06/02/2012

TEST: Neverdead

ND_PS3_PACKSHOT_PEGI.jpg

Bryce Boltzmann, un être rendu immortel par le roi démon 500 ans auparavant n'est désormais que l'ombre de lui même.
Lorsqu'il est devenu immortel, il a tout perdu, notamment sa femme lâchement assassiné par le roi des démons et désormais seule sa bouteille compte.
Il fait partie d'une unité spéciale qui traque et anéantis les démons en compagnie de sa partenaire Arcadia.
Mais les derniers temps, les démons reviennent en nombre et essaye par dessus tout de capturer Nikki, une starlette pas très fûtée et limite pénible.
Bryce et Arcadia vont devoir sortir l'artillerie lourde quitte à causer quelques dégâts pour que le roi des démons et ses sbires ne capture pas Nikki.

Côté Graphismes:
Neverdead alterne le bon voir même très bon avec le moyen, certains décors sont magnifique, notamment l'arrivée à l'asile ou encore certains endroits dans la rue.
Et le moyens sur tout les petits détails qui ne sont pas super fignolés.
La présence de nombreux décors que l'ont peut détruire ajoute un petit peu de piments, faire éffondrerdes pilliers ou des murs sur les ennemis, faire exploser des barils et mettre le feu un peu partout est super grisant!
Concernant les personnages, dans l'ensemble ils sont bien réalisé, les boss sont monstrueusement horrible mais il manque quand même un petit quelques choses au niveau des ennemis démons plus simple, ceux que l'ont rencontre tout au long de l'aventure, de la diversité même si au fil de la progression, Bryce et Arcadia rencontrerons de temps à autres de nouveau visages démoniaque.
Quand aux cinématiques, c'est agréable à regardé et apporte un petit plus au scénario.

Côté Gameplay:
Taper, taper, taper!
En gros c'est la base de Neverdead, le principale de l'action sera de changer d'armes, arracher l'un de ces membres et parfois par contre, il faudra réflechir un petit peu pour trouver un passage.
Rien de bien compliqué mais parfois courir après ses membres pour évité à notre tête d'être aspirée par une bestiole et rester emprisonné pour l'éternité est compliqué.
Le changement d'arme est parfois archaïque car vous pensez avoir changé d'arme et pas du tout, pourtant les seules flèches droite et gauche permettent de passer d'une arme à une autre, rien de bien grave mais parfois désagréable.
Comme je le disait plus haut, les environnements destructible apporte un plus non négligeable également au niveau du gameplay, pour éliminer des ennemis, c'est nickel!
Un gameplay qui est efficace malgré une caméra parfois brouillonne, notamment lorsque l'on arrache sa tête pour l'envoyer dans un espace restreint, la tête devient transparente et pour la guider c'est pas toujours évident.

La durée de vie:
Dans la moyenne des jeux actuels, si vous faîtes le jeu en ligne droite, attendez vous à 7/8 heures de jeu.
Si comme moi vous farfouillé le moindre recoin, vous passerez environ 10 heures même en fouinant partout je n'ai pas récupéré tous les objet de collections, certains sont bien caché!
Suite à une panne de réseaux internet, je n'ai pas eu l'occasion de tester le multi-joueur qui me semblait original mais je me rattrapperai et vous direz ce qui l'en est.

Pour Conclure:
Neverdead est un bon défouloire avec des boss qui valent le détour, une histoire qui ne casse pas des briques mais qui est quand même là pour apporter les bases de notre aventure.
Le gameplay aurait mérité d'être approfondi pour apporter une caméra moins capricieuse.
Les quelques petits points négatifs n'ont rien de gros défauts, c'est juste des détails qu'il serait bon de corriger.
Moi j'ai bien aimé Neverdead, il propose pas grand chose de nouveau mais au moins, ce n'est pas un portage, ni la énième suite d'un jeu à succès!
Une nouvelle licence qui apporte un petit peu de fraîcheur avec surtout une bande son totalement géniale.

