07/05/2013

TEST: Dead Island Riptide

jaquette-dead-island-riptide-playstation-3-ps3-cover-avant-g-1351609437.jpg

Après des vacances plus que mouvementés sur l'île de Banoï, les survivants de l'invasion de zombies ont réussit à fuir de l'enfer.
Pensant avoir enfin trouvé du secours grâce à un navire militaire, les survivants de l'île de Banoï ne s'attendaient pas à devenir les cobaye de Sempo, un milliardaire qui souhaites faire des tests sur eux.
Enfermé dans un quartier du bateau, ils vont faire la connaissance d'un ancien militaire qui lui aussi n'a pas été contaminé et suis les tests forcé de l'équipe de Sempo.
Lorsque le navire commence à sombrer, les rescapés doivent tout tenter pour s'en sortir mais les zombies ont déjà envahi le navire.
Une fois de plus, ils vont devoir lutter contre leurs ennemis d'hier et ils vont retrouver la terre sur l'île de Palanoï qui n'a pas été épargné par le virus.
Seule quelques survivants tentent de résister mais avec beaucoup de mal...

Côté Graphismes:
Pas grandes différences avec le précédent épisode qui était techniquement réussi.
Les décors sont avant tout paradisiaque avec des décors relativement bien conçus, on ce croirait vraiment dans une île du Pacifique!
Mais au delà des décors, il y a vos ennemis, les zombies qui ont chacun leurs formes et apparences, là aussi, cela ne diffère pas tellement du premier Dead Island à quelques exceptions prêt puisque de nouveau venus font leurs apparitions.
Petit bémols, de nombreux bugs viennent un petit peu gâcher la fête avec des problêmes d'affichages et de nombreuses incohérences.

Côté Gameplay:
Copie conforme à son prédessesseurs là aussi avec une progression identique.
Lorsque vous gravissez les niveaux d'expérience, vous avez trois "arbres" de compétences que vous devrez remplir grâce à vos points de compétences, à vous de placer les points là où vous voulez voir vos compétences augmenter.
Une fois de plus, je remarque une visée pas terrible, car souvent armé une arme de fortune, vous aurez beau viser la tête de votre ennemi, nombreuses sont les fois ou votre cible sera manqué, laissant libre place à votre assaillant de vous attaquer.
Par contre ce qui est bien fait, ce sont les différentes missions Principale ou Secondaire qui vous permettront de choisir plus ou moins en fonction de la difficulté.
Mais il y a aussi les bugs qui parfois feront freezer l'image et vous obligeront à relancer le jeu sous peine de parfois perdre votre progression.

La Durée de vie:
Après 15 heures de jeu, je n'ai pas encore vu le bout donc je pense que vous pouvez plancher sur une petite vingtaine d'heures.
Tout dépendra évidement de votre façon de faire, il est tentant de prendre une voiture et d'aller à la rencontre des zombies pour les percuter!
Surtout que la map s'y prête bien!
La possibilité de faire les missions en coopération est un plus qui n'est pas à négliger.

Pour Conclure:
Suite direct de Dead Island, Dead Island Riptide n'a pas sa propre identité en nous rendant quasiment une copie conforme du précédent opus.
Si suite il y a, les développeurs ont intérêt à renouveler un petit peu l'histoire et nous corriger les nombreux bugs présent pour éviter de refroidir les joueurs.
Malgré ses quelques défauts, Dead Island Riptide est assez défoulant pour vous tenir en haleine jusqu'à la fin grâce à ses nombreuses choses à faire.
Si le premier vous à plût, n'hésitez pas à sauter le pas pour découvrir la suite des aventures des survivants de Banoï.

Ma Note Pour Dead Island Riptide: 14/20

TEST: Injustice: Les Dieux Sont Parmi Nous

jaquette-injustice-les-dieux-sont-parmi-nous-playstation-3-ps3-cover-avant-g-1349895175.jpg

Batman et ses alliés ce retrouvent entre deux mondes lorsque Superman a décidé de rendre plus paisible la vie sur terre.
Mais voilà tout ne s'est pas passé de la plus paisible des manières et Batman doit désormais tenter de rétablir le calme, le monde de demain ayant basculé dans un espace temps alternatif en guerre sans merci.
Le Chevalier noire va donc devoir arrêter Superman et toutes les personnes qui ce dresseront devant lui.
La tâche risque fort d'être compliqué mais le super-héros ne reculera devant rien...

