09/12/2011

TEST: The Elder Scrolls V: Skyrim

jaquette-the-elder-scrolls-v-skyrim-playstation-3-ps3-cover-avant-g-1320849323.jpg

Vous êtes le prisonnier, celui qui pourrait bien sauver l'empire de Tamriel d'une attaque dévastatrice des dragons cracheurs de feu, vous, fils de dragon accusé à tord et sauver de justesse d'une exécution vous êtes malgré vous le salut de Bordeciel à cause de la prophétie.
Une prophétie qui dit que seule un enfant de dragons pourra sauver l'Empire d'une attaque des Dragons.
Et avant même de découvrir le pouvoir qui vous habite, vous allez vivre des péripéties grisante dans un monde totalement dépaysant au pays des vikings et de l'Hydromel.
Chaque choses ramassé aura son importance et surtout chaque choix fera de vous ce que vous serez par la suite.
Construisez votre histoire à votre rythme et découvrez ce qui vous attends dans une épopée intense en rebondissement.

Côté Graphismes:
Totalement dépaysant, on ce prend rapidement au jeu de la contemplation, les paysages étant magnifique et très changeant.
Seule quelques petits détails de finitions en regardant de plus près démontre les limites techniques de Skyrim mais ces petits détails paraissent bien infimes par rapport à tous les environnements magnifique présents!
En même temps, la carte étant particulièrement vaste, les petits défauts sont quasiment obligatoirement présent.
Après avoir plongé dans l'aventure, difficile d'abandonner la partie, rien que pour découvrir les paysages splendide de Bordeciel.

Côté Gameplay:
Si il y a bien des petits détails qui me choque parfois, ce sont les inventaires qui ne connaissent que des limites de place, dans SKYRIM, c'est le poids qui sera une limite, une fois le poids maximum atteints, votre personnage n'avance plus beaucoup et à vous de trouver un marchand pour vendre vos trouvaille ou fabriquer vos potions ou objet.
Un monde sans véritable limite technique, et c'est certainement aussi pour çà que The Elder Scrolls V: SKYRIM était le RPG le plus attendu!
Mais malgré tout, il faudra être spécialiste pour s'y retrouver dans l'inventaire qui reste malgré tout compliqué à utilisé...
Au départ, la marche à pied sera votre seul moyen de locomotion mais une fois le cheval accessible, vous gagnerez un temps précieux, les divers points de la carte n'étant pas accessible de façon rapide (en même temps, les paysages valent vraiment le coup d'oeil, ce serait un sacrilège de râter le spectacle!)
Le système de combat m'a quand à lui conquis, une arme et un sort embarqué ou une arme ou un sort suivant vos possibilités, après, les compétences de votre personnages devront êtres choisis au début de l'aventure, suivant ce qui vous plaira.

La durée de vie:
Immenses voir même sans véritablement de fin hormis pour l'histoire principales.
Les quêtes annexes reprèsentent le plus gros de la durée de vie avec plusieurs centaines d'heures de jeu possible.
Si vous comptez terminer The Elder Scrolls V: Skyrim en une semaine, bon courage!
D'autant plus que l'ont errera souvent juste pour découvrir les paysages.

Pour Conclure:
Malgré sa justesse graphiques pour les détails, le clipping et autres petits soucis graphiques quasiment sans importance, on remarque tout de même des temps de chargement un peu long par moment mais ne gâche en rien l'expérience sans précédent que procure The Elder Scrolls V: Skyrim.
J'ai presque envie de dire que le jeu est rapidement addictif et fera passé de nombreuses nuits blanche à n'importe qui voulant découvrir plus en profondeur le jeu.
Addictif de part son environnement totalement dépaysant, Skyrim est là où beaucoup voulait le voir, un jeu totalement différent de ce que l'on connaît et surtout dans la ligné de ses prédessesseurs.
Difficile de dire si un RPG pourra offrir mieux que Skyrim mais ce qui est sûre, c'est que ce serait dommage de passer à côté...

Ma Note pour The Elder Scrolls V: SKYRIM: 19.5/20

03/12/2011

TEST: WWE'12

jaquette-wwe-12-playstation-3-ps3-cover-avant-g-1308038059.jpg

Les stars du catch sont enfin de retour pour une nouvelle saison de provocation et de coups pour le plus grand plaisirs des joueurs.
Randy Orton, Undertaker, John Cena et tous les autres combats sont décidé à vous faire vivre le meilleurs show de la WWE dans une version 2012 revu complètement par Yuke's.
C'est sur le ring que ce dessine des carrières mais c'est aussi dans les coulisses que parfois les esprit s'échauffent et que les réglements de compte ont lieux.
Avez-vous assez de tripes pour monter affronter les meilleurs catcheurs de la planète?

