13/02/2012

TEST: Grand Chelem Tennis 2

tsonga-grand-chelem.jpg

La bataille sur les cours de tennis tourne depuis quelques années trop souvent en faveur de Nadal, Federer ou encore Djokovic, seule quelques uns arrivent à tirer leurs épingle du jeu comme par exemple Tsonga.
EA Sports ce lance enfin sur les courts de tennis sur console HD avec Grand Chelem Tennis 2 qui vous fera devenir un pro du tennis pendant 10 saisons, tournois de pré saisons, match de rivalités et bien évidemment tournois du Grand Chelem vous ferons grapiller de précieux points qui vous conduirons peut être à la consécration et à l'honneur de devenir numéro 1 mondiale.
Mais les grandes stars ne vous laisserons pas gagner aussi facilement et la route sera longue.
Aurez-vous le talent nécessaire pour remporter les 4 tournois du Grand Chelem en 1 seule saison?
 
Côté Graphismes:
Comme tout bon jeu EA Sports qui ce respect, la modélisation des visages est au rendez-vous, rien à dire même la démarche et autre style de jeu est parfaitement retranscrit.
Seule véritable ombre au tableau, le manque de vrai joueurs!
Seule une petite vingtaine de vrai pro ou ancien pro sont disponible, les autres joueurs étant des joueurs imaginaires.
Concernant les courts, on s'y croirait presque, le vrai bonheurs de ce retrouver sur les courts centraux de Flushing Meadows, Wimbledon ou encore sur le Courts Philipe Chatrier à Roland Garros, rien ne manque!
 
Côté Gameplay:
Grand Chelem Tennis 2 est assez simple à prendre en mains grâce au Total Racquet Control qui permet de jouer les coups avec le stick analogique droit assez aisément, pour faire un lob, il faut maintenir appuyé la touche L2+stick analogique droit et les amorties c'est R2 +un coup Lifté.
C'est vrai que les première minutes, mettre la balle où l'ont veux n'est pas aisé mais rapidement le gameplay est appréciable.
2 petits regrets néanmoins, la facilité à gagner dû à une IA trop simple à battre et le bruitage complètement à côté de la plaque.
 
La durée de vie:
Assez importante du fait que la carrière ce déroule sur 10 années mais le jeu solo étant très facile et surtout très répétitif, vous ne ferez pas les dix années.
Pour preuve, j'ai remporté les 4 tournois du Grand Chelem dès la 1ère année, de plus un seule tournoi et un seule match de rivalité à joué avant le début de chaque tournoi du Grand Chelem, beaucoup trop peu.
La présence de match classique ESPN pour revivre des grands moments du tennis passé est une excellente idée avec un challenge un petit peu plus relevé.
Le jeu en ligne est également présent et l'intérêt est encore plus intense que le solo, assurant à Grand Chelem Tennis de nombreuses heures supplémentaires.
 
Pour Conclure:
Grand Chelem Tennis 2 est un bon jeu de tennis mais souffre de sa jeunesse avec un contenu en deça de ce que les joueurs adeptes du solo pourrait avoir envie de trouver sur la galette, heureusement le online propose un contenu beaucoup plus intéressant avec divers mode qui relève la sauce et apporte l'intérêt du titre.
J'aurais aimé avoir une IA plus percutante et surtout plus intelligente pour apporter un peu plus de défis lors des matchs solo.
Un plus grand nombre de "licences" officiels n'aurait pas été un luxe avec seulement 23 joueurs connus, stars du passés comprises!
Mais dans l'ensemble, Grand Chelem Tennis 2 est un bon jeu de Tennis, notamment grâce au control total de la balle, qui repose sur une commande la balle simple mais efficace.
 