Côté Graphismes:
Après un Mortal Kombat qui avait réussi à redorer le blason de la licence, NetherRealm et Warner Bros Interactive entertainment nous proposes une nouvelle licence avec cette fois des combattants connu par tout le monde...ou presque.
La plupart des combattants sont connu grâce aux Comics mais certains personnages sont pour moi inconnu et me permettent ainsi de les découvrir.
D'un point de vue graphique, Injustice: Les Dieux Sont Parmi Nous utilise le moteur graphique de Mortal Kombat qui est une nouvelle fois bluffant avec une modélisation des personnages remarquable!
Le souci du détails est omniprésent dans les phases de combats.
Concernant les cinématiques, c'est plus léger et surtout plus inégal avec des passages très joli et d'autres beaucoup moins travaillé et plus laid, sans pour autant enlever tout le charme du jeu.
Quoi qu'il en soit, c'est une grande réussite graphique.

Côté Gameplay:
Le gameplay est assez similaire à Mortal Kombat, tout comme le déplacement des Super-héros et super-vilains.
Je reproche quand même une petite chose aux déplacement qui sont un petit peu trop rigide et pour limiter cette impression de "lourdeur", l'utilisation du déplacement rapide est bénéfique.
Hormis cette sensation un petit peu désagréable, les combattants sont géniaux à prendre en mains avec des attaques géniallisime car chacun d'eux à ses propres petits trucs.
Tout comme les "Super attaques" qui déclenche une courte cinématique où l'ont peux voir l'adversaire en prendre plein la tronche.

La durée de vie:
Gros point fort!
Le mode histoire ne vous prendra pas des plombes, comptez 6/7 heures pour boucler le scénario qui est quand même intéressant à faire.
Ensuite, les modes de jeux étant particulièrement nombreux dont un mode en ligne des plus costaud, vous allez passer des heures conséquentes sur Injustice: les Dieux sont Parmi Nous.

Pour Conclure:
Beaucoup l'attendaient avec impatience et le dernier né des jeux de baston est une grande réussite et espèront le, pas le dernier de cette nouvelle franchise.
Mettre en scène autant de super-héros et super-vilains dans un seule et même jeu de baston était osé mais mettre en avant un scénario où ils prennent tous part, l'est encore plus!
Mais au final, Injustice: Les Dieux Sont Parmi Nous est un excellent jeu de combat.
Il faut quand même s'attendre à un paquet de combattants disponible en DLC comme trop souvent avec ce type de jeux et bon nombre devraient valoir le détour mais il faudra une fois de plus sortir le porte monnaie de la poche...

Ma Note Pour Injustice: Les Dieux Sont Parmi Nous: 16.5/20

19/04/2013

TEST: Defiance

images.jpg

En 2023, les Votants ce sont invités sur terre et ont commencé à en prendre le pouvoirs faisant de la planète bleu une colonie.
La guerre déclaré, elle est devenu invivable changeant peu à peu à cause des vaisseaux de ceux-ci, les arches.
Mais quelques années plus tard, les Pillarches ont décidés de lutter contre eux grâce à leurs technologies: l'EGO une sorte de logiciel implanté qui leurs permet d'améliorer les performances au combat.
Mais ce sont avant tout des combattants luttant pour leurs bien être, ils sont en quête des retombés d'Arches pour récupérer l'Arcatech.
Chaque missions compte et sera bénéfique pour le bien de la Terre, chaque acte héroïque sera un pas de plus vers la libération.