Côté Graphismes:
L'une des grandes nouveauté de WWE'12 est sans doute la manière que vous percevrez l'action, fini le ring en premier plan statique, aujourd'hui c'est une toute nouvelle vision du jeu qui est disponible avec une caméra d'avantage porté sur l'action, à la manière de la caméra de retransmission télévisé.
Un gros plus qui permet de resté dans l'action avec un une qualité jamais atteinte dans un jeu de catch, apportant un dynamisme intéressant.
Les combattants aussi ont été gâté avec une ressemblance beaucoup plus poussé.

Côté Gameplay:
La refonte opéré par Yuke's paie également au niveau du gameplay, fini la lenteur des combats, les combats sont beaucoup plus dynamique et c'est très appréciable.
Apportant du même coup un semblant de vraisemblance avec une fatigue des combattants plus réaliste, j'ai remis pour l'occasion WWE vs Raw 2011 et la différence est flagrante!
Ne changeant pas une équipe qui gagne, les commandes ne sont pas très compliqué, permettant aux plus novices de jouer sans problème, WWE'12 restant avant tout un jeu conviviale et accessible et aujourd'hui, le gameplay addictif est un vrai régal.

La durée de vie:
Les modes de jeu ne manque pas assurant du même coup une durée de vie des plus intéressante avec une possibilité importante de création (personnage, entrée,prises spéciales, finish ou encore le ring).
Les plus créateurs seront comblés!
La durée de vie n'a pas vraiment évolué, les éditions précédente étaient du même acabit, une durée de vie énorme et plein de fun!

Pour Conclure:
Les promesse de THQ sont tenus avec beaucoup de talent, notamment grâce à l'équipe de développeurs de Yuke's qui a réalisé un travail intéressant sur WWE'12 pour en faire une refonte parfaite ou presque!
Tous les points ont été revu pour apporter au graphismes et au gameplay quelques choses de plus semblable à la réalité.
Non franchement cette nouvelle mouture est excellente et de loin la meilleurs version WWE à laquel j'ai eu l'occasion de jouer.
Les fans de catchs et les amateurs de jeu de combat seront comblé grâce à la durée de vie gigantesque et les multiples possibilités de créations et les très nombreux modes de jeu.
Pépite à ne pas bouder sous peine de ce voir infliger une méchante corde à linge par Undertaker et ses "petits copains"!

Ma Note pour WWE'12: 18/20

01/12/2011

TEST: Ratchet & Clank All 4 One

jaquette-ratchet-clank-all-4-one-playstation-3-ps3-cover-avant-g-1305923424.jpg

Après avoir vaincus le terrible et complètement déjanté Docteur Nefarious, Ratchet & Clank coulent des jours heureux.
Mais chaque choses ont une fin, le Docteur Nefarious reviens et sème déjà la pagaille mais cette fois, son piège ce referme sur Ratchet, Clank, Qwark et...le Docteur Nefarious!
Les ennemis de hier vont devoir coopérer pour venir à bout de terrible ennemis.
Armés des meilleurs armes et gadgets de la galaxie, notre quatuor va allez de péripéties en péripéties.
Un tournant radicale qui fera peut être enfin changer Nefarious de son avide envie de diriger la galaxie?

Côté Graphismes:
C'est du grand Insomniac, jolie, colorés, rien à dire!
De la trempe des épisodes précédent, les environnements sont détaillés et diversifiés, ont visite certains endroits en prenant plein de belle choses dans les yeux.
Autre grosse réjouissance, les cinématiques qui sont d'une beauté et d'une qualité époustouflante, un vrai film animé, notamment la petite introduction pendant l'installation du jeu qui permet un petit rappel des évènements passé lors du dernier épisode.
Côté désagrément, l'impression présente sur chaque niveaux d'un arrière plan très lointain, en gros vous avez le premier plan super jolie et un arrière plan qui paraît toujours à 50 kilomètres, un peu étrange de prime abord.

Côté Gameplay:
L'aspect coopératif est surtout présente lors des franchissement d'obstacle ou encore lorsque la zone de jeu est remplie d'ennemis.
Ce qui est toujours aussi bon, ce sont les armes et gadgets qui sont toujours aussi géniaux avec une présentation publicitaire au top et une possibilitée d'amélioration qui aura son lot d'importance sur le champ de bataille.
Mais le plus intéressant reste la coopération jusqu'à 4 joueurs!
J'étais franchement curieux voir même un peu sceptique à l'idée de voir la série Ratchet & Clank prendre un tournant d'avantage coopératif mais finalement c'est une grande réussite.
Petite déception concernant l'emploi du second stick pour le choix des armes et qui me dérange un petit peu.