Ma Note pour Grand Chelem Tennis 2: 14/20

12/02/2012

TEST: Metal Gear Solid HD Collection

MGS_MD_PS3_Collection.jpg

Il y a déjà quelques années, je tombe sur un titre que je ne connaissait pas et qui m'a de suite sauté au yeux, Metal Gear Solid sur PlayStation 1.
C'est alors que j'ai découvert cette série de Hideo Kojima et que je n'ai presque plus décroché, s'est enchaîné ensuite les épisodes sur PS2 et PSP jusqu'à la concrétisation de la série sur PS3 avec Guns Of The Patriots qui m'avait scotché.
Quand j'ai appris la sortie de Metal Gear Solid HD Collections, j'ai trouvé l'idée de retrouver Snake sur PS3 et en HD intéressant car pour l'époque, les épisodes PS2 affichaient déjà un jolie design.
Il y a quelques jours, Konami m'a fait parvenir MGS HD Collection et je n'ai pas mis longtemps à glisser le Blu-Ray dans la PS3 pour me replonger dans les aventures de Snake.MGSPW-SS_01_PS3.JPG
La Compilation contient 3 jeux, MGS 2 Sons Of Liberty, MGS Snake Eater et MGS Peace Walker plus les 2 premiers MGS sortie sur MSX.
Chose qui va paraître étrange à beaucoup, j'ai commencé par MGS 3 car les évènements qui s'y déroulent son situés dans les années 60 pendant la guerre froide, ensuite j'ai joué à Peace Walker puis à MGS 2 j'ai donc suivis la chronologie des évènements.

Le Lifting HD de MGS 2 et MGS 3 est franchement convainquant!
Rien à dire, les cinématiques sont magnifiques, les décors sont assez agréable à regardé, beaucoup de jeux actuels ne sont pas aussi réussi et pourtant, ils ont déjà quelques années au compteur!
Peace Walker était quand à lui déjà pas mal sur PSP, il ne manquait que la présence du second stick analogique pour en faire un jeu parfait, désormais, c'est chose réparé!
Malgré le fait que je ne sois pas étonné, la fluidité est au rendez-vous pour mon plus grand plaisirs!

metal-gear-solid-hd-collection-playstation-3-ps3-1326362656-064.jpg
Le jeu qui gagne le plus au niveau du gameplay est sans aucun doute Peace Walker grâce à la présence du second stick analogique.
MGS 2 et MGS 3 sont agréable en reprendre en mains mais la caméra est beaucoup trop statique, parfois lorsque nous sommes allongé cela devient limite brouillons et l'on ne sais plus ou allez.
Un petit défaut qui est rapidement oublié pour un fan de la série.
Une fois trouvé le bon compromis, le gameplay est abordable et ultra complet.metal-gear-solid-hd-collection-playstation-3-ps3-1326362656-059.jpg

La durée de vie est comme pour chaque MGS énorme et là c'est multiplié par 3!
Soit environ 200 heures de jeu pour les plus acharné car il y a pas mal de choses à trouver en plus des histoires qui prendront déjà pas mal de temps à conclure.
Les Metal Gear ont toujours été très complet avec beaucoup de narration pour amener à l'histoire ou pour apporter des renseignements sur les évènements.

En conclusion, Metal Gear Solid HD Collections est la compilation à posséder avec une qualité qui est au rendez-vous!
Le seule véritable problème est certainement les défauts de l'époque qui auraient dû être corrigé pour apporter une expérience de jeu encore plus intense.
Mais malgré tout, c'est un régale de ce remettre dans le bain Metal Gear Solid qui commence sérieusemnt à dater mais grâce à ce lifting ne souffre pas des années passé.
Certainement le HD Collection le mieux lifté que j'ai eu l'occasion de glisser dans ma PS3.
A posséder absolument!

Ma Note pour Metal Gear Solid HD Collection: 18/20

metal-gear-solid-hd-collection-playstation-3-ps3-1313597177-057.jpg

09/02/2012

TEST: Puddle

puddle-head.jpg

Né d'un projet étudiant d'une école Française, Puddle va vous faire perdre la boule!
Sur un parcours semé d'embûche, vous devez guider votre liquide jusqu'à la sortie.
Les pièges, ils seront multiple et chaque passage vous fera peut être descendre sous la barre fatidique qui vous fera recommencer le niveau au début.
Habilité et patience devront être vos qualités pour mener votre liquide à bon port.
Sur un plan graphique, la qualité est au rendez-vous avec pas mal d'environnements différents qui vous fera voyager dans des conduites, forêts, laboratoire...
Disons que pour un jeu qui ce passe toujours de face, l'arrière plan colle parfaitement au thème du niveau, conquis d'avance!puddle-playstation-3-ps3-1328022873-025.jpg
Le gameplay est également bien géré et j'ai presque été surpris que le premier niveau ne donne pas d'indication de commande, l'habitude de retrouvé un niveau didactiel dans les jeux de maintenant étant certainement pour beaucoup.
Donc le gameplay est ultra simple, les gâchettes L2/R2 sont les uniques boutons utilisé pour incliner l'écran pour guider le fluide à destination.
La détection de mouvement est également présente avec la fonction SiXAXIS de la manette ou du PlayStation Move, une détection de mouvement qui s'adapte parfaitement à Puddle.

