23/11/2012

TEST: Need For Speed Most Wanted

jaquette-need-for-speed-most-wanted-playstation-3-ps3-cover-avant-g-1351239955.jpg

Les courses de rue à Fairhaven sont la croix et la bannière de la police et pour devenir l'un des plus réputé pilote de cette ville, vous allez devoir gagner de nombreuses courses.
Pour gagner des courses, il va falloir prendre le volant de nombreux bolides disséminé partout en ville et surtout de dompter chaque adversaires.
Mais remporter des courses ne suffira pas, sauf peut être pour énerver la police, il faudra également battre 10 adversaires de taille qui eux, font parti de la Most Wanted.
Hissez vous tout en haut et vous serez le pilote le plus respecté de Fairhaven.

Côté Graphismes:
Difficile de ne pas faire la comparaison avec Burnout Paradise sachant que Criterion est au commandes et pourtant, Fairhaven ressemble beaucoup à la ville de Burnout Paradise.
Les décors sont tout simplement jolie et une fois de plus, Frosbite 2 joue parfaitement son rôle de Moteur Graphique d'exception!
Gros points positif également concernant les bolides qui sont en nombres important et suffisant, la modélisation est impressionnante de réalisme et les jeux de lumière sont une fois de plus des plus réussis.
Les collisions aussi sont présentes mais il manque un petit quelques choses pour qu'elle soit fidèle à la réalité mais la déformation est là pour nous rappeler que les voitures s'abîme au fur et à mesure des touchettes.

Côté Gameplay:
Need For Speed Most Wanted est rapide à prendre en mains, c'est certainement grâce à l'expérience de Criterion avec la série Burnout dont nous retrouvons quelques petites choses.
A commencer par les Takedown qui reviennent dans Need For Speed, pour ceux qui ne savent pas ce qu'est un Takedown, c'est la destruction d'un véhicule concurrent pendant une course ou alors d'une voiture de flic.
Alors certes ce dernier née de la série Need For Speed Most Wanted ressemble en plusieurs point au dernier Burnout mais garde quand même ses origines.
D'excellentes idées sont aux programmes avec les Speed Points (Sp) qui seront attribués grâce à votre conduite agressive envers les concurrents, les Drift en virages et bien évidemment vos victoires en courses.
Mais pour être le meilleure pilote, le "Most Wanted", il faudra maîtriser chaque virage et les grandes vitesses.

La Durée de vie:
Pour venir à bout des 10 Most Wanted, il ne vous faudra pas plus de 10 heures, certain penseront que c'est un petit peu court mais de nombreux défis vous attendes pour assurer à Need For Speed Most Wanted quelques heures supplémentaires.
Le multijoueur est quand à lui très intéressant avec des courses classique ou chacun tentera de gagner mais de nombreux défis en "coopération sont également présent un petit peu dans le style de Burnout Paradise.
Donc quoi qu'il en soit, si vous avez aimé Burnout Paradise en son temps, vous retrouverez le même engouement pour le Multi de NFS, assurant au passage pas mal d'heures de jeu supplémentaires.

Pour Conclure:
Je fais beaucoup référence à Burnout Paradise dans ce test mais il est vrai que les deux jeux ont des points commun à commencer par une partie du Gameplay.
La ville y ressemble un petit peu, les takedown sont présents, le multijoueur est aussi intéressant mais un point important figure dans Need For Speed Most Wanted: les flics!
Ils sont là pour vous coincer à la première occasion venue et franchement il y a des fois où les courses poursuite sont plutôt hard à remporter!
Lorsque j'ai vu passer le premier communiqué sur la réédition de Most Wanted, j'étais très content car c'est l'un de mes épisodes préféré même si quelques petites choses ont changés, plus de planque où ce cacher ou faire des modifications mais un système assez ingénieux appelé Easy Drive.
Un très bon jeu de course pour prendre de bon petits coups d'adrénaline pare choc contre pare choc.

Ma Note pour Need For Speed Most Wanted "2012": 17/20

19/11/2012

TEST: Medal Of Honor Warfighter

jaquette-medal-of-honor-warfighter-playstation-3-ps3-cover-avant-g-1350660847.jpg

La chasse au terrorisme internationale est désormais ouverte!
Un groupuscule terroriste menace les grandes puissance d'attentat grâce à un énorme stock de PETN, un explosif très puissant utilisé dans les attentats qui eut lieu en Espagne.
Preacher blessé lors de cette attentat ce retrouve à l'hôpital mais ne tardera pas à reprendre le chemin du combat.
La guerre contre le terrorisme conduira les deux héros et leurs compagnons du Tier 1 partout autour du globe, Dubaï, Afrique, Asie, Europe de l'Est...partout où le terrorisme a des antennes.
Mais auront t'il assez de ressources pour arrêter les méfaits de celui qui ce fait appeler l'Eclésiastique?

