01/04/2013

TEST: Jeremy MCGRATH'S Offroad

jeremy.jpg

Jeremy McGrath est l'un des plus grands pilote de Motocross de l'histoire et le voir débarquer dans un bolide tout terrain n'aurait rien d'étonnant.
Du hors piste, vous allez en faire sur pas moins de 5 circuits ou chaque virage sera un défi...ou presque.
La diversité est au rendez-vous avec des paysages allant du désert, jungle ou enneigé.
2XL Games a réalisé des prouesses graphiques avec des environnements très détaillés et offrant une profondeur importante.
Bien que le jeu n'offre pas une grande quantité de circuits, rien que ceux présents vous en mettent plein la vue quand des jeux à 70 euros ne vous offres pas la qualité de ce titre qui ne vous coûtera qu'une poignée d'euros.
Quelques petites idées ont été tenté comme l'ajout d'obstacles pendant les courses mais qui est honnêtement que sous exploité, ce qui est dommage car certain type de courses doivent comporter des obstacles et au final, un petit passage dans la course sera un poil dangereux.
Un aspect graphique convainquant mais un gameplay perfectible...
Jeremy McGrath's Offroad ne vous demandera pas des talents de pilotes, le jeu étant typé Arcade à 100%, il vous suffira de pousser la vitesse de votre bolide à fond pour remporter avec une aisance déconcertante l'ensemble des courses.
L'IA est totalement à la ramasse et offre une piètre résistance, ainsi vous infligerez très souvent une avance de plusieurs dizaine de secondes à vos rivaux sur une course classique de 3 tours en commençant dernier sur la ligne de départ.
C'est le gros point faible du jeu.
Le contenu est assez complet avec un mode carrière qui comporte de nombreuses courses dans 5 catégories de véhicules: buggy, 4x4, rallye, camionette et une sorte de buggy amélioré.
Les points XP gagné lors des courses vous permettront d'améliorer votre véhicules pour des performances encore meilleures.
En l'espace de 2h30, j'avais débloqué 90% des trophées qui sont quasiment uniquement débloquable en mode carrière, les deux autres pourront être débloqués en mode arcade ou en jouant beaucoup.
Pour conclure, Jeremy McGrath's Offroad reste une bonne surprise avec des graphismes superbes et des environnements riche et varié pour quelques euros!
La réalisation aurait gagné à être optimisé et surtout en offrant une IA plus mordante car en enchaînant les courses, l'ennuie ce fait vite ressentir.
Mais pour quelques euros pourquoi s'en privé pour une partie de temps en temps?

Ma Note pour Jeremy McGrath's Offroad: 11/20

27/03/2013

TEST: Crysis 3

jaquette-crysis-3-playstation-3-ps3-cover-avant-g-1361367457.jpg

Détenu par l'armée du CELL, Prophet est enfermé dans un caisson sur le quai d'un port en attendant d'être pris en charge par des agents du CELL.
Débarque alors Psycho et ses compagnons résistant pour délivrer son ancien coéquipier, le délivrant et lui faisant au passage découvrir ce qu'est devenu New-York.
Car Prophet a été déconnecté de la réalité pendant un petit moment et la nature a repris ses droits et New-York est désormais enfermé sous un dôme où la ville autrefois hautement urbaine est désormais devenu une jungle inhospitalière.
Le CELL a réussi à mettre la main sur la technologie extra-terrestre et il est désormais le fournisseur d'éléctricité principale qui a imposé ses tarifs et semé le trouble au bout de quelques mois, régnant désormais sur la population et la tenant d'une main de fer.
La resistance lutte avec acharnement contre le CELL et grâce à Prophet, les choses pourraient prendre un tout autre tournant...

Côté Graphismes:
Si l'ensemble graphique est des plus jolie, il n'en reste pas moins perfectible.
Les espaces un petit peu étroit sont assez propres, rien à dire, les détails sont superbes et les couleurs tout autant sublimes mais une fois que nous avons plus d'espaces comme par exemple dans les immenses étendues ou l'herbe recouvre tout, c'est très flou, même en regardant a quelques pas, rien n'est net.
C'est dommage car en regardant les décors d'un petit peu plus haut, ce flou peu paraître cohérent mais de prêt, c'est franchement pas terrible.
Point fort, les visages sont expressif, la dessus, Crytek a rendu une copie correct.
D'un point de vue effets, les explosions sont bien faîtes, tout comme les arbres qui tombent lorsque l'on tire dessus, une belle maîtrise a ce niveau là également.

