16/03/2010

TEST: Switchball

Switchball_10.jpg

Une boule métallique à diriger, des transformations possibles, des aimants...
Tout est là pour s'arracher les cheveux lorsque çà commence à ce compliquer!
Mais au delà de la difficulté à remonter, vous ne devrez surtout pas faire tomber votre boule afin d'éviter de perdre la boule dans les airs.

Côté Graphismes: 14/20
L'environnement général de Switchball est plutôt réussi avec des effets de lumières superbe et une caméra qui aura le bonheurs d'être toujours bien placé.
Ce qui m'a le plus impressionné, c'est les effets d'ombres qui me semble très franchement réaliste et que vous descendiez des escaliers ou que votre boule flotte dans les airs, tout est des plus réussi.

Côté Gameplay: 13/20
Bien que l'aspect graphique est des plus réussi, la partie gameplay n'est pas des plus enthousiasmante.
J'ai tout d'abord essayé la fonction detection de mouvement qui permet de déplacer la boule mais c'est réellement pas au point ou alors c'est moi qui ai du mal.
La boule n'était pas vraiment dirigeable voir rebelle à l'idée de ce déplacer à ma guise.
Par contre au stick c'est réussi, la précision est de rigueur.
Les différentes boules que l'on peut déplacer sont quand à elle fidèle à ce qu'elle doivent représenter, la bille métallique est beaucoup moins rapide, la bille de vent est quand à elle beaucoup plus rapide ce qui est des plus logiques.

La durée de vie: 15/20
Plutôt correct car si certains niveaux ce termines en seulement 2 minutes, il y en a d'autres qui vous donnerons du fil à retordre à travers des casses tête des plus compliqué.
Comptez tout de même 5 heures pour venir à bout du mode solo est bien plus pour gagner toutes les médailles d'or.

Pour conclure, Switchball est un excellent casse tête labyrinthique qui vous permettra de perdre la boule dans tous les sens du terme.
Un jeu bien sympathique mais véritablement casual.
Un jeu sur lequel on ne passera que quelques dizaines de minutes sous peine de faire une overdose de labyrinthe.

Ma note pour Switchball: 14/20

 

14/03/2010

TEST: Revenge of the Wounded Dragons

 

091209103129Picture 1.png
Les Triades arrivent un beau jour chez vous, tue votre grand père et enlèvent votre soeur.
Vous allez donc devoir affronter de nombreux ennemis et faire preuves de beaucoup de courage pour pouvoir sauvé votre soeur retenu par Lee.
Non Bruce Lee n'est pas mort et le dragon qui sommeille en vous est la pour le prouver.

Côté Graphismes: 17/20
Jeu de baston en 2D calqué sur des jeux des années 90 tel que Kung Fu, Street of Rage, vous évoluerez sur une vingtaine de zones réparties sur 4 chapitres.
Les graphismes en eux même sont jolie et chaque environnements rencontré est différent de celui que vous venez de passer.
Quand aux cinématiques, elles ne sont pas tellement animés, c'est plus une BD qui s'ouvre devant vous laissant les dessins vous représenter le contexte de l'histoire.

Gameplay: 14/20
Le panel de coup reste restreint, coup de poing et coup de pied c'est tout mais la possibilitée de terminer ses adversaires grâce à des spéciaux est bien trouvé.
Tout le sens de revenge of the Wounded dragon ce trouve dans sont mode coopération ou vous pouvez faire équipe pour mener à bien votre quête.
Un petit plus qui est relativement bien venu.

La durée de vie 15/20
Pour un jeu à 7.99€ c'est relativement correct.
Comptez 4 heures de jeux et légèrement plus pour trouver toutes les zones secrète ainsi que toutes les statues cachés.
Après avoir terminé le mode solo ou en coopération, vous aurez également la ossibilité de faire le mode défi que vous débloquerez après avoir relevé une petite mission de rapidité.