Ma Note pour Neverdead: 14.5/20

30/01/2012

TEST: AMY

AMY_logo_final-600x300.jpg

Tout commence par un accident de train, Lana une jeune femme accompagne AMY pour être soigné dans un hôpital mais tout ne ce passe comme c'était prévu au départ.
AMY n'est pas tout à fait comme les autres enfants, elle est autiste et son handicape l'empêche de s'exprimé mais en plus elle a des dons psychiques qui ne sont pas donné à tous le monde.
Après le déraillement du train, Lana ce retrouve seule dans le wagon qui la transportait et AMY n'est plus avec elle.
Lana doit retrouvé au plus vite la petite fille mais les choses ce complique encore un peu plus lorsque Lana doit faire face à une horde de zombies qui sortent de nulle part.
Lana et AMY ressortiront-elles de cette aventure?
D'un point de  vue graphique, vous êtes rapidement plongé dans l'ambiance grâce à des graphismes légèrement sombres et des petits effets qui vous surprendront par moment, pas de quoi vous mettre le trouillomètre à 0 mais le charme du survival-horror est bien présent.
Les personnages sont bien réalisé avec des visages qui sont détaillés, expressif, on en oubliera rapidement que AMY est un jeu téléchargeable à seulement 9.99€!
Par contre j'ai remarqué quelques petits ralentissement et une rigidité dans les déplacement outre ses petits désagrément sans trop de conséquence, le plaisirs de jouer est là.
Le gameplay est simple, quelques petites actions à réaliser, frapper les zombies avec des armes trouvé par terre (souvent des armes de fortune), piratage (grâce à 5 symboles pour 4 emplacements, un seule par piratage est utilisé à vous de les trouver en 5 essais), déplacement d'objets, inter-actions avec Amy pour ouvrir une porte, déchiffrer un message...
Bref de bonnes idées mais pas toujours bien exploités malheureusement.
Mal exploités car il y a quelques petites choses qui m'on parfois déranger comme par exemple, les ascenseurs qu'il faut mettre en route plusieurs mètres plus loin quand l'interrupteur pourrait être à l'ascenseur, perdant un temps précieux sur une echelle avec Lana qui reste pas toujours facile à contrôler du fait de sa rigidité dans ses déplacements.
Bon, il n'y a pas que des mauvaises choses, Amy reste un titre intéressant car grâce à toutes les inter-actions possibles, c'est un titre très complet.
De plus, attendez-vous à une dizaine d'heures de jeu, pas tellement rejouable sauf si vous désirez jouer à un niveau de difficulté supérieure.
Une durée de vie très convenable pour le prix (mieux que les 6/7 heures de certains jeu qui coûte 70 euros!!!)
Autant dire que les fans de Survival-horror n'aurons pas le droit de ce priver de AMY qui est une valeur sûre du PlayStation Network pour un prix qui défi toute concurrence.
L'Ambiance est là, ne manquerait qu'un gameplay moins rigide et moins brouillon pour en faire un titre parfais, ces petits soucis sont rattrapé par le contenu et les bonnes idées que compte le jeu.
Ma Note pour AMY: 14/20

02/01/2012

TEST: Medieval Moves

medieval-moves-dea-4ece7ea71386c.jpg

Morgrimm un sorcier maléfique a transformé le jeune prince Edmund en squelette.
Mais pire encore, il menace le royaume de Edmund ainsi que tous ses habitant qui eux aussi ont subis la même destiné que Edmund.
En plein Moyen-Âge, Edmund va devoir sauver coûte que coûte son Royaume grâce à son épée, son bouclier, son arc et ses Shuriken pour ce frayer un chemin et anéantir les plans macabres de Morgrimm.
Vous allez devoir faire preuve d'adresse et de courage pour combattre les créature qui ce dresseront sur votre passage.

Côté Graphismes:
Le ton est vite donné avec une impression d'être immergé dans un dessin animé qui rend accessible Medieval Moves même aux plus jeune.
De plus l'ensemble du rendu est superbe, rien de bien comparable avec ce que l'ont a l'habitude de voir en temps normale avec les jeux ou le réalisme est mis en avant et franchement çà fais du bien de voir des petits jeux comme Medieval Moves.
A la limite, ce qui m'a le plus déranger, c'est de ne pas pouvoir déplacer Edmund mais çà, j'en parlerai plus tard.
L'histoire est quand à elle mis en scène par des cinématiques du plus belle effet mais parfois un petit peu trop longue, notamment pour les plus jeune qui souhaites d'avantage taper sur les ennemis!