Côté Gameplay:
La nanocombinaison est une arme à elle toute seule, furtivité et invinsibilité seront vos meilleures atouts avec en prime un arc au possibilités diverses grâce aux carreaux explosifs, classiques, éléctriques...
En la jouant furtif, grâce à votre arc vous aurez plus de facilités à rester discret.
Une fois le premier coup de feu tiré, vous aurez moins de chance de ne pas être repéré.
Quoi qu'il en soit, en bon FPS qui ce respect, Crysis 3 possède un Gameplay intéressant et explosifs.

La Durée de Vie:
Ne vous attendez pas à passer des heures et des heures sur la campagne solo, une fois celle-ci bouclé, vous n'aurez pas vraiment envie de recommencer.
A part peut être pour remporter les quelques trophées qui vous auraient échappé lors de votre première partie.
L'intérêt majeure de Crysis 3 réside dans son solide multijoueur en ligne qui peut accueillir jusqu'à 12 joueurs dans pas mal de modes de jeu.
Assurant un paquet d'heures de jeu.

Pour Conclure:
Crysis 3 n'est pas la tuerie graphique que les joueurs console sont en droit de s'attendre, avec quelques petites choses dérangeante comme l'impression de flou en regardant de prêt ou lorsque les espaces sont plus ouvert.
Comme pour bon nombre de FPS, Crysis 3 ne déroge pas à la règle du scénario bancale mais qui permettra à tout joueurs pas très habitué aux FPS de découvrir les principales commandes ou armement.
Par contre une fois de plus, Crytek a réalisé un bon multijoueur avec de nombreux type de parties possible.
Mon avis reste néanmoins mitigé car je pense que la PS3 possède de bonnes qualité et dans le cas de Crysis 3, je pense que celle-ci ne sont pas exploitées de la meilleure des manière.
Une petite déception...

Ma Note pour Crysis 3: 12/20

22:18 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : crysis 3, crytek, ea, prophet, new-york, dome, cell, nanocombinaison | |  del.icio.us |  Imprimer | | Digg! Digg | | | | Pin it! | |  Facebook

21/03/2013

TEST: Tomb Raider

jaquette-tomb-raider-playstation-3-ps3-cover-avant-g-1351011156.jpg

Lara Croft serait-elle la digne héritière de son père disparu?
Même si la réponse est déjà connu, Lara Croft et son équipe de scientifique sont en pleine mer à la recherche d'une citée perdue.
Mais suivant son instant, Lara souhaite que le bateau passe par le triangle du Dragon mais une tempête va devoir être affronté.
Lorsque la tempête fait rage, le navire sombre et tous les occupants échoues  sur une île qui n'a rien d'un lieu paradisiaque.
Lara a perdue connaissance et lorsqu'elle retrouve ses esprits, ses compagnons d'aventures ne sont pas très loin mais elle est assomé par un individu et ce retrouve quelques temps plus tard la tête en bas dans une caverne morbide.
Grâce à son agilité, elle arrive à s'échappé et après avoir trouvé le chemin de la sortie, Lara comprend que cela ne va pas être simple de s'échapper de cette île et elle doit avant tout survivre et retrouver ses compagnons d'infortune.
La seule solution et d'envoyer un SOS pour avoir une chance de s'échapper de cette île mystérieuse habité par des personnes sanguinaire qui n'ont rien d'enfants de coeur.
Aura t'elle les épaules assez larges?

Côté Graphismes:
Le soin apporté par Crystal Dynamics au retour de Lara Croft est très intéressante car j'avais aimé le dernier épisode Underworld mais celui-ci était vraiment un ton en dessous.
Les décors possède une profondeur remarquable, surtout lorsque Lara est en hauteur, découvrant un paysage qui s'étant à perte de vue.
Les cinématiques sont superbe avec une qualité de texture et un soin tout particulier apporté à la chevelure des personnages et surtout de Lara.
Cette île n'est pas seulement peuplé de personnes immondes, les bêtes sauvages sont également présente avec des Cerfs, oiseaux, Loups, Lapin et lorsque les loups attaques, le souci du détail est vraiment remarquable.
La qualité graphique est au rendez-vous rien à dire, c'est un plaisirs pour les yeux.

Côté Gameplay:
L'aventure est assez comparable à un Uncharted, l'exploration est encore plus présente avec des décors qui peuvent être fouillé dans tous les sens pour trouver divers objets, journaux...
Après, il y a les séquences de fusillades qui sont aussi présente avec des approches soit de fronts, soit en s'infiltrant grâce à la première arme que Lara trouvera sur un cadavre: L'Arc.
Dans les déplacement, Lara est aussi doué que Nathan Drake, les falaises abrupte ne lui fonts presque pas peur, elle peut utiliser le piolet pour s'aider.
Je suis conquis par l'ensemble de l'aventure qui ne repose pas seulement sur de la fusillade, c'est varié et c'est tant mieux!

