne s'est pas arrêter à juste terroriser le peuple, il utilise ses petites victimes pour augmenter ses pouvoirs.
Kutaro est l'une de ses victimes mais le petit garçon a certes perdu la tête mais il va pouvoir en changer comme bon lui semble et ainsi peut être renverser la situation et chasser le Roi Ours de la terre et par la même occasion sauver les âmes de ses semblables.
Une aventure rude attends Kutaro sur le chemin de la liberté!

Côté Graphismes:
Puppeteer est un ovni à la LittleBigPlanet,  les décors sont ceux d'un théâtre où les décors changent à chacun des niveaux terminé.
La mise en avant est remarquable, chaque niveau est une nouvelle découverte, c'est vraiment ce qui est intéressant avec Puppeteer, la découverte!
c'est très jolie, grâce aux différents personnages qui sont tout droit venu d'un conte pour enfants.
Ensuite, les décors sont magnifiques, coloré juste comme il faut avec une profondeur d'écran qui apporte une profondeur au champs de vision.

Côté Gameplay:
Je retrouve un peu les jeux de mon enfance, de la plateforme pure mais avec des possibilités moderne.
La prise en mains est rapide car il ne faut pas oublier de préciser que Puppeteer est destiné avant tout aux petites têtes blondes!
Au fur et à mesure de l'avancée dans l'histoire, vous débloquerez de nouveaux outils qui seront vraiment utile mais pour cela, il faudra battre le Boss qui n'est pas très compliqué généralement.
Le principe de la survie est bien organisé, vous aurez au départ une tête et dans chaque niveaux, vous trouverez des marmites qui contiennent de nouvelles têtes.
Ces nouvelles têtes peuvent être utiliser pour trouver de nouveaux bonus dans le décors et servent également de vie, trois vies perdues et il faudra non pas recommencer tout à zéro mais repartir au point de contrôle.
Pour cela, il faudra emmagasiner des cristaux de lune et à 100 on aura 3 têtes supplémentaires.

La Durée de Vie:
Le jeu étant assez facile pour un adulte, comptez tout de même une douzaine d'heures pour terminer les 21 niveaux.
Les enfants mettront plus longtemps en fonction de leurs âges, ce qui est assez correct car il faudra refaire les niveaux pour trouver toutes têtes cachées ici et là.
A deux cela peu être plus facile à trouver tous les bonus mais le second joueurs contrôlera le petit personnage qui accompagne Kutaro et pourra rapidement trouver le temps long.

Pour Conclure:
Enfin un vrai jeu de plateforme où l'on ne s'ennuie pas, c'est plutôt rare car les jeu actuel mêle l'action et quelques phases de plateformes.
De plus, Puppeteer est vraiment l'excellent jeu annoncé lors de ses différentes présentations public lors des différents salons.
Le gameplay est addictif, rien à dire!
La narration est omniprésente et on a vite l'impression de voir un spectacle pour enfants grâce à ce rideau rouge présent autour de l'écran.
Et si je ne me trompe pas, c'est la voix du narrateur de l'un des jeux Wonderbook.
L'essayer c'est l'adopter!

Ma Note pour Puppeteer: 18/20

10/10/2013

TEST: Grand Theft Auto V

jaquette-grand-theft-auto-v-playstation-3-ps3-cover-avant-g-1379488456.jpg

Trois truands: Franklin, Michael et Trévor ce retrouvent à s'unir pour réaliser des braquages dans une ville gigantesque où la pauvreté fait face à la richesse démesurée.
Si les personnalités sont diamétralement opposées, l'action en est que plus intéressante, Franklin est un jeune homme sans grande expérience dans les braquages, Michael est un ancien braqueur obligé de reprendre du service malgré lui et Trevor est un ancien comparse de Michael, complètement allumé.
Trevor, c'est une bombe à retardement, camé jusqu'au plus profond de lui-même qui peut péter un câble à tout moment!
Mais San Andreas n'est pas seulement une ville de grand banditisme, si l'envie vous prend de partir à l'aventure, vous allez avoir de quoi faire, un petit tennis avec votre chère et tendre? un tour en avion? une ballade en montagne ou tout simplement une journée shopping?
Rien ne sera impossible!
Mais attention à ne pas ce perdre...

Côté Graphismes:
C'est beau, rien à dire, Rockstar Games frappe un grand coup avec un jeu à monde ouvert gigantesque et aux multiples environnements.
Vous allez en voir du pays ou plutôt tout les type de paysage: montagne, campagne, ville...
Tout est fais pour combler le joueur!
C'est vraiment impressionnant de voir une tel aire de jeu actuellement, mais le plus intéressant reste la profondeur du champs de vision qui donne vraiment l'impression d'infini sur certain paysage: Remarquable!
Par contre, GTA V n'est pas un jeu sans bug, parfois au détour d'un croisement, des immeubles apparaissent soudain, bugs avec l'environnement...
rien de grave quand on voit le contenu du jeu.

Côté Gameplay:
La grande nouveauté de GTA V est l'histoire mêlant les trois personnages, vous commencerez véritablement l'aventure avec Franklin, ensuite vous rencontrerez Michael et ensuite Trevor.
Une fois le second personnage rencontré, vous pourrez Switcher entre ceux-ci pour faire des missions ou ce que vous voulez.
L'idée est génial, on a moins l'impression de s'ennuyer que dans les précédents épisodes.
Par contre, les déplacement des personnages n'a pas évolué, c'est toujours aussi raide même ci ce n'est pas dérangeant.
La conduite des différents véhicules n'a pas tellement évolué mais désormais de nouveaux véhicules sont disponible comme le vélo!