La durée de vie:
Toujours correct avec une rejouabilitée parfaite pour pouvoir compléter votre armement et autres améliorations manquante.
Comptez une bonne dizaine d'heures la première partie, ce qui est franchement correct!
La grande nouveauté, c'est la possibilité de jouer à plusieurs en coopération en ligne, pas toujours évident d'avoir plusieurs potes sous la mains pour jouer hors ligne!

Pour Conclure:
Insomniac a réussi à faire prendre un tournant radical à la série Ratchet & Clank de la plus belle des manière en proposant de la nouveauté avec un aspect coopératif du meilleurs effet.
Pensant que la série était conclue avec A Crack in Time il y a deux ans, je ne suis pas mécontent de retrouver le plus célèbre des Lombax dans de nouvelles aventures complètement déjanté et où l'humour de la série est toujours présente, notamment grâce à l'infâme Nefarious toujours aussi déjanté.
Et que dire du président Qwark le plus peureux des supers héros!
Malgré les petits soucis rencontré avec l'emploi du second stick analogique ou encore l'arrière plan pas super détaillé, Ratchet & Clank ALL 4 One est génial et représente l'une des valeurs sûre du jeu de plateforme aventure.

Ma Note pour Ratchet & Clank All 4 One: 17/20

29/11/2011

TEST: Goldeneye 007 Reloaded

jaquette-goldeneye-007-reloaded-playstation-3-ps3-cover-avant-g-1316772354.jpg

Le retour de Goldeneye l'année dernière sur WII avait presque été une surprise, surprise qui avait ravi les gamers après être sorti sur Nintendo 64 il y a déjà quelques années.
L'épisode sur console HD sonnait presque comme une évidence et c'est avec plaisirs que j'ai retrouvé le plus célèbre espion de la planète.
Enfilez votre plus beau costume et partez en quête du satellite qu'une bande de terroriste à voler mais la chose ne sera pas facile pour notre espion préféré qui devra s'attaquer à une montagne!
Le General Oroumov travaille pour les terroriste du Groupuscule Janus qui sont bien décidé à lancé le satellite capable de faire des dégâts de la plus haute importance et seul le général possède les codes de lancement, le retrouver est donc primordiale!
James Bond sera t'il assez malin pour déjouer les pièges de ce groupuscule et retrouver à temps le général Oroumov avant qu'il ne soit trop tard?

Côté Graphismes:
Je me rappel de sa sortie sur la Nintendo 64, j'avais terminé le jeu deux fois, en grand fan de James Bond et retrouver le plus célèbre espion dans Goldeneye en HD est un régal.
Les graphismes sont bien retravaillé, seul quelques petits soucis de texture sont présent.
Bizarre malgré tout de retrouver James Bond dans Goldeneye avec les traits de Daniel Craig mais étant donné que c'est l'actuel agent 007, une fois les premières minutes passé, on y fais plus attention.
Malgré une petite justesse graphique par rapport aux dernières licences sortie, les différents endroits du globe visité relève cette impression de justesse.

Côté Gameplay:
Cette refonte HD s'adapte aux nouvelles technologie et le PlayStation Move est de la fête puisque Goldeneye 007 Reloaded est compatible avec la manette de mouvement, idéal pour les possesseurs du Sharp Shooter!
Prise en mains rapide et quelques petits détails m'ont franchement plût, comme par exemple le système de couverture qui vous permettra de rester bien cacher même lorsque l'on veut tuer un ennemis, James Bond ce relève juste ce qu'il faut pour abattre l'ennemi sans ce faire voir.
L'IA qui souvent le point noirs des FPS est cette fois ci pas si mal, pas trop idiote ni trop maline.
Un gameplay addictif parfaitement adapter à l'infiltration, une vrai rejouissance.

La durée de vie:
Généreuse!
Je n'ai pas vraiment regardé le nombre d'heures passé rien que pour la campagne solo mais plus de 10 heures c'est certains!
La campagne solo est généreuse mais vous retrouverez aussi des missions du MI6 qui vous ferons passer encore pas mal d'heures pour récupérer les précieuses étoiles qui débloquerons d'autres défis.
Mais ce n'est pas finis, le mode multijoueur n'est pas en reste avec la possibilité de jouer en offline à 4 en écran splitté!
C'est souvent une demande la part des joueurs sur d'autres titres sans jamais voir cette option arrivé et cette fois c'est d'actualité et de la plus belle des façon, de quoi s'assurer de superbes joutes entre copain.
Quand aux multi-joueurs traditionnel en ligne, il regroupera 16 joueurs.