La Durée de vie:
Très correct, l'aventure vous prendra plus d'une douzaine d'heures mais c'est très difficile à évaluer puisque vous pourrez vous déplacer entre les différents feu de camps et ainsi rechercher des choses qui vous aurait échappé.
Et je pense que la plupart des joueurs ne feront pas l'aventure d'un traits, car Tomb Raider est tellement jolie que c'est une joie de rechercher des reliques, tombeau, journeau ou même tuer des bêtes sauvages pour récuperer des pièces qui seront utilisé pour améliorer les objets de la belle aventurière.
Donc la durée de vie sera bien plus importante au finale avec une rejouabilité intéressante pour trouver ce qui vous aurait échappé la première fois.
Après, le multijoueur apportera un complément intéressant.

Pour Conclure:
Le retour de Lara est donc la renaissance de la série avec une aventurière au début de sa carrière et une nouvelle orientation qui plaira à beaucoup.
Grâce à son intensitée lors des fusillades et des moment plus calme qui permettent d'explorer les environnements à notre guise, Tomb Raider a eut droit à un traitement parfait de la part de Crystal Dynamics.
Rien a dire, la nouvelle Lara parait beaucoup plus humaine avec une fragilité apparente qui reflète parfaitement son jeune âge.
En gros, c'est une tuerie!

Ma Note Pour Tomb Raider: 18.5/20

20/03/2013

TEST: God Of War: Ascension

jaquette-god-of-war-ascension-playstation-3-ps3-cover-avant-g-1363008273.jpg

Kratos enchaîné et menacé par la Mégère arrivera t'il à s'en sortir?
Car la Mégère est une vieille connaissance du Fantôme de Sparte qui garde encore les stigmates de leurs précédente rencontre et celle-ci est bien décidée à ce venger.
Mais Kratos possède une force digne de sa renommé et arrive à ce sortir de ce mauvais pas et corrige la Mégère qui réussie à ce sauver d'une mort certaine.
Car depuis que Kratos a tué de ses propre mains sa femme et sa fille, il est parti en guerre contre qui ce dressera sur son passage, peu importe les dommages collatéraux.
Les prémices du Dieu de la Guerre Kratos ne seront désormais plus inconnu pour tous, une légende est née...

Côté Graphismes:
Comme pour chaque épisode de la Saga God Of War, c'est un régal!
Après un troisième épisode d'une qualité remarquable, Ascension est encore plus beau, la dessus, je pense que tous le monde sera d'accord.
Dès les premières minutes de jeux, nous en prenons plein les mirettes avec un souci du détail remarquable.
Car comme tout bon God Of War qui ce respect, l'acion est intense mais rien n'a été laissé au hasard pour offrir un jeu de qualité aux joueurs avec des personnages très détaillé et surtout des environnements riches et variés.
Kratos a également été amélioré avec des déplacements encore plus fluide que dans le troisième épisode ce qui est vraiment appréciable car quand une licence possède plusieurs épisodes sur une plateformes, ce n'est pas rare d'avoir quelques mauvaises surprises mais dans le cas de God Of War, c'est une licence qui ce bonifie avec le temps.

Côté Gameplay:
Comme par le passé, Kratos devra dénicher des coffres d'orbes rouge pour améliorer ses armes.
La première partie du jeu, vous ne bénéficierez que des lames du Chaos mais bien exploitée, elles sont redoutables, surtout que les ennemis arrivent parfois en nombres et il est très compliqué de les tuer tous sans subir beaucoup de dégâts.
Mais par la suite, les pouvoirs viendront et transformeront Kratos en combattant sanguinaire.
Armé de la sorte, Kratos est redoutable mais les ennemis rencontré seront également parfois redoutable et l'IA est particulièrement bien géré, offrant un challenge intéressant.
Même si le gameplay de God Of War Ascension est déjà connut puisqu'il ne diffère pas beaucoup des précédent épisodes, celui-ci reste redoutable d'efficacité.

La Durée de vie:
Je ne saurais que trop conseiller de ne pas commencé le jeu en difficulté difficile car pour une première partie, le challenge sera trop élevé pour les joueurs qui n'ont pas encore joué à un God Of War.
La difficulté étant élevé, commencer par une partie en mode Normale.
La durée de vie est tout de même d'une douzaine d'heures en fouillant un petit peu les chapitres à la recherche des coffres et des objets cachés.
Et pour les adeptes de multi-joueurs, la durée de vie sera alors encore plus grande avec différents mode.