Côté Gameplay:
Le gameplay reprend celui du jeu de gladiateur de Sports Champions, à deux Moves c'est encore mieux!
Le premier contrôle le bouclier qui vous servira bien et le second sera utiliser pour manier vos armes.
Alors comme je le disait plus haut, ce qui me dérange le plus, c'est le fait de ne pas pouvoir diriger le personnage, dirigé automatiquement et qui s'arrête lorsque les ennemis vont arriver, un rail shooter qui en rebutera plus d'un mais qui ne dérange pas plus que çà les petits.
A la limite, çà les arranges, les jeux à détections de mouvements leurs plaises pour l'action (comme nous d'ailleurs!).
concernant la reconnaissance de mouvement, dans Sports Champions, j'avais trouvé l'épreuve de Gladiateurs pas très intéressante mais le type Rail Shooter comme Medieval Moves met parfaitement le moves à sa place avec une bonne detection de mouvement mais parfois la puissance du coup n'est pas forcément très bien retranscrite à l'écran.
Mais dans l'ensemble, c'est franchement pas mal du tout!

La durée de vie:
Il ne vous faudra pas plus de 6 heures pour boucler l'aventure dans le plus haut mode de difficulté (champion) mais les plus jeune ce contenterons de jouer en Chevalier.
Le multi-joueur est également possible en local ou online avec soit de la coopération à deux ou alors en duel.
Ce qui permettra de voir la durée de vie augmenter quelques peut ce qui ne sera pas un mal.
Quoi qu'il en soit et malgré sa durée de vie limite, vous passerez quelques heures sympathiques!

Pour Conclure:
Pour seulement 30€, Medieval Moves propose une aventure sympathique dans des paysages cartoonesque venu du Moyen Age du plus belle effet qui me plaisent franchement beaucoup, mes fils adorent aussi et les personnages n'y sont pas étranger!
La detection de mouvement est une nouvelle fois correct et pour ma part les deux moves apportent un semblant de réalisme beaucoup plus présent qu'avec un seul, après chacun de voir quel configuration lui correspond le mieux.
Les petits seront ravis et les parents auront bien du mal à les décollé de la console.
De plus pour le prix, difficile de ne pas craquer et autant ce faire plaisirs en découvrant les aventure de Edmund.

Ma Note pour Medieval Moves: 14.5/20
La Note de mes fils: 16/20

29/12/2011

TEST: Uncharted 3 L'illusion de Drake

jaquette-uncharted-3-l-illusion-de-drake-playstation-3-ps3-cover-avant-g-1320252029.jpg

Nathan Drake et son acolyte de toujours Sully repartent à l'aventure sur les traces de Sir Francis Drake et le voyage va être une nouvelle fois des plus mouvementé entre Londres, la France ou encore la Syrie.
Ce sera aussi une bonne raison d'en savoir plus sur le passé de Nathan et surtout de la façon dont il a rencontré Sully durant la jeunesse de Nathan.
Le talent et la perspicacité de Nathan attireront bien des convoitises et une nouvelle fois, ils devront être sur leur gardes pour survivre aux pièges tendus et revenir indemne sur les traces de Lawrence D'Arabie.
Prêt pour de nouvelles aventures aux quatre coins du monde en compagnie du plus grands aventurier?

Côté Graphismes:
Une fois de plus, j'en prend plein les mirettes!
Toujours aussi bluffant, aussi bien au niveau des effets visuels, pour exemple, le château de l'Est de la France en feu est tout simplement magnifique, les flammes sont tellement bien recréés que l'ont a franchement l'impression d'y être!
De plus, ce 3ème opus est beaucoup plus diversifié graphiquement et chaque fois, c'est une nouvelle claque visuel, rien n'est laissé au hasard pour rendre Uncharted 3: l'Illusion de Drake le plus beau jeu à ce jour.
Autre point toujours aussi bluffant, l'eau et son rendu sur les vêtements qui est tout simplement splendide, peut être un détail pour certain mais pour moi c'est un détail qui procure à Uncharted 3 un sentiment de réalité.

Côté Gameplay:
Toujours aussi efficace avec peut être une petite déception...
Toujours aussi efficace dans le sens ou rien n'a changé, Drake grimpe partout où cela lui est possible, tir aussi bien accroché à un rebord, et ce d'une manière assez aisé, les phases QTE sont aussi de retour à certains moment.
Et décevant au niveau de l'IA ennemi complètement à la ramasse dans certain passage ou les ennemis arrive à ce cacher de vous en vous faisant face ce qui vous aidera bien lorsque vous êtes quasiment encerclé!
Pour l'aspect général du Gameplay, c'est toujours aussi grisant et addictif, grimpé, sauter, tirer ce bastonner à tout va et finir par résoudre une énigme, pas vraiment de temps de pose, chaque fois vous devrez faire avec votre environnement même si parfois, les énigmes sont un petit peu tordu!

