23/08/2012

TEST: Sleeping Dogs

SD_PS3_PFT_PEGI.jpg

Hong-Kong, la ville qui ne dort jamais, lieu des Triades et des marchés parallèles et de règlement de compte sanglants.
Wei-Shen, fraîchement revenu des Etats-Unis doit infiltrer les Triades et le seul moyen pour y parvenir est de rencontrer ses vieux amis d'enfance qui eux sont déjà dans la place.
C'est en garde à vue que Weï va rencontrer l'un de ses vieux potes et va reprendre contact.
Va alors commencer pour Weï une opération en sous-marin déliquate où chaque écarts peut être fatale.
Mais le flic ne va pas ce cantonner à fournir des opérations, il va également devoir prêter mains fortes à la police de Hong-Kong sur des affaires de drogues, meurtres...mettant tout son savoir faire au services de la police de Hong-Kong tout en devant resté discret pour ne pas être repéré par ses collègues.
Mais sur la route de Wei, de nombreuses personnes auront besoin de lui et les services rendus arrondiront vos fins de mois.
Au coeur des Triades, la loyauté ne doit avoir aucunes faiblesses et celui qui ne respectera pas les lois des Triades en payera le prix cher, Weï sera t'il assez fort pour démanteler les Triades de l'intérieure ou renoncera t'il?

Côté Graphismes:
Une fois lâché dans Hong-Kong, le premier but fixé est de visiter la ville sans vraiment de but mais pour découvrir un petit peu les différents endroits superbement réalisé par United Front Games, les rives sont magnifiques, l'eau a vraiment l'aspect de l'eau et on ce ballade jusqu'au couché de soleil pour voir une ville qui continue de vivre avec des graphismes saisissant.
Les détails n'ont pas été oublié avec des marchands ambulants, des marchés nocturnes vivant, une population qui semble vaquer à ses occupations journalière de manière assez convainquante.
La conduite dans les jeux d'action/aventure en monde ouvert est souvent baclé, peux ou pas de sensations de vitesse et là, çà défile avec une vrai impression d'aller vite.
Les phases de combats, pierre angulaire de Sleeping Dogs fait la part belle à un système de combat simple et qui possède de nombreux atouts avec des finish sympathiques à travers différents objets du décors.
Pas de faute de goût, Sleeping Dogs est superbe graphiquement.

Côté Gameplay:
Le gameplay repose principalement sur le combat à mains nues, n'excluant pas les fusillades et courses poursuites.
Le combat à mains nues est franchement habilement orchestré, reposant sur une unique touche pour frapper, une autre pour contrer et ensuite, à vous de glaner les nouvelles améliorations.
Il vous sera donc possible par la suite de désarmer vos assaillants, les plaquer au sol...
Quand aux phases de shoot, elles sont classiques, rien de bien compliqué, si vous avez déjà joué à des GTA Like, vous ne serez pas dépaysé.

La durée de vie:
Correct, le nombre de missions étant importante avec en plus des missions secondaires (services à rendre à divers personnes), les enquêtes de police vous prendront une bonne vingtaines d'heures.
Mais à ce promener dans la ville comme je le fais prendra pas mal d'heures en plus surtout qu'il y a de nombreuses valises et autre Autel de santé à trouver partout dans la ville et pour les trouver, parfois il faut chercher beaucoup!
Sleeping Dogs compte donc un nombre d'heures conséquente de jeux.

Pour Conclure:
La campagne mené par Square Enix avant la sortie du jeu présageait d'un grand jeu à monde ouvert et au final, c'est une certitude, Sleeping Dogs est pour moi un grand jeu, c'est même l'un de mes coups de coeur 2012 avec une carte certe pas immense mais assez grande pour ce perdre au détour d'une ruelle.
Pas de faute de goûts, faire un GTA Like à la sauce Triade est une excellente idée et surtout exploité d'excellente manière.
J'ai lu plusieurs commentaire sur Tweeter pour des bugs d'affichage pendant des phases de jeu et pourtant je n'en ai eu aucun, bizarre.
Ce qui est sûre, c'est que l'histoire est bien ficellé, les dialogues sont digne d'un bon films, les cinématiques apportent un plus intéressant.
United Front Games a réalisé un jeu qui propose un contenu à la hauteur de l'attente des joueurs actuels.
Bref vous ne vous ennuyerai pas un instant.

