28/07/2010

Test: Metal Gear Solid: Peace Walker

bigboss.jpg

1974, en pleine guerre froide, Snake voit débarqué à Militaire Sans Frontière un homme étrange et une jeune fille pour lui demandé ses services.
L'objet de leurs demande les conduira aux Costa Rica pour enquêter et tenter de évincerun groupe para-militaire.
Dans un premier Big Boss (Naked Snake) n'est pas vraiment emballé voir même pas intéressé par cette guerre qui ce prépare, la première révélation qui lui est faîte le poussera à accepter (je n'en dit pas plus, à vous de le découvrir).
Le représentant du gouvernement du Costa Rica offrira à Naked Snake et son groupe armé Militaire Sans Frontière une base arrière pour préparer au mieux les missions (Mother Base).
Eclaircissant par la même occasion bon nombres d'interrogation sur l'histoire de Metal Gear.

Côté Graphismes: 18/20
Superbe!
Un nouveau chef d'oeuvre du maître Kojima, les détails démontre une novelle fois que la PSP en a sous la semelle lorsque ces compétence sont exploitées correctement.
Les animations des personnages sont superbes, les ombres parfaitement maîtrisé quand aux décors, ils sont superbe mais légèrement vide par moment.
Malgré tout, c'est superbe!
Et que dire des pauses cinématique version BD animé au rendu super qui s'intègre parfaitement à l'action du jeu, la réalisation est de haut vol, si il ne fallait qu'un seul mot pour les définir, je dirais MAGNIFIQUE!

Côté Gameplay: 15/20
Chaque joueurs devrait pouvoir y trouver son compte avec plusieurs configuration possible suivant les envies des joueurs.
Je n'ai malheureusement pas vraiment trouvé de configuration qui me plaisait peut être trop habitué à la présence d'un second stick pour gérer la caméra sur les manette de console de salon.
Après les deux première heures, c'est vrai que je me suis fais à cette gestion prévu pour la PSP et il est bon de souligné que Metal Gear Solid Peace Walker est développé idéalement.

La durée de vie: 18/20
J'ai mis environ 18 heures pour boucler le mode solo de Metal Gear Solid Peace Walker, comme chaque MGS, certaines missions et notamment les Boss nécessite de s'y reprendre à plusieurs fois pour y arriver.
De nombreuses missions secondaires sont à réaliser sans obligations, ce qui permet de rallonger la durée de vie initiales, sans compter le multi-joueurs et surtout le mode coopérations qui permet d'en découdre à plusieurs.

Pour conclure, Hideo Kojima a une nouvelle fois créer un chef-d'oeuvres avec une maitrise parfaite de la PSP mais pas seulement technique car le scénario est dans la lignée des opus précédent, la réalisation est superbe.
La difficultées est peut être mal dosé par moment avec des passages légèrement hardus mais rien de bien méchant.
Un excellent jeux qui s'intégrera parfaitement dans votre ludothèque.

Ma Note Pour Metal Gear Solid: Peace Walker: 17/20

 

 

26/07/2010

Test: Resurgence Pack (COD MW2)

carnival-resurgence-pack-modern-warfare-2.jpg
Voici venu le moment de faire un petit bilan de ce second Pack de Map pour Call Of Duty Modern Warfare 2 sortie au début du mois sur PS3.
Les nouvelles Maps aux nombres de 5 permettent d'en découdre dans des environnements que l'on à pas rencontré dans Modern Warfare 2 et notamment (Carnival ma préférée) dans un parc d'attraction désafecté ou les petites cachettes sont légions et chaque recoin est propice à ce faire déssouder.
Vous retrouverez également des locaux/bureau détruits sur la carte Vacant, idéal pour les partie démolition et domination.
Cette carte n'est pas tellement grosse mais la majorité de l'action ce situera dans ce bâtiment.
Ensuite, Trailer Park ressemble au cimetière d'avion dans la campagne solo du jeu ainsi que sur les missions opération spéciales, c'est une carte idéale pour les guet apens bourré également de recoin en tout genre.
Et enfin la dernière sur laquel j'ai joué est Strike, une carte qui mêle bataille urbaine et position dans les bâtiments.
Idéal pour les campeurs avec fusils Snipe, placé sur un balcon, les Kills peuvent s'enchaîner idéalements.
Concernant la dernière carte, je n'ai pas trouvé de partie sur celle-ci, malheureusement.
Lorsque j'avais testé le multi-joueurs de Modern Warfare 2, je trouvais les Map sans de relief, presque morte, celle-ci sont beaucoup plus agréables et parfaite pour des combats rapproché, inutile de tourner en rond pendant 3 minutes pour trouver les ennemis.
Un Pack intéressant avec des environnements qui ne ce ressemble pas, ce qui permet de ne pas ce lasser trop vite.

