04/10/2015

TEST PS4: Metal Gear Solid V: The Phantom Pain

metal-gear-solid-5-the-54f71952e6bbd.jpg

Une chambre d'hôpital, un Snake inconscient depuis 9 années commence enfin à sortir de sa léthargie.
A son réveil, il apprend pas mal de détails sur ses blessure qui risques à un moment donné de l'handicaper et le choc est rude après la découverte de sa main coupée.
Et soudain, un soldat féminin tue le doc et tente de tuer ce bon vieux Snake qui ce voit sauver de justesse par un autre patient qui va l'aider dans son échappée de l'hôpital en proie aux flammes.
Après un premier contacte victorieux contre des soldats, un mystérieux ennemis enflammé sème le chaos, Snake est enfin de retour aux affaires...

Côté Graphismes:
Tout ce qui touche à Metal Gear Solid est synonyme de grandeur artistique et Phantom Pain ne va pas ce priver de récupérer toute sorte de compliments.
Tout commence par une longue, très longue cinématique qui est tout simplement superbe, même si il y a un petit peu de simplicité dans les premiers temps mais après quelques minutes, nous avons une première idée de ce qui va nous attendre, un monde empli de détails et difficile à lâcher.
Une fois de plus, le moteur Fox Engine fait le boulot, rien à dire, il en as sous le capot pour offrir aux joueurs un jeu d'une superbe qualité et une fluidité à toute épreuve et franchement le jeu étant particulièrement long, c'est un véritable tour de force.
Rien à dire, Metal Gear Solid V: Phantom Pain est superbe et et régal encore plus dans les phases de cinématique.

Côté Gameplay:
Premier truc qui est enfin le bienvenue, le nombre limité d'armes
Pourquoi bienvenue, tout simplement parce-que dans un jeu qui ce veux tout de même un poil réaliste, avoir un inventaire hors normes n'a rien de réaliste, ainsi, il faudra faire les bons choix et choisir les armes idéales pour réaliser une mission.
Bourrin ou infiltré, a vous de choisir quelle sera la méthode la plus adapté à votre style de jeu en sachant que désormais les phases de combat sont super à joué et Snake est en plus beaucoup plus facile à faire évoluer, d'une bien meilleure fluidité.
Tout à été fait pour rendre MGS V: Phantom Pain l'expérience de jeu ultime

La Durée de vie:
C'est gargantuesque, inutile de préciser que je n'ai pas encore terminé l'histoire après 25 heures de jeu, et j'ai bien l'impression que je ne suis pas prêt de voir la cinématique de fin que je suis hâte de découvrir.
Je ne voudrais pas m'aventurer sur le terrain des pronostique et n'étant pas habitué du pompage sur les sites de JV pro pour connaître leurs ressentis, je ne donnerai pas de durée approximative.
Quoi qu'il en soit, si vous joué souvent et aimez ce type de jeu, foncez vous en aurez pour votre argent.

Pour Conclure:
Metal Gear Solid est une saga qui fait partie intégrante des consoles PlayStation et ce dernier né de la saga est à n'en pas douter un jeu à mettre directement au Panthéon du jeu vidéo d'infiltration/action avec le premier MGS.
Toutes les nouveautés apportées sont bienvenue et apporte une autre dimension au jeu, même si tout n'est pas tout rose comme les missions qui sont parfois répétitive et le manque de dialogue qui me perd parfois mais le scénario est bien au dessus de certains films et permet une interrogation constante sur la suite des évènements.
L'intrigue est donc complexe et bien maîtrisé comme nous sommes habitué à le vivre dans les jeux de Hidéo Kojima.
Ue dire de plus?
Ce jeu est un pure Chef-d'Oeuvre.

Ma Note pour Metal Gear Solid: The Phantom Pain: 20/20

28/09/2015

TEST PS4: Le Roi des Corrompus

l-edition-legendaire-de-destiny-comprenant.jpg

La première chose un petit peu frappante et déroutante lorsque l'on commence Destiny, c'était le manque de renseignements sur l'histoire, certes nous sommes un gardien mais sans plus de précisions sur ce qui ce passe ou ce qui risquerait de ce passer.
C'est désormais avec la nouvelle extension le Roi des Corrompus que nous sommes en présence d'un scénario et d'une vrai histoire!
Il aura fallut attendre une année et même si les extensions et le jeu principale présentaient des atouts de taille, ce manque d'histoire scénarisé manquait cruellement et la présence de Cut-Scene en nombre sur ce nouveau chapitre fait du bien!
Merci Bungie!