Côté Graphismes:
L'année dernière, Battlefield 3 avait enchanté par ses graphismes de haut vol grâce au moteur Frosbite 2 de DICE et cette année, Medal Of Honor Warfighter développé par Danger Close utilise également Frosbite 2 et cela ce voit tout de suite!
La campagne solo envoi du lourd par ses décors magnifiques, notamment en extérieur où certain endroit notamment la mission Marée Changeante, la mission ce déroule légèrement dans l'obscurité et vous devrez dans un premier temps éliminer les ennemis furtivement, l'eau omniprésente dans ce niveau à des reflets superbes.
Tout comme les effets de la pluie qui sont assez réussi.
Rien à dire, le moteur Frosbite 2 est ce qui ce fait de mieux actuellement pour des rendus et texture de cette qualitée.
Le multijoueur est quand à lui beaucoup moins agréable que le solo avec pas mal de bugs et j'ai également vu beaucoup d'Aliasing.
Comme j'ai une connexion en carton, j'ai débranché ma PS3 et je suis allé chez mon meilleur pote pour tester avec sa connexion béton et finalement aucun changement.
Je ne doute pas que les prochaines mise à jours corrigeront ces petits désagrément.

Côté Gameplay:
Le solo est franchement très prenant, avec un gameplay très rapide, les marques sont prises très rapidement car la configuration reste standard.
L'action frénétique est omniprésente, on retrouve quelques phases en véhicules qui sont assez bien géré comme une course poursuite en voiture, une phase en bateau, bref pour une fois, la conduite reste agréable.
Quand au multijoueur, les paramètres sont nombreux, et le fait de fonctionner en binôme est plutôt intéressant, une excellente solution de fonctionner sur le champs de bataille.

La durée de vie:
Comme je m'y attendais, le solo est très (trop?) court, 5 petites heures de campagne qui vous placera dans la peau de Preacher ou de Stump.
Mais comme chacun le sais déjà, le principale attrait d'un jeu de ce genre reste le multi.
Mais avec les quelques bug récurent, les développeurs devront travailler d'arrache pied pour donner un bon coup de fouet à MOH Warfighter car le jeu ne comportant que 8 maps, les joueurs risques de ce lasser rapidement.

Pour Conclure:
Malgré les défauts constaté sur le multi, Medal Of Honor ne mérite pas les foudres de la presse spécialisé qui l'ont entérré de bien mauvaise manière!
Car l'aspect graphique est superbe, la campagne solo est génialissime bien que très courte.
Les prochaines semaines apporteront certainement leurs lots de DLC pour apporter encore plus au multi et espèront le, une stabilité du multijoueur et un engouement qu'il mérite.

Ma Note pour Medal Of Honor Warfighter: 15/20

07/11/2012

TEST: DanceStar Party Hits

jaquette-dance-star-party-hits-playstation-3-ps3-cover-avant-g-1345540050.jpg


Amateur de Danse, attention DanceStar Party est de retour!
Enfiler votre tenue de soirée et enflammer votre salon sur 40 titres prêt à vous faire passer de bon moment avec vos amis...ou seul si vous avez peur de vous ridiculiser!
L'essentiel étant de vous amusez, ne faîtes pas votre timide et suivez le rythme armé de votre PlayStation Move!

Côté Graphismes:
Depuis la version précédente sortie l'année dernière, rien n'a changé ou presque, c'est toujours à travers des menus très pratique que l'on choisi sa partie.
Les clips sont toujours présent aussi mais dans une toute petite lucarne très difficile à discerner et à vrai dire, même si vous enregistrer rapidement les mouvement à effectuer, il sera difficile de ce voir dans ce clip car les mouvement son moins conséquent.
Il est également possible de mettre la caméra PlayStation Eye afin de vous voir à l'écran et de partager vos performances sur les réseaux sociaux Twitter ou Facebook.

Côté Gameplay:
C'est terrible de réaliser un test quand le jeu que vous tester et quasiment une copie conforme de l'épisode précédent!
Reconnaissance de mouvement une fois de plus exemplaire grâce à un PlayStation Move exploité de la plus belle des manière.
Grâce à l'entraînement, les piquet de parc arriveront peut être à reproduire de manière plus fluide les mouvements (qui a dit que j'étais un piquet de parc!) ou alors perfectionner les plus doué évidemment.
Un gameplay réussi qui ce repose sur ses acquis et finalement, c'est peut être pas plus mal de conserver le gameplay tel qu'ont le connaît.