La durée de vie:
Pour tout dire, je ne l'ai pas encore terminé, trop de choses à faire à San Andreas et trop souvent à faire le débile avec les flics!
Il y a de quoi faire, pas de soucis la dessus, surtout que lorsque l'on ce plonge dans le jeu, il y aura forcement un moment ou vous allez partir à l'aventure et rencontrer quelques déconvenues en chemin.
Si vous ne faites que l'histoire principale (ce que je déconseille), attendez vous à de nombreuses heures de jeu!

Pour Conclure:
GTA V est un super jeu, rien à dire, ambitieux et ultra complet, il en jette un max mais il n'est pas pour moi le jeu de l'année pour la simple raison qu'il ne ce démarque pas assez des précédents épisodes.
Ce n'est pas une marque de non respect, Rockstar Games à réalisé un vrai bijou que vous allez prendre plaisirs à découvrir sous toutes les coutures et en plus, le scénario est accrocheur, politiquement incorrect comme chaque GTA.
Je reste super admiratif du travail accompli sur les décors qui sont relativement bien modélisé ainsi que les personnages qui sont géniaux.
J'aime beaucoup et j'espère que GTA Online, la partie multijoueur sera plus stable car j'ai beaucoup de mal à me connecter (réussi une fois).
Un grand jeu sous tous les aspect!

Ma Note pour GTA V: 19.5/20

03/10/2013

TEST: PES 2014

image005.jpg

Chaque année, la planète football ce remet en marche après un petit été de vacance et c'est toujours bon de retrouver le chemin des stades.
Cette année, PES revient avec une forme olympique et de quoi combler vos froides soirée d'hiver avec tout un tas d'améliorations et de contenus qui vont ravir les amateurs de ballon ronds.
Le but étant toujours de battre l'ennemi en marquant le plus de but mais attention, la défense veille et il ne sera pas toujours facile de contourner les blocs défensifs.
Aurez-vous l'âme d'un Zidane ou la fine patte de Grenier pour placer un missile en pleine lucarne?
C'est sur le terrain que vous devrez faire la différence.

Côté Graphismes:
Le Fox-Engine apporte beaucoup de fluidité, rien à dire hormis quelques petits ralentissements de temps en temps qui ne sont pas tellement dérangeant.
Grosse impression de voir des stades plein de vie, comparé aux années précédentes, il y a une vrai ambiance dans les stades et moins l'impression de voir des choses sans formes remplir les gradins, ça bouge et chante pour recréer au mieux l'aspect festif des grands moment de football.
La mise ne scène de l'entrée sur le terrain est assez réussi également.
Par contre, grosse déception concernant les joueurs, seule quelques grands joueurs ont vraiment un visage ressemblant, sinon, on a vraiment l'impression de voir des joueurs venu de nul part.
Bon après, ce n'est pas vraiment dérangeant sachant que la vue est du dessus et que vous ne verrai les visages que quelques secondes lors de grosses actions.

Côté Gameplay:
Cette année, Konami a mis le paquet pour offrir aux joueurs de quoi passer de nombreuses heures pad en mains avec l'arrivée de la Champion's League Asiatique qui va faire découvrir les meilleures équipes Asiatique à pas mal de joueurs.
C'est sur le terrain que les plus gros changement ont été opéré avec des adversaire beaucoup plus réactifs que l'année passé, les premières minutes ne trompes pas, il faut vraiment bien calculer ses passes pour passer la défense.
Ainsi, les adversaires contrôlé par l'IA ne reste plus figé lorsque vous faîtes une passe en profondeurs et le gardiens n'hésitera pas à venir à vos devant pour tenter de vous chiper la balle.
Cela ouvre de nouvelles perspectives et de plus belles actions, enfin un jeu de foot qui permet de construire le jeu!
Par contre, les commentateurs et surtout Darren Tulett sont lourds au bouts de quelques minutes.

La Durée de vie:
Je suis toujours aussi fan du mode Vers Une Légende qui est pour moi le meilleur mode de jeu pour la simple et bonne raison que vous créé votre joueurs et que vous devez le mener aux sommet.
Mais bien évidemment, je trouve les autres compétitions attrayantes, surtout à plusieurs.
Ainsi, avec toutes les compétitions et modes, vous en avez pour des dizaines d'heures de jeu sans soucis.

Pour Conclure:
PES 2014 est une belle réussite qui est certes perfectible mais il ne faut pas oublier que le nouveau moteur sera certainement plus performant dès l'année prochaine.
La bonne route est tracée avec une IA quasiment irréprochable et une construction du jeu qui ce rapproche de plus en plus de la simulation tout en restant abordable au niveau du gameplay pour que es débutant prennes du plaisirs à jouer.
Ce serait quand même bien que certaines équipes commence à pointer le bout de leurs crampons pour apporter un petit plus comme les équipes Anglaise ou Allemande mais bon ce n'est pas non plus une exigence, on s'y retrouve facilement.
Vous l'aurez compris, je kiff' PES 2014 qui a réussi à ne pas seulement faire une banale mise à jour des équipes comme c'était parfois le cas dans le passé et apporte son lot de nouveauté et surtout le plus important, un vrai changement de cap.
Et surtout si vous franchissez les à priori, lancez vous dans le mode Vers Une Légende qui est géniallisime!

Ma Note pour PES 2014: 16/20