Pour Conclure:
Le retour de Goldeneye est magistralement orchestré malgré quelques petites texture dépassé mais à le mérite de faire revivre l'un des épisodes James Bond les plus apprécié des fans en partant non pas sur un simple portage mais en remplaçant l'acteur par le James Bond actuel et cette fois-ci en adaptant l'histoire vers une époque différente de l'originale.
Une prise de risque qui au finale paye par un jeu qui tient la route grâce notamment à un gameplay adaptatif et addictif et surtout par une durée de vie des plus conséquente.
Eurocom peu être fier de son travail pour un retour triomphal de James Bond sur PS3.
A ne pas oublier de commander au père noël, c'est de saison!

Ma Note pour Goldeneye 007 Reloaded: 17/20

28/11/2011

TEST: Need For Speed The Run

jaquette-need-for-speed-the-run-playstation-3-ps3-cover-avant-g-1304085628.jpg

Après quelques soucis avec la Mafia, Jake doit participer à la course de sa vie doté d'un pactole qui le sauverait de représaille sanglante.
La course est simplement la traversé des Etats Unis d'Ouest en Est en démarrant de San Francisco à New-York, une course sauvage à travers la circulation, sans compter la présence des forces de police qui ferons tout pour vous stoppez.
Et du pays, vous allez en voir de toutes les couleurs, des montagnes enneigées, des cols abruptes, le désert du Nevada, les autoroutes de Chicago, les rues de Las Vegas, bref, une multitude de tracés sur différentes surfaces.
Jake devra faire preuve de sang-froid et de talent pour arriver le premier sur la ligne d'arrivée.
Sera t'il prêt pour la course de sa vie???

Côté Graphismes:
NFS The Run envoi du lourd de bout en bout!
Et ce grâce au moteur Frosbite 2 qui confère au titre des environnements superbes, des effets de lumière à couper le souffle, de loin le plus beau NFS auxquels j'ai eu l'occasion de jouer (N'ayant pas joué au dernier Hot Pursuit).
Une vrai réussite graphique surtout grâce à des environnements très variés, allant des monts enneigés aux désert en passant par les milieux urbains des mégalopoles comme Las Vegas, San Francisco ou encore Chicago.
Rien à dire de vraiment négatif, les bug présents sont tellement minime qu'ils ne méritent pas que l'ont s'y attardent!
L'ensemble étant magnifique à tout points de vue.

Côté Gameplay:
Du début à la fin, on sera presque à fond, peux de passages nécessite de freiner, la conduite étant quasiment totalement tourné vers l'arcade, ce qui est un petit peu dommage mais le fun est franchement présent.
La circulation étant plus ou moins fluide, slalommer entre les véhicules et ne commettre aucune faute reste parfois compliqué.
Ce qui me déçois un petit peu est la présence des flashback dont j'ai déjà parlé cette année sur d'autres jeux de course, qui vous permet de remonter le temps avant une erreur de parcours, cette fois, NFS The Run l'impose après un crash.
Mais ce qui me déçois le plus, c'est lorsque le crash n'est pas vraiment sujet à un abandon, vous devrez refaire la course à partir d'un checkpoint, un petit peu dommage mais bon une fois les premiers crash survenu, on apréhende d'une autre manière la course.
Sinon, rien de bien méchant, l'ensemble est plutôt correct, ni trop, ni pas assez.

La Durée de vie:
Le point noire concerne principalement le mode histoire beaucoup trop court et qui nécessitera un deuxième tour de roue pour profiter pleinement du titre qui n'affiche pas plus de 6 heures!
Mais s'ajoute à cela de nombreux défis qui agremente tout de même le titre de quelques heures supplementaire avec une difficulté assez élevé pour réaliser les temps de certains avec une médaille d'or.
Je conseil néanmoins de commencer le jeu en mode normale et de le recommencer dans une difficulté supérieures ensuite.

Pour Conclure:
Need For Speed The Run est une pépite graphiquement parlant qui affiche des décors superbe et surtout des effets de lumières ultra réaliste!
Pour la première fois, les phases à pieds sont incluses dans un Need For Speed, çà change et colle parfaitement au scénario avec quelques QTE bien maîtrisé, rien à dire.
Malgré sa durée de vie faible, ne boudez surtout pas The Run qui est franchement un défouloir grisant avec des décors superbes et un gameplay qui s'adaptera à tous joueurs.
Personnelement j'ai bien aimé et recommencerai le jeu une troisième fois en mode extrême pour pousser les limites.

Ma Note pour Need For Speed The Run: 15/20