La durée de vie:
Comme tout bon Party Game, DanceStar Party Hits sera un jeu qui égaillera vos soirées entre amis (après un repas bien arrosé pour certain) pour d'excellente rigolade et surtout de bon moment à ce déhancher donc pas vraiment de durée de vie, tout dépendra de vous en fait.
Un jeu qui contient quand même 40 titres et plus de 160 chorégraphies, donc il y a de quoi faire.
Les différents modes permettent de diversifier un peu.

Pour Conclure:
Comme je le dit plus haut, on ne change pas une équipe qui gagne mais par contre, il serait bon de voir à mettre des titres un petit peu plus d'actualité ou plutôt de meilleure qualité car c'est bien là le point que je vois de plus tristounet.
Après c'est aussi une affaire de goût car çà n'empêche pas ma femme d'improviser des soirées avec nos amis ou ses soeurs.
C'est un très bon party Games, pas de soucis avec çà, mais je n'y passerai pas 5 heures d'affilé comme je le fais avec d'autres jeux.
Donc je met toujours DanceStar Party Hits dans le casier Casual Games.

Ma Note Pour DanceStar Party Hits: 13/20

02/11/2012

TEST: WRC 3

jaquette-wrc-3-playstation-3-ps3-cover-avant-g-1345453816.jpg

L'année dernière, si le championnat réel avait fais déplacer les foules, le gens en avait laissé plus d'un dubitatif annonçant quasiment la mort de celui-ci.
Moi je sais que j'avais bien aimé l'ensemble du jeu même si une justesse graphique et un petit manque de réalisme m'avait laissé sur ma faim.
Pad en main, nous voici replongé dans la course au titre de champion du monde des rallye et qui pourra donc détrôner Sebastien Loeb qui survole cette discipline depuis tant d'années?
Vous peut être, du moins essayez de grappiller les secondes et au moins de grimper sur le podium!

Côté Graphismes:
Avant la sortie du jeu, Milestone annonçait un nouveau moteur graphique assurant un meilleur rendu de texture et surtout de poussière et le résultat est bien là, le rendu est quasiment fidèle à la réalité!
Grosse surprise également concernant les dégâts, il y a une grosse amélioration de ce côté également et il est parfois difficile de terminer une course tellement la voiture est endommagé et tout ne peut pas être réparé.
Concernant les graphismes, c'est assez réussit, rien à dire, le jeu est beau et très respectueux de l'environnement réels, pas comme WRC 2 qui ne reprenait pas forcément les lieux du championnat du monde.
Là, on remarque rapidement que l'équipe de développement a essayé de rendre son jeu plus crédible.

Côté Gameplay:
Comme par le passé, WRC 3 oscille entre simulation et Arcade, c'est donc un gameplay un petit peu mitigé même si il est d'avantage porté sur la simulation cette année.
Très dynamique, ne vous attendez pas à passer les virages à fond car la sanction sera immédiate, surtout avec des véhicules plus anciens (comme la 504!).
Chaque fois que vous gagnerez des courses et accomplirez des challenges, les étoiles remportés vous débloqueront des améliorations pour vos véhicules ainsi que de nouvelles courses.
Le gameplay aussi a été revu, certes il est encore améliorable mais ont sent tout de suite que le meilleure reste à venir pour la prochaine édition.

La Durée de vie:
Le mode carrière est pour moi une petite déception, WRC 2 proposait une vrai carrière avec un staff' à monter, un début de carrière sur un petit bolide et l'ont évoluaient suivant les années et les propositions de contrat, WRC 3 revoit sa copie et propose de nombreuses spéciales à enchaîner pour gagner des étoiles pour améliorer ses bolides et gagner de nouvelles autos.
Bon l'idée est pas mal mais n'a rien à voir avec un vrai mode carrière.
Sinon, il y a aussi la possibilité de participer à n'importe quel rallye du championnat du monde ou alors à une partie de la saison (plusieurs rallye) ou une saison complète, soit dans la peau d'un pilote officiel ou dans celle de votre avatar.
Mais bon il y a de quoi faire car à cela s'ajoute multijoueur!

Pour Conclure:
La nouvelle direction prise par WRC 3 est la bonne mais le mode carrière accrocheur de WRC 2 cède sa place à un nouveau mode qui risque d'en surprendre plus d'un!
Milestone a retenu les erreurs du passé pour proposer quelques choses de plus compétitif car il faut quand même avouer que les jeux de courses sont de moins en moins présent sur le marché vidéoludique là où il y a quelques années de multitudes licences de courses rally, Baja, F1 garnissaient le marché.
WRC 3 reste donc la seule en lice et doit vraiment continuer de perdurer pour nous procurer ce que les amateurs de jeux de rallye recherche, dynamisme, fun et...glissades!
Perso j'adore, les voitures sont superbes, les décors sont assez jolie, le contenu est des plus intéressants, pas grands choses de négatifs, mis à part quelques texture grossières.
Si vous aimez les jeux de courses, WRC 3 va vous ravir.