Ma Note Pour Sleeping Dogs: 17/20

02/08/2012

TEST: Ratchet & Clank Trilogie HD

jaquette-ratchet-clank-hd-collection-playstation-3-ps3-cover-avant-g-1331834820.jpg

Le duo le plus improbable mais surtout le plus téméraire de la galaxie revient sur terre dans de folles aventures.
Et plus précisément le début de son épopée dantesque;, j'ai nommé Ratchet & Clank ou le Lombax et le petit robot.
Et des aventures, le duo infernal va en connaître aux quatre coins de la galaxie, et surtout, les plus jeunes (et les vieux comme moi!) vont découvrir comment Ratchet & Clank ce sont rencontré (non, non, ce n'est pas sur Meetic!), rencontre improbable et pourtant, ce duo là fonctionne à merveille grâce à leurs tempéramment si différent mais aussi tellement complémentaire!
Parcourant les planètes pour sauver la veuve et l'orphelin, nos deux héros pourront compter sur leurs armement high tech et leurs gadget dernier cris pour mettre toutes la chance de leurs côté.

Côté Graphismes:
Une fois de plus, je ne suis pas étonné de retrouver une belle prestation graphique dans cette trilogie HD même si le premier épisode date un peu, le plaisir de voir débuter la collaboration de Ratchet & Clank est énorme!
Le passage à la HD est des plus réussi, comparaison faîte avec une démo de PlayStation Magazine et de la version HD, rien à dire, le résultat est là!
Pas ou peu d'Aliasing sur la version HD alors que la version issue du disque de démo en présentait beaucoup!
L'équipe en charge de la remasterisation HD a franchement bien bossé car pour des jeux PS2, je suis toujours bluffé par la qualité de certaines remasterisation dont fait parti Ratchet & Clank Trilogie HD.

Côté Gameplay:
C'est la grande époque des jeux de plateformes qui nous donnaient du plaisirs à nous joueurs.
La jouabilité est excellente et grâce à un nombre important de gadget et armes en tout genre, le gameplay est adaptatif.
Si l'ont compare les versions qui sont sortis depuis, peu de choses ont changés mis à part la partie graphique car la prise en main à guerre changé.

La durée de vie:
Les trois épisodes sont assez prenant et en fonction des recherches que vous effectuerez pour trouver les boulons d'or, il vous faudra quand même un paquet d'heures.
Soit plus d'une dizaine d'heures pour boucler un épisode ce qui multipliera par trois la durée de vie.
Ce qui est plus que convenable et qui vous assurera de très bons moments!

Pour Conclure:
La mode des rééditions HD ne pouvait pas oublier le duo Ratchet & Clank car il faut avouer que c'est l'une des séries les plus emblématique des plateformes Sony.
J'ai déjà joué à quelques reprises HD d'anciens jeux et la Trilogie HD est franchement l'une des meilleures collections aussi bien graphiquement que de la découverte car je n'avais pas joué aux deux premiers opus.
Si vous avez aimé Quest For Booty et A Crack In Times, n'hésitez pas un instant car c'est la rencontre du duo et le début de leurs association.
A ne manquer sous aucun prétexte!