Tout d'abord, de nombreuses amélioration ont été apporté au jeu et l'aspect graphique reste l'un des points fort du jeu, avec comme je le dit plus haut des cinématique de superbe réalisation qui intègre parfaitement le joueur dans une histoire scénarisé.
Mais le titre était déjà très beau avec tout de même des décors qui dépayse énormément, ce retrouver face aux anneaux de Saturne, c'est tout de même formidable et s'arrêter pour apprécier ce qui ce trouve au alentours.
Ainsi, Destiny est encore plus convainquant graphiquement et c'est tant mieux!

D'un point de vue gameplay générale, rien n'a changé, c'est parfaitement maîtrisé et surtout le gameplay étant classique, la période d'adaptation est donc minime.
Mais que change t'il donc avec cette troisième extension de Destiny Le Roi des Corrompus?
Et bien pas mal de chose car le niveau des Gardiens à été augmenté, les armes, armures et divers bonus de jeu glané jusqu'à la sortie de cette troisième extensions sont toujours présent mais sont moins valorisé car des nouveautés sont apportés.

La durée de cette extension n'est pas des plus grande avec seulement 3/4 heures de jeu en plus mais comme je l'ai déjà dis à plusieurs reprises sur des titres du même type, la durée de vie dépends davantage de l'implication du joueurs car si vous voulez faire évoluer vos personnages aux maximum, il faudra jouer beaucoup.
Mais je trouve que les améliorations qui ont été apporté à Destiny permettent une évolution plus rapide et plus logique, ce qui rebutera peut-être moins les joueurs plus novice.

En conclusion, la troisième extension de Destiny est franchement une belle réussite même si le tarif facturé reste assez conséquent pour un contenu un petit peu maigrichon.
Mais malgré tout, Bungie corrige le plus gros défaut du jeu en proposant enfin une campagne scénarisé, ouf! il était temps!
En plus comme un bonheur n'arrive jamais seul, Activision propose une édition légendaire qui propose le jeu initiale accompagné de toutes les extensions dont Le Roi des Corrompus et un code qui permet d'attendre le niveau nécessaire à la campagne le roi des corrompus, idéal pour les retardataires.

Ma Note pour Le Roi des Corrompus: 15/20

 

19:02 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : destiny, le roi des corrompus, activision, bungie, gardiens | |  del.icio.us |  Imprimer | | Digg! Digg | | | | Pin it! | |  Facebook

27/09/2015

TEST PS4: Until Dawn

Until_Dawn.jpg

Un chalet appartenant à de riche propriétaire va être le théâtre d'un fait tragique.
En réalité une mauvaise blague qui tourne mal va conduire à la disparition de deux soeurs qui sont les filles des propriétaire du chalet dans la montagne, malgré les recherche engagé par la police, elles ne seront pas retrouvé et déclarée morte.
Une année s'est écoulée et la petite bande d'amis repart dans la montagne pour commémorer la disparition de leurs amis, mais rapidement des évènements étranges vont venir perturber le week-end des jeunes gens et les disparitions vont s'enchaîner tout au long de la nuit.
Les choix réalisé pourrais être les derniers.

Côté Graphismes:
Gros point fort de Until Dawn, nous sommes en présence d'un jeu qui est tellement photoréaliste que nous avons l'impression d'être dans un film!
Il ne faut vraiment plus grand chose pour avoir le top du réalisme, mais quelques endroits manquent de peaufinage, il y a quelques inégalités dans les environnements mais d'un de vue général le titre est superbe.
Les personnages sont vraiment modélisé à merveille et mise à part la démarche qui est encore un petit peu "robotisé", tout est magnifique.
Concernant les environnements, les conditions climatique sont surprenante de réalisme, la tempête de neige semble belle et bien réel.
Autre et dernier point important, les effets de lumière sont superbe, bravo çà fait du bien d'être en présence d'un jeu aussi réussi.

Côté Gameplay:
Il y a quelques années, Heavy Rain venait chambouler les jeu conventionnel avec un gameplay basé sur les QTE et une partie des joueurs n'avaient pas forcément aimé mais l'histoire avait rattrapé ce petit point du jeu, pour ma part, j'avais trouvé çà intéressant et çà changeait des habituel jeu classique.
Until Dawn n'est pas aussi poussé mais repose aussi sur quelques phases avec des touches à appuyer au bon moment.
Sinon, le jeu est davantage basé sur une enquête et exploration, il faut donc arpenter les décors et trouver des totems, des preuves et d'autres renseignements.
Rien de compliqué et accessible à presque tous les joueurs.