 

18:32 | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : modern warfare 2, cod, call of duty, resurgence pack, dlc | |  del.icio.us |  Imprimer | | Digg! Digg | | | | Pin it! | |  Facebook

19/07/2010

TEST: Obscure The Aftermath

jaquette-obscure-the-aftermath-playstation-portable-psp-cover-avant-g.jpg
Imaginez vous sur un campus entouré de bestioles pas très sympathique.
Les bestioles en question sont des créatures qui ont subis des transformations radicales et vous voici donc coincé avec vos potes sur le campus.
Heureusement que vous avez accès à des armes de fortunes et à feu pour pouvoir vous protéger sans quoi, je ne donne pas cher de votre peau.
Avant d'ouvrir une porte, poser la question suivante: "qu'est ce qui m'attend derrière..."...

Côté graphismes: 16/20
Au premier abord, l'aspect du jeu paraît très sombre mais une fois plongé dans l'aventure, le jeu est tout fais superbe à regardé.
Après avoir visionné des vidéo du premier chapitre sur PS2, j'ai trouvé l'épisode PSP beaucoup plus agréable bien que de joué soit plus confortable que de regardé une vidéo qui forcément perd en qualité.
Et que dire des petites bebêtes qui rode dans les couloirs du campus tout simplement...moche.

Côté Gameplay: 12/20
Le problème d'Obscure: The Aftermath réside dans la caméra qui vous perturbe parfois notamment lors de combat ou vous raterez sans souci votre assaillant malgré la visé automatique.
Ensuite, le switch avec les autres personnages sont parfois pénible et mal organisé mais dans le cas d'une partie en coopération, ce points légèrement négatif le paraît beaucoup moins.
Les armes en nombres suffisant permette de changé de temps en temps, allant de la batte de baseball, la batte à clou en passant par l'arme à feu.

La durée de vie: 14/20
Obscure: The Aftermath vous permettra de jouer en gros 8 à 9 heures seulement en solo mais rien de vous empêchera de refaire l'histoire en coopération avec un pote histoires de pouvoirs casser du monstres à deux.
Sans cela, la durée de vie reste quand même moyenne bien que la majorité des titres actuel ce situe dans ces eaux là.

Pour Conclure, Obscure: The Aftermath est un titre qui ce situe dans la moyenne, des graphismes bien travaillé, un scénario classique voir très classique, une jouabilitée moyenne dûe à une caméra récalcitrante et une durée de vie moyenne mais conventionnel.
Un titre qui trouvera preneur et notamment les fans de survival horror adepte de monstres et d'histoire surnaturel.