Ma Note pour WRC 3: 15/20

21/10/2012

TEST: DISHONORED

1279DIS_PS3_pack_PEGI.jpg

Dunwall, une ville complètement imaginé mais inspiré de belle manière du Londres de l'époque Victorienne où la pêche à la baleine est autorisé.
Le sang de baleine est d'ailleurs à cette époque une source d'énergie importante dans une ville où la peste fait rage.
Vous êtes Corvo, le confident et protecteur de l'Impératrice mais lorsque celle-ci est assassiné, vous êtes accusé et enmprisonné pour le méfait que vous avez commis.
Après votre évasion, vous allez devoir déjouer cette conspiration et l'appel de la vengeance fera de vous le justicier...ou pas.
Chacun ses choix, l'essentiel sera de créer votre histoire et de tuer ou ne pas tuer, à vous de choisir votre ligne directive...

Côté Graphismes:
Si je ne devais donner qu'un seul ressenti, je répondrais Séduit!
Séduit par la direction artistique de Dishonored qui nous transporte dans une ville côtière imaginaire (certe elle est inspiré de l'Angleterre de l'époque Victorienne) mélangeant une sorte d'avancé technologique à un passé complètement révolu.
Comme si le temps avançait mais laissait des traces indélébile.
Sur le plan graphique pure, tout est bien réalisé même si j'ai senti une petite faiblesse du moteur graphique notamment dans le rendu de certaines texture, rien de bien dérangeant car je n'ai pas eu de bug sur l'ensemble de ma première partie.
Arkane livre un jeu au rendu graphique intéressant repoussant au maximum les capacités du vieillissant Unreal Engine.

Côté Gameplay:
C'est ici le plus gros intérêt de Dishonored, grâce à son gameplay qui dépendra de votre façon de jouer.
Ainsi, vous pouvoirs tenter de faire toutes les missions sans même tuer un seul adversaire, plutôt étonnant quand on sais que Dishonored est un FPS!
Et ce, grâce en partie au pouvoirs surnaturels qui pourront modifier l'espace temps en l'arrêtant vous permettant de vous faufiler entre 2 gardes sans qu'ils s'aperçoivent de votre présence, ou encore de vous téléporter d'un endroit à un autre.
Autant de possibilités qui n'ont pas encore été trop exploité dans les FPS, ormis Bioshock et ses divers pouvoirs surnaturels.
Gros points fort également, Corvo peut ce téléporter sur les toits ce qui permet de surveiller les allés et venus et ainsi agir en conséquence pour ne pas être repéré.
Mais ce n'est pas si facile de ne tuer personnes, il est parfois nécessaire de tuer un garde et surtout il faut bien cacher le corps pour éviter d'éveiller les soupçons de ses collègues.
Rien à dire, Dishonored en à sous la semelle!

La durée de vie:
Très correct, la première partie reste plus de l'approche et de nombreux annexes à l'histoire seront à terminer, ainsi que les objets à ramasser, ce qui pourra être fait dans la seconde partie, seconde partie qui permettra également pour avoir les pleins pouvoirs.
Je conseil d'ailleurs de faire une première partie standard, mélangeant la furtivité et le face à face afin de voir ce qui vous correspond le mieu et ensuite de faire une partie rentre dedans ou alors une partie 100% furtive.
Ce uqi vous aidera à débloquer le maximum de trophées.
Dans l'ensemble, la durée de vie est très sympathique.

Pour Conclure:
Grosse attente de l'année, je bavais d'impatience de glisser Dishonored dans ma PS3 et la bonne surprise est au rendez-vous!
Les opportunités de gameplay sont nombreuses et s'adaptera parfaitement à tous les joueurs.
Alors certes, Dishonored n'et pas le plus beau jeu de l'année et d'ailleurs, l'accent est surtout mis sur le gameplay mais l'univers de la ville de Dunwall a tout pour plaire et beaucoup ce demanderont si le 18ème siècle était comme çà.
Pour une fois, soulignont le fait que le scénario est intéressant dans un FPS même si comme je le dit plus haut, il n'est pas nécessaire de tuer tout ce qui bouge.
Si tout les jeux avait autant d'intérêt que Dishnonred, les choix seraient bien difficile à prendre...

Ma Note pour Dishonored: 18.5/20