La Durée de vie:
C'est un petit peu le point faible de Until Dawn, il ne faudra pas plus de 7 heures de jeu pour boucler le jeu une première fois.
Il est recommander de refaire le jeu pour changer différents choix pour que le cours de l'histoire soit changé, plusieurs fin sont possible.
Ce qui vous permettra de gagner quelques heures supplémentaire afin d'obtenir le précieux platine.

Pour Conclure:
Until Dawn est une excellente surprise, le seul regret que je puisse avoir est certainement le manque de frousse, j'ai eu quelques petits sursauts mais sans plus, après c'est une histoire qui est de la trempe de certains films des débuts 2000 comme Souviens toi l'été dernier ou encore Scream.
Je m'attendais davantage à un gameplay du style de Heavy Rain ou Beyond Two Souls mais je ne regrette pas cet esprit recherche et enquête.
Sans être le jeu de l'année, c'est tout de même un des jeux à ne surtout pas rater en cette fin d'année et c'est aussi l'un des jeux à inclure dans la liste du Vieux Barbu.

Ma Note pour Until Dawn: 17/20

15/09/2015

TEST PS4: Mad Max

mad-max-971832651_ML.jpg

Les Terres Désolées...vaste monde apocalyptique qui va ce faire croiser deux fortes têtes, d'un côté le grand chef de cette zone désertique Scrotus le Scabreux, un gros vilain qui règne d'une poigne de fer et de l'autre, Max, un pilote solitaire au volant de son Interceptor.
Alors que Max circule dans cette zone presque tranquille, plusieurs véhicules débarque et commence à lui chercher des poux dans la tête, sans avoir beaucoup de mal, Max s'en débarasse et ce retrouve malgré cette belle manœuvre face à Scrotus qui va lui confisquer son bien le plus précieux à savoir sa voiture.
Malgré cela, Max inflige à Scrotus une blessure qui aurait dû lui coûter la vie mais il n'en sera rien, Scrotus repart avec l'Interceptor qu'il va démanteler.
Laissé pour mort dans le désert, Max rencontre Chumbucket, un bossu qui ne croit qu'en un seul dieu, le Dieu Mécanique et Chumbucket va lui construire une digne héritière à l'Interceptor à savoir la Magnum Opus, un bolide qu'il faudra construire pièce par pièce en visitant chaque parcelle des Terres Désolées avant d'atteindre Petroville, le repère de l'infâme Scrotus.
Max devra faire preuve de courage pour anéantir les sbires de Scrotus et assouvir sa vengeance.

Côté Graphismes:
Bien que les décors soit en grande partie désertiques, les paysages rencontrés sont riche te surtout agréable à regarder, les nombreuses épaves de civilisation rencontré en chemin sont par contre un petit peu moins réussies (pour celle que l'on visite car toutes sont relativement simpliste d'apparence).
Le jeu est constitué de nombreux camps et autres repaires et malgré les apparences extérieurs, ces camps sont riches en détails;
Les voitures qui sont quand même le point centrale de l'histoire de Mad Max ont eut une attention toute particulière et sont superbement réussies.
La où il y a eut une attention importante concerne les personnages proche atypique et fidèle à l'univers Mad Max, gros point fort, les effets visuels sont des plus réussi avec des explosions digne d'un grand film Hollywoodiens.

Côté Gameplay:
Première chose, la conduite des véhicules qui est tout de même le point le plus important ne reste pas sans défaut avec une caméra capricieuse, cela peu être gênant lors des courses.
Par contre lorsque nous sommes portière contre portière lors d'un mano à mano, les combats entre véhicule sont super prenant, grisant même!
Il est également souvent que Max doit sortir les poings et c'est parfois tellement déséquilibré qu'il faut recommencer encore et encore les mêmes combat car de nombreux ennemis vous assaille et vous tueront.
Mais sinon, l'évolution progressive est bien fichu, il suffit de ramasser de la ferraille partout sur la map, dans des décharges et ainsi améliorer la voitures.