Ma note pour Obscure: The Aftermath: 14/20

14/07/2010

TEST [Minis]: Tehra Dark Warrior

Tehra Logo.png
Mi-humaine, Mi démon, Tehra est la seule à posséder ce pouvoir de transformation pour faire respecter le traité de Tarkhubal.
Le traité de Tarkhubal avait été signé par les humains et les démons qui s'entre déchiraient pour régner sur les terres de Sistar.
Tehra est donc la gardienne de ce pacte.
Une fois votre barre remplie, vous aurez la possibilitée de l'enclencher pour passer Tehra du côté des démons et ainsi pouvoir réaliser des attaques plus puissante.
Les graphismes reste simple et sont légèrement daté mais le titre est totalement réalisé dans un univers 3D de bonne facture.
Les créatures rencontré sont assez diversifié et les animations sont correct.
La partie Gameplay pêche un peu car si de bonne idées sont prévues, comme par exemple une évolution de vos sortilèges, vous abandonnerez rapidement la magies au profit de votre transformation en démon qui procure des attaques plus puissantes et sur un plus grand nombre d'ennemis.
Quand aux attaques, le nombre n'est franchement pas assez important, seulement 3/4 attaques et une position de contre pour paré les attaques ennemis.
Si le gameplay est un peu à la ramasse, la durée de vie est également un peu faible car le jeu ne vous prendra pas plus de 3 heures/3 heures 30 à boucler.
Mais il ne faut pas oublier que Tehra Dark Warrior est un jeu de la catégorie minis et qu'il ne peut donc pas prétendre à la dizaine d'heures!
Certes le titre ressort quelques petits soucis mais rien de bien grave, malgré tout, pour 4.99€ vous aurez l'occasion de joué à un petit HackN'Slash de moyenne qualité, ce sera surtout un jeu de transition ou pour les joueurs occasionnel qui ne souhaitent pas débourser le prix fort pour un jeu en version classique boîte.
Ma Note pour Tehra Dark Warrior: 12/20


12/07/2010

TEST: Lego Harry Potter

 

LEGO_HARRY_PS3_FRA_3D.jpg

Lorsque Harry Potter le petit larbin de son oncle et sa tante et surtout le souffre douleurs de son cousin voit débarqué le colosse Hagrid dans sa vie pour l'emmener à l'école de Poudlard, c'est une nouvelle perspective pour lui et une libération.
L'occasion surtout de rencontrer de nouveaux amis parmi lesquels Hermione Granger et Ron Weasley qui l'aideront dans ces pires épreuves.
Ce sera également pour Harry le moment de voir que tout n'est pas rose dans le monde de Poudlard et de s'apercevoir que tout le monde ne lui veux pas que du bien à commencer par Voldemort.

Côté Graphismes: 15/20
L'univers de Harry Potter revu par Tt games à la façon Lego est des plus réussi avec d'innombrables endroit connu de la version vidéo.
Tout ce qui compose Lego Harry Potter est parfaitement recrée et permet de retrouver avec bonheur les moments clefs de l'un ou l'autre des films.
Et que dire des mimiques des personnages superbement réalisé.

Côté Gameplay: 15/20
Les mécaniques de jeux sont assez simples bien que certaines petites énigmes semble parfois plus compliquées qu'elle ne le sont en réalité.
L'ensemble des sorts que Harry apprendra lors de ses 4 années à Poudlard reste en nombre restreint et celui que nous verrons le plus souvent utilisé est Wingardium Leviosa qui nous permettra de créer des objet lorsqu'ils sont cassé ou pour les bouger.
J'aurais apprécié de voir l'ensemble des sorts utilisé d'avantage.
Mais bon peut être pour les prochains Lego Harry Potter.

La durée de vie: 16.5/20
Si l'histoire principale ne vous prendra pas plus d'une petit dizaine d'heures, chaque niveaux ne s'enchaîne pas directement, vous devrez vous rendre aux endroits pour débuter le niveaux en suivants un fantôme du château de Poudlard.
De ce fait, ont flâne parfois à essayer de découvrir de nouveaux endroits et gagner de nouveaux bonus qui sont nombreux à découvrir.
Des briques jaunes, rouges, de nouveaux personnages, des étudiants en danger voici les divers choses à découvrir.
Les briques rouges vous permettrons de déguiser les personnages, multiplier votre score...
Les personnages pourront quand à eux être acheter dans le chemin de traverse en échange de de jetons que l'on collecte lors de notre aventure, ces personnages pourront être utilisé en jeu libre.
La collecte des trophées allongera la durée de vie car les bonus prendrons un peu de temps à découvrir car pour certains, il faudra farfouiller partout dans le château.

Pour Conclure, Lego Harry Potter est un jeu d'action/aventure assez intéressant, je ne mettais jamais essayé à aucune franchises Lego, et je suis absolument surpris du réalisme des endroits par rapport à la franchise cinématographique.
De plus, les personnages Lego sont attachants et marrants grâce à leurs expressions des plus réussis.
Une belle expérience et une aventure certes connu mais superbement reconstitué.

Ma Note pour Lego Harry Potter: 15.5/20