Ma Note pour Ratchet & Clank Trilogie HD: 18/20

31/07/2012

TEST: Frogger Hyper Arcade Edition (PSN)

Frogger---Hyper-Arcade-Edition.jpg

Il y a 30 ans, Frogger débarquait sur borne d'arcade, trop petit à l'époque pour m'en rappeler (j'avais 2 ans!), aujourd'hui je vous propose le test.
Une grenouille doit traverser une route, jusque là, rien de bien compliqué mais voilà, la circulation est dense et vous allez devoir faire preuve de rapidité et de patience pour éviter les véhicules et arriver en milieu de tableau.
Arrivé au milieu du tableau, vous allez devoir franchir un court d'eau grâce à des rondins de bois ou autres afin de ne pas tomber dans l'eau pour arriver enfin à un siège.
Afin de voir vos ennemis perdre, vous allez également devoir gagner plus de points ne passant sur les différents carreaux pour les colorer dans votre couleurs.
Allez-vous perdre la boule?

L'aspect graphique a heureusement été retravaillé pour nous offrir un confort non négligeable mais les environnement reste assez sommaire.
Pas de fioriture, nous restont quand même dans un style datant de l'époque sans que cela pique les yeux.
Heureusement, les environnements sont diversifié et la fluidité est au rendez-vous.

D'un point de vue prise en mains, c'est ultra facile, pris en mains immédiate!
Aucune n'est utilisé mis à part le joystick analogique gauche ou les flèches suivant vos préférences.
J'ai tout de même remarqué que la grenouille avait parfois du mal à répondre, un sentiment de lenteur qui parfois nous fait perdre.

Les modes de jeux étant important, Frogger propose donc une durée de vie intéressante pour un jeu vendu 9.99€ sur PS3!
Il est également possible de jouer à plusieurs procurant encore plus de plaisirs.

En conclusions, l'anniversaire de Frogger est donc fêté dignement avec une reprise remise aux goût du jour intéressante.
Son gameplay simple apporte aux joueurs occasionnels une jouabilité idéal car très simple sans perdre de temps à retrouver les commandes.
Son prix de 9.99€ est minime quand on voit le nombres de mode de jeux.

Ma note pour Frogger Hyper Arcade Edition: 13.5/20

22:07 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : frogger, hyper arcade edition, konami, frog, grenouille, arcade, borne | |  del.icio.us |  Imprimer | | Digg! Digg | | | | Pin it! | |  Facebook

TEST: Starhawk

jaquette-starhawk-playstation-3-ps3-cover-avant-g-1337158487.jpg

Les Cow-boys de l'espace sont belle et bien vivant, dans un future et ailleurs que sur terre certes mais ils sont toujours en activités.
Mais fini le cheval, aujourd'hui nos prospecteurs sont équipés tout aurement à bord de Méchas, motos montés avec aéroglisseurs ou encore des tanks.
Défendez les points stratégiques de gisements de faille des Outcast vos plus grands ennemis.
Si les gisements de faille sont précieux, Emmett notre héros les utilisera de manière à repousser les Outcast en construisant des bunker, murs ou autres tourelles.
Starhawk vous invite aux pays des Cow-Boys modernes...

Côté Graphismes:
Starhawk est bien supérieure à son prédessesseur Warhawk même si les deux jeux n'ont rien à voir.
Warhawk avait conquis les amateurs de multijoueurs survoltés, Starhawk est bien supérieure affichant une qualité graphique des plus correct.
Après, rien à voir avec les grosses cylindrées actuels, Starhawk manque parfois de détails.
En solo, les niveaux les plus jolies sont ceux qui vous transportes dans l'espace à bord de votre Hawk pour des batailles aérienne splendide.
Après, le tout reste correct, pas de fioritude, le jeu est fluide est c'est bien le principale pour des joutes en ligne.

Côté Gameplay:
En solo, nous sommes rapidemment mis à contribution, apprennant au fur et à mesure les commandes.
Rien n'a été oublié pour faciliter les choses, la construction des batiments est assez facile même si parfois l'actions nous fera partir tête dans le viseur pour tuer tout ce qui ce présentera dans le réticule.
Alors que si vous construisez une tourelle ou un Bunker vous apportera une aide précieuse.
Le Mécha qui peut également ce transformer en avion à la manière d'un Transformers est beaucoup plus facile à piloter que les avions de Warhawk et permettent de bien défoncer les ennemis!
Un gameplay addictif et appréciable!