Côté Graphismes:
La désolation est au rendez-vous, si l'action ce passe à San Francisco dans un futur pas très éloigné, vous aurez du mal de reconnaître la ville.
Les décors sont assez pauvres, n'ayont pas peur des mots, les textures sont baveuses et le manques de détails est l'un des plus gros défauts de Defiance.
Par contre, les cinématiques sont quand à elle assez correct métant en avant l'histoire et nous découvrons les personnages sous un nouveau jours grâce à la modélisation qui n'est pas aussi évidente pendant les phases de jeu.
Pas tellement de diversité au rendez-vous, je m'attendais à une map plus grosse avec des passages plus urbains que d'autres mais au final, nous avons le droit à un mix des deux où les bâtiments sont relativement pauvre d'aspect.

Côté Gameplay:
Le gameplay est quand à lui beaucoup plus riche que prévu avec de nombreuses amélioration possible notamment au niveau de l'EGO qui sera évolutif en fonction de vos ressources trouvé pendant vos combats.
Tout comme l'équipement de votre Pillarche que vous aurez pris soin de créer avant de lancer la première partie grâce à l'éditeur de personnages qui aurait pu être plus complet pour éviter de croiser vos sosies, en fonction de votre classe, vous aurez une arme principale différente et des possibilités en fonction de votre classe.
L'aspect TPS est idéalement trouvé et correspond parfaitement à Defiance.
En jeu, il est aisé d'utilisé les pouvoirs ou encore les armes, par contre pour changer d'arme principale, il faudra passer par la touche start au risque de ce faire descendre pendant le changement, c'est LE point négatif car dans le cas ou vous êtes à court de munition, une roue d'armement aurait été plus judicieux pour changer rapidement.

La durée de vie:
Difficile d'évaluer la durée de vie, car il y a toujours quelques choses à faire, de plus les missions déjà effectué peuvent être refaîtes.
Tout dépendra du joueurs car chacun ne jouera pas au même rythme ensuite, il y a des joueurs qui ce lasseront peut être.
Mais sachez qu'il y a vraiment un gros potentiel!

Pour Conclure:
Defiance est un projet ambitieux de la part de Trion World et c'est plutôt intéressant de voir une série complémentaire à un jeu vidéo.
De nombreux Bug sont à déploré et devront être rapidement corrigé pour éviter de voir les joueurs s'évaporer car si le principe est génial, les collisions avec le décors sont récurant et rapidement pénible.
Autre points important à revoir, les chargements qui sont longs et paraissent surtout une éternité.
Sinon, c'est un petit régal et des projet comme Defiance mériterais de voir le jour plus souvent.

Ma Note pour Defiance: 14/20

15/04/2013

TEST: Legends Of War: Patton's Campaign

jaquette-legends-of-war-patton-s-campaign-playstation-3-ps3-cover-avant-g-1357653027.jpg

Patton, héros de guerre revient sur le champs de bataille où la stratégie fera place net à l'action.
La seconde guerre mondiale a créée des héros mais prendre leurs place et diriger des opérations dangereuses est quelques choses d'intéressant, repoussant les nazis ou en réalisant des sabotages, vous allez revivre des moments clée de la seconde guerre mondiale pad en mains.
Aurez-vous le talent de stratège du Général Patton et allez-vous mener vos troupes à la victoire?

Côté Graphismes:
Les différents environnements restent assez simpliste, certainement dû à la vue du dessus qui ne permet pas vraiment de voir toutes les qualitées de ceux-ci.
Sur l'ensemble des missions, aucune carte n'est identiques, ce qui permet de changer un petit peu d'environnements même si les décors ne diffère pas vraiment pour certains.
Comme tout bon jeu de stratégie de ce type, ce n'est pas dans l'aspect graphique que l'on trouvera le plus de qualité même si les chars sont bien représenté.
Les soldats sont quand à eux trop petits pour voir toutes leurs qualité d'un point de vue design.

Côté Gameplay:
Réjouissance!
Ce type de jeu est habituellement compliqué mais Legends Of War: Patton's Campaign repose sur un gameplay adapté pour jouer à la manette.
C'est un jeu de stratégie qui s'apparente à un jeu de plateau, c'est à dire que vous aurez un déplacement limité, attaque limité en distance et en nombre de tirs.
Pour construire votre armée, vous allez devoir remporter des batailles pour remporter des points qui vont permettre de recruter des soldats aux diverses compétences (Bazooka, Sniper...) ainsi que des véhicules (Avion, Char...)
Une diversité qui vient au fil de l'histoire pour apporter un petit plus.