puddle-playstation-3-ps3-1328022873-021.jpg
Si vous avez l'intention de terminer Puddle en une seule soirée, je vous souhaites bon courage car Puddle compte la bagatelle de 48 tableaux et quelques uns sont franchement compliqué à aborder tellement les pièges sont tordus.
Une durée de vie plus que raisonnable quand ont connait le tarif de Puddle seulement affiché à 9.99€.
En conclusion, Puddle est un excellent casse-tête qui ne renouvelle pas les jeux du genres qui sont nombreux mais qui ajoute la qualité des décors, un gameplay qui repose sur des commandes simple et efficace associé à la reconnaissance également à l'aise.
Une vrai réussite, une réussite à la française en plus, çà mérite d'être souligné.

Ma Note pour Puddle: 18/20

puddle-playstation-3-ps3-1328022873-020.jpg

22:16 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : puddle, konami, neko, puzzle game, casual games, liquide | |  del.icio.us |  Imprimer | | Digg! Digg | | | | Pin it! | |  Facebook

06/02/2012

TEST: Neverdead

ND_PS3_PACKSHOT_PEGI.jpg

Bryce Boltzmann, un être rendu immortel par le roi démon 500 ans auparavant n'est désormais que l'ombre de lui même.
Lorsqu'il est devenu immortel, il a tout perdu, notamment sa femme lâchement assassiné par le roi des démons et désormais seule sa bouteille compte.
Il fait partie d'une unité spéciale qui traque et anéantis les démons en compagnie de sa partenaire Arcadia.
Mais les derniers temps, les démons reviennent en nombre et essaye par dessus tout de capturer Nikki, une starlette pas très fûtée et limite pénible.
Bryce et Arcadia vont devoir sortir l'artillerie lourde quitte à causer quelques dégâts pour que le roi des démons et ses sbires ne capture pas Nikki.

Côté Graphismes:
Neverdead alterne le bon voir même très bon avec le moyen, certains décors sont magnifique, notamment l'arrivée à l'asile ou encore certains endroits dans la rue.
Et le moyens sur tout les petits détails qui ne sont pas super fignolés.
La présence de nombreux décors que l'ont peut détruire ajoute un petit peu de piments, faire éffondrerdes pilliers ou des murs sur les ennemis, faire exploser des barils et mettre le feu un peu partout est super grisant!
Concernant les personnages, dans l'ensemble ils sont bien réalisé, les boss sont monstrueusement horrible mais il manque quand même un petit quelques choses au niveau des ennemis démons plus simple, ceux que l'ont rencontre tout au long de l'aventure, de la diversité même si au fil de la progression, Bryce et Arcadia rencontrerons de temps à autres de nouveau visages démoniaque.
Quand aux cinématiques, c'est agréable à regardé et apporte un petit plus au scénario.

Côté Gameplay:
Taper, taper, taper!
En gros c'est la base de Neverdead, le principale de l'action sera de changer d'armes, arracher l'un de ces membres et parfois par contre, il faudra réflechir un petit peu pour trouver un passage.
Rien de bien compliqué mais parfois courir après ses membres pour évité à notre tête d'être aspirée par une bestiole et rester emprisonné pour l'éternité est compliqué.
Le changement d'arme est parfois archaïque car vous pensez avoir changé d'arme et pas du tout, pourtant les seules flèches droite et gauche permettent de passer d'une arme à une autre, rien de bien grave mais parfois désagréable.
Comme je le disait plus haut, les environnements destructible apporte un plus non négligeable également au niveau du gameplay, pour éliminer des ennemis, c'est nickel!
Un gameplay qui est efficace malgré une caméra parfois brouillonne, notamment lorsque l'on arrache sa tête pour l'envoyer dans un espace restreint, la tête devient transparente et pour la guider c'est pas toujours évident.