Pour conclure, Revenge of the Wounded Dragons est plus tot classique mais mérite tout de même que l'on s'y attarde quand même.
Bon nombre de jeux des années 90 comportait une évolution légèrement identique et çà fais plaisirs de retrouver un tel jeu en HD aujourd'hui.
Finalement un bon rapport qualité prix qui ne laisserais aucun nostalgique des années 90 indifférent.
A télécharger de suite sur le Playstation Store.

Ma Note pour Revenge Of The Wounded dragons: 15.5/20
rotwd_screenshots.jpgrotwd_screenshots7.jpgrotwd_screenshots9.jpg








rotwd_screenshots6.jpgrotwd_screenshots12.jpgrotwd_screenshots3.jpg








(Cliquez sur les images pour voir plus grand)

10/03/2010

TEST: Heavy Rain

heavyrain_pack0003.jpg
Ethan Mars architecte de talent sans histoire va vite voir çà vie basculer lorsque son fils sera percuté par une voiture et décédera.
Deux ans après cette effroyable accident, la ville est hanté par une série de meurtre non élucidé d'enfants et Ethan Mars sera une fois de plus confronté au pire lorsque son second fils est enlevé par le tueur à l'Origami.
Une course contre la montre s'engage alors pour Ethan en quête de sauver son fils d'une mort atroce.
Et vous que feriez vous pour sauver une personne que vous aimez?

Côté Graphismes 19/20
Un véritable régale pour les yeux, la sensation d'être l'un des personnages principaux du film qui ce déroule devant est quelques peux étrange dans les premiers instant de jeux.
Quand on voit le travail réalisé par Quantic Dream sur l'expression des visages, nous sommes en droit d'entrevoir un avenir plus que prometteur pour la PS3.
C'est véritablement bluffant de voir à quelle point nous sommes immédiatement immergé lorsque la qualité de rendu est à la hauteur d'un jeu telle que Heavy Rain.
Aucun point négatif à soulever.

Côté Gameplay: 18/20
pas vraiment habitué à faire évoluer un personnage avec R2, le début est déroutant surtout que l'ensemble de l'action est fait de MPAR ( qui veux dire Motion Physical Action Reaction) qui vous permettrons de faire avancer l'enquête et de façon tellement bien insérer dans l'action dans l'action de Heavy Rain que l'on sent l'immense travail des développeurs.
Par moment les MPAR son franchement chaud à rentré mais contrairement à un QTE classique, les MPAR ont une importance immense dans l'aventure Heavy Rain.
Par contre la fonction SIXAXIS de retour est parfaitement utilisé, ni trop, ni pas assez, juste ce qu'il faut, une très bonne idée.

La durée de vie: 15/20
Un peu limite car lorsque Heavy Rain est terminé, on ce dit "Oh non pas déjà!!!"
J'attends déjà avec impatience l'apparition de quelques DLC qui mettrais pourquoi pas en scène des personnages que l'on ne vois pas apparaître ou peut dans l'histoire principale et notamment celle du tueur.
pour terminer une fois Heavy Rain, il faut compter 8 heures voir peut être un peu moins suivant le type d'histoire que vous mènerez suivant vos choix.

Pour Conclure, Heavy Rain est l'une des grosses cylindrées de ce début d'année et mérite bien toutes les qualités démontrées dans tous les test réalisé jusqu'ici.
Seul gros points noir relevé sur l'ensemble du jeu est les freezes qui obligent parfois à redémarrer la console.
Un jeu à posséder à tout pris pour pouvoir découvrir un nouveau style de jeu et une histoire des plus intéressante et parfois oppressante, les personnages vous touches par leurs désespoirs ou leurs hargne à faire percer le mystère du tueur à l'Origami.

Ma Note pour Heavy Rain: 17.5/20

03/03/2010

TEST: Puzzles Chronicles

Puzzle Chronicle DS.jpg
Prenez un jeu tetris en couleur, un RPG et mixer le tout et vous obtenez Puzzles Chronicles.
Votre guerrier de la tribu Ko'gari de la plaine des crânes brisés part en guerre contre un roi qui a enlevé vos amis, votre devise sera de les vengé mais pour ce faire, vous devrez remporter des batailles pour que votre personnage puisse évoluer.
Mais votre guerrier ne serais rien sans des armes dont vous pourrez affûbler votre héros, vous pourrez l'habiller comme bon vous sembles.