La Durée de vie:
Plusieurs modes de difficultés vous permettront de tester vos compétences de stratège ce qui ajustera sensiblement la durée de vie qui n'est pas le point fort.
Comptez 8/10 heures pour boucler la campagne, après libre à vous de tenter de refaire les différentes missions pour tenter une nouvelle approche.
Le multijoueurs vous permettra de vous mesurer à un adversaire qui sera peut être plus réactif que l'IA faiblarde.

Pour Conclure:
Legends Of War: Patton's Campaign est un jeu moyen, sans prétention qui présnete la seconde guerre mondiale d'une tout autre manière sur console de salon, loin des habituel FPS.
Personnellement j'aime bien mais aurais peut être préféré le faire sur Vita pour profiter des missions pendant mon temps libre loin de la PS3, chaque mission prenant environ 15 minutes en y allant franco, si vous tentez l'aspect startégique à fond, les missions vous prendront bien plus de temps pour préparer soigneusement vos attaques.
Des décors plus jolies n'auraient pas été de trop mais le gameplay assez réussi à la manette rattrape ce petit moment de fébrilité.
La guerre sous ce nouveau jours est assez intéressant à vivre.

Ma Note Pour Legends Of War: Patton's Campaign: 13/20

12/04/2013

TEST: Ninja Gaiden 3: Razor's Edge

ninja gaiden 3.jpg

Réputé pour sa difficulté et son exigence, la série Ninja Gaiden avait connus un rebondissement l'année dernière avec un troisième épisode beaucoup plus orienté grand public qui n'avait pas spécialement plût aux fan de la première heure.
L'arrivée il y a quelques mois de la Wii U avait fais renaître ce troisième épisode dans une nouvelle version baptisé Razor's Edge qui contenait de nouvelles armes et surtout un gameplay beaucoup plus dans le tempérament des anciens épisodes.
Et bien ceux qui étaient déçu de la précédente version vont apprécier de retrouver Ryu Hayabusa dans une version plus corsé avec de nouvelles armes et ninpo.

Graphiquement, le jeu reste identique à la version de l'année dernière, graphiquement moyen et manquant cruellement de détails dans les texture qui reste baveuse lorsque les décors sont confiné.
Mais bon, malgré tout c'est du Ninja Gaiden et rare sont les fois ou vous aurez le temps d'admirer le paysage car l'esprit bourrin est toujours là avec des multitude d'ennemis à combattre avant de passer à une zone suivante.
La richesse des environnement vient plutôt de la diversité allant de grandes ville comme Londres en passant par des endroits désertique.

Le gameplay gagne en richesse avec Razor's Edge grâce à l'ajout des armes en plus du Katana de Ryu ainsi que les Ninpos, les attaques dévastatrice de pouvoirs.
Et rien que cela, c'est une nouvelle découverte de Ninja Gaiden 3 qui est enfin (ou presque) un vrai Ninja Gaiden, le jeu est ainsi moins nonchalant.
A cela s'ajoute l'arrivée de nouveau personnages jouable ce qui accentu la durée de vie et qui ajoute un petit peu de piments au passage.
Justement la durée de vie est des plus correct grâce comme je le dit plus haut avec l'arrivée des nouveaux personnages mais également grâce au contenu qui est assez conséquent avec des modes défis, le multi ainsi que les  niveaux de difficultés qui offre un vrai challenge.

Concernant le multijoueur, il ne m'a pas plus convaincu que cela, certainement dû à un manque de mode, les combats à 4 contre 4 sont sympa mais pas très longtemps car au final, c'est un petit peu lassant.

Quoi qu'il en soit, pour environ 30€, les fan de Ninja Gaiden seront en mesure de tester leurs patience avec cette fois un vrai challenge à relever mais au moins la série retrouve une part de son identité.

Ma Note Pour Ninja Gaiden 3: Razor's Edge: 14/20