La durée de vie:
Sensiblement semblable aux deux précédent épisodes, environ 8 heures pour conclure une première fois l'aventure et encore quelques heures pour ramasser les trésors oublié ici et là.
Ensuite, si vous désirez un challenge plus relevé, le mode extrême est là pour vous donner plus de fil à retordre.
Les amateurs de joutes multi-joueurs seront ravis d'apprendre que le multi est une nouvelle fois présent avec un mode compétitif et un mode coopératif et ce en ligne ou en écran divisé.
Ce qui vous permettra de voir la durée de vie augmenté.

Pour Conclure:
Retourner à l'aventure avec Nathan Drake est une nouvelle fois un régal dans une histoire pas trop mal, le scénario est bien ficellé, dans le plus pure style hollywoodien.
Par rapport à Among Thieves, le second épisode, j'ai trouvé que L'illusion de Drake était beaucoup plus diversifié avec de nombreux décors différents et tous plus magnifique les uns que les autres.
Ce qui m'a aussi beaucoup plu, ce sont les révelations du début du jeu, notamment sur la rencontre de Sully et Nathan, mais aussi la façon dont Nathan s'est procuré l'anneau qu'il porte autour du coup.
Un épisode fort qui est certainement le meilleurs à tout les niveaux, bref! du très grand Naughty Dog!!!.
A posséder de toute urgence!

Ma Note pour Uncharted 3: L'illusion de Drake: 18.5/20

19/12/2011

TEST: DanceStar Party

jaquette-dancestar-party-playstation-3-ps3-cover-avant-g-1315386741.jpg

Les fêtes de fin d'année arrivent à grands pas et ce sera le bon moment pour faire de ces soirées des moments incontournables, voir cultes!
Quoi de mieux que de faire danser toutes la famille PlayStation Move en mains?
Sur des rythmes plus ou moins connus, secouer vous en rythme et faites de votre salon une piste de danse.
Que la fête commence!

Côté Graphismes:
Comme tous les jeux de danse auxquels j'ai eu l'occasion de joué, c'est toujours plus ou moins la même choses, une chorégraphie ce joue à l'écran dans une plus ou moins bonne qualité, assez sombre je dois dire, l'important étant que ce dois être assez visible pour pouvoir repéter l'opération.
Dans le cas de DanceStar Party, c'est assez sombre mais lisible, il n'en faut pas plus pour convaincre.
Vous aurez aussi l'occasion de vous voir avec une incrustation de votre image ou de celle de celui qui danse et là c'est le drame, des moments gravé à tout jamais...

Côté Gameplay:
Simple et rapide à prendre en mains, après avoir ajusté la difficulté, c'est partie pour des parties de folies.
Rien de compliqué, il suffit de reproduire les gestes à l'écran, le PlayStation Move est une nouvelle fois utilisé avec une précision déconcertente...
Déconcertente dans le sens ou certain jeu qui propose de jouer avec le PlayStation Move et où la détection de mouvement est il faut le dire complètement foireuse, là c'est carrément l'inverse, la détection est super précieuse.

La durée de vie:
Correct pour passer quelques bonnes soirée, 40 titres c'est peu mais les différents modes de jeux permettrons de jouer sans trop ce prendre la tête.
Après, si les titres commence à vous lasser, rien ne vous empêchera de faire le plein de nouveaux hits sur le PlayStation Store.
Ce qui vous permettra de faire de nouvelles découverte et d'afiner vos pas de danse.

Pour Conclure:
Sur la majorité des titres sortant des studios SCE (Sony Computer Entertainment), je n'ai quasiment jamais été déçu des jeux utilisant la reconnaissance de mouvement et DanceStar Party ne déroge pas à la règle avec un gameplay super précis.
Vous allez passer de super soirée même si petit regret aucun titre français n'est présent sur la tracklist, en espèrant que dans les semaines à venir quelques titres de notre pays viendrons compléter la tracklist.
Il y a de quoi passer de bonne soirée mais certains titres seront malgré tout passé sans aucune chance d'être utilisé car complètement méconnu chez nous.

Ma Note pour DanceStar Party: 13/20