La durée de vie:
Dans la moyenne des jeux actuels, si vous faîtes le jeu en ligne droite, attendez vous à 7/8 heures de jeu.
Si comme moi vous farfouillé le moindre recoin, vous passerez environ 10 heures même en fouinant partout je n'ai pas récupéré tous les objet de collections, certains sont bien caché!
Suite à une panne de réseaux internet, je n'ai pas eu l'occasion de tester le multi-joueur qui me semblait original mais je me rattrapperai et vous direz ce qui l'en est.

Pour Conclure:
Neverdead est un bon défouloire avec des boss qui valent le détour, une histoire qui ne casse pas des briques mais qui est quand même là pour apporter les bases de notre aventure.
Le gameplay aurait mérité d'être approfondi pour apporter une caméra moins capricieuse.
Les quelques petits points négatifs n'ont rien de gros défauts, c'est juste des détails qu'il serait bon de corriger.
Moi j'ai bien aimé Neverdead, il propose pas grand chose de nouveau mais au moins, ce n'est pas un portage, ni la énième suite d'un jeu à succès!
Une nouvelle licence qui apporte un petit peu de fraîcheur avec surtout une bande son totalement géniale.

Ma Note pour Neverdead: 14.5/20

30/01/2012

TEST: AMY

AMY_logo_final-600x300.jpg

Tout commence par un accident de train, Lana une jeune femme accompagne AMY pour être soigné dans un hôpital mais tout ne ce passe comme c'était prévu au départ.
AMY n'est pas tout à fait comme les autres enfants, elle est autiste et son handicape l'empêche de s'exprimé mais en plus elle a des dons psychiques qui ne sont pas donné à tous le monde.
Après le déraillement du train, Lana ce retrouve seule dans le wagon qui la transportait et AMY n'est plus avec elle.
Lana doit retrouvé au plus vite la petite fille mais les choses ce complique encore un peu plus lorsque Lana doit faire face à une horde de zombies qui sortent de nulle part.
Lana et AMY ressortiront-elles de cette aventure?
D'un point de  vue graphique, vous êtes rapidement plongé dans l'ambiance grâce à des graphismes légèrement sombres et des petits effets qui vous surprendront par moment, pas de quoi vous mettre le trouillomètre à 0 mais le charme du survival-horror est bien présent.
Les personnages sont bien réalisé avec des visages qui sont détaillés, expressif, on en oubliera rapidement que AMY est un jeu téléchargeable à seulement 9.99€!
Par contre j'ai remarqué quelques petits ralentissement et une rigidité dans les déplacement outre ses petits désagrément sans trop de conséquence, le plaisirs de jouer est là.
Le gameplay est simple, quelques petites actions à réaliser, frapper les zombies avec des armes trouvé par terre (souvent des armes de fortune), piratage (grâce à 5 symboles pour 4 emplacements, un seule par piratage est utilisé à vous de les trouver en 5 essais), déplacement d'objets, inter-actions avec Amy pour ouvrir une porte, déchiffrer un message...
Bref de bonnes idées mais pas toujours bien exploités malheureusement.
Mal exploités car il y a quelques petites choses qui m'on parfois déranger comme par exemple, les ascenseurs qu'il faut mettre en route plusieurs mètres plus loin quand l'interrupteur pourrait être à l'ascenseur, perdant un temps précieux sur une echelle avec Lana qui reste pas toujours facile à contrôler du fait de sa rigidité dans ses déplacements.
Bon, il n'y a pas que des mauvaises choses, Amy reste un titre intéressant car grâce à toutes les inter-actions possibles, c'est un titre très complet.
De plus, attendez-vous à une dizaine d'heures de jeu, pas tellement rejouable sauf si vous désirez jouer à un niveau de difficulté supérieure.
Une durée de vie très convenable pour le prix (mieux que les 6/7 heures de certains jeu qui coûte 70 euros!!!)
Autant dire que les fans de Survival-horror n'aurons pas le droit de ce priver de AMY qui est une valeur sûre du PlayStation Network pour un prix qui défi toute concurrence.
L'Ambiance est là, ne manquerait qu'un gameplay moins rigide et moins brouillon pour en faire un titre parfais, ces petits soucis sont rattrapé par le contenu et les bonnes idées que compte le jeu.
Ma Note pour AMY: 14/20