Pour Conclure:
God Of War Ascension était attendu de pied ferme car chaque itération des aventures de Kratos est toujours un régal.
Retrouver Kratos dans un quatrième épisode qui est en fait le prologue de ses aventures précédente était bizarre au départ mais au final, le jeu est une tuerie.
Un incontournable de la PlayStation 3 à n'en pas douter avec un héros indémodable qui aura en plus de nouveaux ennemis à affronter.
C'est toujours aussi grisant d'affronter des ennemis gigantesque et de retrouver les cyclopes et autres Gorgones.
Je n'ai pas testé le mode multijoueurs pour des instabilités de connections suite à des travaux près de chez moi mais je ne doute pas des qualités de celui-ci, apportant un plus non négligeable à God Of War.
C'est sans conteste l'un des jeux à posséder à tout pris.

Ma Note Pour God Of War Ascension: 18/20

15/03/2013

TEST: Dynasty Warriors 7 Empires

jaquette-dynasty-warriors-7-empires-playstation-3-ps3-cover-avant-g-1361358682.jpg

Vous avez toujours rêver d'être un officier prêt à prouver sa bravoure sur le champs de bataille, orchestrer des bataille pour les remporter et surtout asseoir la suprématie de son peuple?
Ou peut être que vous êtes déjà un meneur, celui qui gère son royaume aussi bien financièrement que humainement en président le conseil de guerre, le seigneur sera celui qui vous conviendra le mieux.
Enfilez votre costume le mieux approprié à votre choix et entrez sur le champs de bataille afin d'unir le royaume.
Le sang risque de couler soldat mais c'est aussi pour le bien de tous.

Côté Graphismes:
La première des choses que vous devrez faire, c'est créer votre personnages et l'outil de création est assez complet et ainsi l'utiliser dans le mode histoire.
Au premier abord, Dynasty Warriors 7 Empires est un petit peu dépassé avec des décors un petits vide et sans âmes.
A vrai dire, les décors sont avant tout inconstant, surtout sur le champs de bataille car certains passages sont pas terrible du tout avec des textures baveuses et d'autres sont déjà plus convenable.
C'est un petit peu dommage car la série Dynasty Warriors est assez apprécié et risque de lasser les plus fidèles de la série.

Côté Gameplay:
Dynasty Warriors 7 Empires n'est pas seulement un Beat'em all, c'est aussi un jeu stratégique avec deux rôles bien distinct.
L'un vous fais prendre les commandes en vous laissant gérer les décisions et également gérer les finances du Royaume.
L'officier lui est un homme d'action, et vous aurez une évolution de carrière en passant par différents stades et vos action auront un impact sur votre renommé.
Ce qui est étonnant, c'est que les phases de bataille ne diffèrent pas que vous soyez un Seigneur ou que vous soyez Officier.
La jouabilité est très correct avec de belles possibilités, rien à dire, juste peut être qu'il aurait été judicieux d'offrir aux joueurs une plus grande diversité car à la longue c'est très répétitifs.

La durée de vie:
Dynasty Warriors est toujours un gage de contenu, et Dynasty Warriors 7 Empires ne déroge pas à la règle avec un contenu qui va vous faire passer des heures et des heures manette en mains.
Surtout avec les possibilités offerte en incarnant l'un des deux personnages sur l'un des 5 scénario possible.
Rien a dire, il y a de quoi faire, surtout si vous vous penchez sur tous les aspect stratégiques.

Pour Conclure:
Avec une réalisation un petit peu "vieillotte", Dynasty Warriors 7 Empires s'en sort moyennement malgré une durée de vie confortable et une jouabilité assez simple.
Même sans avoir joué à des jeux de stratégie, dans le cas de Dynasty Warriors 7 Empire est assez simple à prendre en mains et ce n'est pas un mal.
Par contre, il faut souligné que le jeu n'est pas en Français, seulement sous-titré anglais, un petit peu dommage car beaucoup vont passer leurs chemin à cause de la barrière linguistique.
Les fans devraient quand à eux ne pas hésiter longtemps et ne le regretteront pas car il est dans la ligné des épisodes précédent.
Le prochain épisode devra quand à lui prendre peut être une nouvelle direction artistique ou alors revoir sa réalisation pour pouvoir trouver un nouveau bol d'air.

Ma Note Pour Dynasty Warriors 7 Empires: 12.5/20