La Durée de vie:
Assez conséquente avec une Map énorme et de nombreuses missions à réaliser, la progression de l'histoire est étrange puisqu'il est nécessaire de faire des missions secondaire pour pouvoir continuer l'histoire.
L'histoire est quand même un peu simpliste puisque la majorité du temps Max devra récupérer des objet dans des camps gardé par l’ennemi.
Mais il faudra tout de même une bonne quinzaine d'heures pour voir le bout de l'histoire et encore car on sera vite pris au jeu de réaliser de nombreuses missions secondaire qui permet de faire progresser la voiture.

Pour Conclure:
Le retour de Mad Max ravira les fans de la première heure et les plus jeune vont sans doute découvrir un très bon jeu en monde ouvert dans des décors apocalyptique qui font mouche sans problème.
On retrouve les personnages un petit peu barjot si caractéristique de Mad Max et il tellement grisant de ce mettre dans le siège d'un bolide tel que la Magnum Opus qu'il est difficile de lâcher la manette.
Par contre je suis un peu déçu sur la gestion du carburant car dans ce monde apocalyptique, il est vraiment trop facile de faire le plein de la voiture et je ne suis jamais tombé en panne de carburant.
C'est vraiment le petit truc dérangeant.
Mais sinon, c'est un bon petit jeu d'action mais qui aurait dû proposer un nombre plus important d'activité car mise à part aider quelques personnages sur la map, fouiller les décharges et récupérer les camps, il y a pas grands choses de différents à faire et beaucoup de joueurs seront vite passé à autre choses.
Pour ma part, j'ai apprécié Mad Max et retournerai volonté dans le Wastelands.

Ma Note Pour Mad Max: 15/20

08/09/2015

TEST PS4: One Piece Pirate Warriors 3

NAMCO_OPPW3_PACK_2D_PS4_PEGI_1419000311.jpg

Luffy, un jeune garçon ne vit que pour devenir un pirate voguant sur les eaux tumultueuses du Pacifique.
Après une enfance à rêver de son devenir, Luffy désormais assez grand devient un pirate et doit recruter des alliés pour faire de son navire le plus redouter.
Lors de ces périple, Luffy et son célèbre chapeau de paille vont rencontrer de nombreux ennemis et vont devoir combattre de nombreux chef des îles et surtout nombre plus qu'important d'ennemis qui les protèges.
Sur le champs de bataille, Luffy devra faire régner sa loi avant l'atteindre l'Arc de Dressrosa

Côté Graphismes:
Le ton est vite donné avec des bulles de type manga pour commencer chaque mission ou pendant certains moments cruciaux pendant le jeu.
Les graphismes sont super jolie avec un Cell-Shadding bien maîtrisé qui confère au titre une ambiance qui lui colle à la peau
Ainsi l'aspect héros de BD est encore plus présente, ce qui donne une nouvelle dimensions à One Peace Pirate Warriors .
Par contre, hormis les personnages importants de One Piece, les personnages bateau qui peuples les îles ont tous la même tête, un petit peu dommage.

Côté Gameplay:
L'action est présente et bien présente, il y a de quoi faire avec des objectifs à remplir lorsque l'on arrive sur une île.
Pas de temps mort, c'est sympathique mais les combats sont un poil répétitif, car les attaques sont un petit peu trop simple à déclencher et il suffit de marteler les boutons pour s'en sortir rapidement.
L'élasticité de Luffy permet d'anéantir un nombre conséquent d'assaillant en une seule fois, il suffit de maîtriser correctement la jauge pour déclencher l'attaque spéciale au bon moment.
Il est aussi possible de faire des attaques de groupe et procure au titre un aspect coopératif digne du Manga.

La durée de vie:
Plus que conséquente puisqu'il y a  mode de jeu conséquent.
Mais la durée de vie est conséquente surtout par le fait que l'histoire reprend l'intégralité du manga ce qui est une performance!
De plus si vous êtes un adepte de la coopération, il est possible de faire toute l'histoire à deux en coopération.

Pour Conclure:
Les fans de la première heures revivront les aventure de Luffy avec des voix Japonaise qui sont plus qu'importante et change des doublages anglais habituel qui dénature l'oeuvre originale.
Je n'ai pas lu tous les livres mais mon fils qui est un fan Manga absolu m'a assuré du déroulé de l'histoire.
Les niveaux sont dynamique et comme les objectif arrivent en cours de niveaux, c'est un plus qui procure une autre dimension au jeu.
Ce reboot fait partie des bonne surprises de cette rentrée 2015.

Ma Note pour One Piece Pirate Warriors 3: 17.5/20