La durée de vie:
L'avantage de Starhawk, c'est que vous allez pouvoir apprendre les bases grâce à la campagne solo qui n'est pas là pour décorer et vous fera passer environ 8 heures de jeu suivant le mode de difficultés choisi.
Ensuite comme son ainé Warhawk, le multi-joueur aura la plus grande place avec une action intense qui fera de vous des no-life si vous accrochez immédiatement.
En multi-joueurs, les maps sont pour le moment pas assez nombreuses et de nombreux pack de cartes devraient débarquer dans les prochains mois pour compléter ce petit vide.

Pour Conclure:
Warhawk avait réussi à s'imposer en son temps et Starhawk pourra sans souci le surclasser grâce à son contenu beaucoup plus riche et surtout une campagne solo qui était totalement absente dans Warhawk.
Lorsqu'il avait été annoncé, je l'avais remarqué tout de suite car j'avais bien accroché à Warhawk et Starhawk est le jeu que j'attendais avec impatience pour les soirées Shoot avec mes frangins.
Au final même si les graphismes sont un petit peu vide, l'originalité du titre remporte la mise et m'a conquis totalement.
Et ce, grâce à ses possibilités de construction et les divers véhicules qui apportes le petit plus.

Ma Note pour Starhawk: 16/20

19:06 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : starhawk, warhawk, santa monica studios, shoot, cow-boys, future | |  del.icio.us |  Imprimer | | Digg! Digg | | | | Pin it! | |  Facebook

19/07/2012

(Critique DVD) Dragon Eyes

dragon eyes.jpg

Wong (Cung Lee) est un détenu comme les autres mais lorsqu'il rencontre Tiano (JCVD), son destin semble peut être s'éclaircir.
A sa sortie de prison, il ce rend dans une petite ville infesté de dealer qui n'hésite pas à vendre de la drogue à n'importe quel badeaux, jeune ou moins jeune, seul l'argent compte.
La première rencontre de Wong avec le monde la rue ne tarde pas et la première approche lui est favorable, après avoir corrigé 3 membres d'un gang local, Wong s'installe et commence alors à s'attaquer à deux gangs local.
Mais cette petite ville est également tenu par un haut gradé de la police qui est également le plus puissant Parrain qui ne voit pas les choses comme Wong.
Mais finalement, Wong va rendre de petits services au Parrain et le savoir faire de Wong lui sera bien utile.
A trop vouloir bien faire, parfois on s'embourbe dans nos bonnes actions et peuvent rapidemment ce retourner contre soit...

Jean-Claude Vandamne à l'affiche et pourtant nous le verront que très peu de temps, JCVD n'apparaît que dans les première minutes et lors de nombreux flashback mais n'ets pas vraiment un des acteurs principale.
Mais peu importe, Cung Lee est bien l'acteur principale et sa maïtrise des arts martiaux est assez intéressante.
Les scènes de combat sont magnifiquement orchestrés offrant un réalisme à ce ballet de coups impressionnants.
Le scénario en lui même a quand même un petit peu de mal à ce mettre en place et c'est parfois ambigüe, on ne sais pas trop pourquoi Wong est dans cette petite ville et une fois la première partie du film terminé, ce rend compte que Wong tente de faire changer les gens.
Les dialogues eux aussi souffre car ce n'est pas vraiment folichon, mais l'ensemble est rattrapé par des scènes de combats assez réaliste, rien à dire, les acteurs mettent le paquet pour vous laisser bouche baie devant votre écran.
Au final, Dragon Eyes est de loin le film de combat le meilleure de cette année à mes yeux avec des acteurs qui envois du lourd.
Après l'histoire est pas mal mais reste assez conventionnelle.

Dragon Eyes est disponible depuis le 18 Juillet 2012