Côté Graphismes: 13/20
C'est assez jolie mais il me manque tout de même un petit quelques choses pour avoir l'oeil qui pétille.
Les phases de combats sont en 2D mais vous serez plus attentifs à vos cubes qui arrive sur l'écran du bas et la partie combat reste un peu zappé, une fois quelques secteur passé, l'habitude des combats vous permettrons d'anticiper et ainsi de profiter du spéctacle qui ce passe au dessus.
J'aurais aimé des mondes plus détaillé et surtout une carte ou l'on vois plus de détails.

Côté Gameplay: 16/20
Que vous soyez stylet ou touche traditionnelle, ce sera comme bon vous semble.
Personnellement, j'ai opté directement pour les touches traditionnelle mais avec le stylet, cest tout aussi facile.
Le gameplay est parfaitement adapté et l'on ne peux pas ce perdre dans les commandes qui reste basique.
Pour y avoir joué avec mon fils de 7 ans, je peux dire qu'il arrivait très bien.
Une franche réussite.

La durée de vie: 17/20
La aussi c'est une réussite, j'ai terminé le mode histoire solo en environ 19 heures mais si vous en redemandez, de nombreuses quêtes annexes sont également disponible.
Mais l'expérience pourra également être prolongé à deux en local à condition d'avoir deux cartes de jeux.

Pour conclure, je ne suis pas un adepte de la DS mais j'ai réellement pris du plaisirs à jouer à Puzzles Chronicles qui mêlent habilement le puzzles adresse et le RPG.
Faire évoluer votre personnage pour lui gagner de nouvelles armures ou armes et surtout améliorer ses qualités ne sera pas de tout repos.
Une belle réussite de la part du studio Infinite Interactive qui signe un puzzle RPG qui offre une belle durée de vie sans s'ennuyer un seul instant.

Ma Note pour Puzzles Chronicles: 15.5/20
01.jpg02.jpg04.jpg05.jpg

13:03 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : puzzles chronicles, rpg, konami, ds, psp | |  del.icio.us |  Imprimer | | Digg! Digg | | | | Pin it! | |  Facebook

27/02/2010

TEST: Bayonetta

1_bayonetta00.jpg
La plantureuse Bayonetta qui ce réveille d'un très long sommeil, arrive à notre époque, perdu mais bien décidée à cassé de l'ange ou tout monstre qui croisera son chemin.
AIdé par Rodin qui lui fabrique les armes en échange de quelques disques trouvé sur notre chemin, Bayonetta rencontrera bon nombres d'ennemis qui ne seront pas toujours évident à combattre mais chacun a sa faiblesse, à vous de la trouver.
L'important, c'est que votre sorcière retrouve la mémoire et puisse vaincre les créatures qui ce drèsserons sur son chemin.

Côté Graphismes: 16/20
Agréable dans l'ensemble, les environnement rencontré sont varié et c'est tant mieux!
Quelques petits endroits sont parfois plats et sans reliefs et parfois des objets paraîsse sans vie à la limite on ce demanderais presque ce que c'est.
Heureusement que les endroits rencontré regorge de monstre à défourailler sinon l'ennui arriverais vite.

Côté Gameplay: 18/20
Selon moi, c'est le point fort de Bayonetta.
Les combos en nombre conséquent sont assez facile à sortir et l'ensemble des commandes est idéalement pensé, un vrai régal!
Les esquives qui sont parfois rébarbative sur certains titre est très facilement faisable.

La durée de vie: 18/20
Il y a matière à faire.
Si vous avez l'intention de boucler le jeu en 8 heures, c'est plutôt mal partie, à condition de commencer le jeu en mode normale.
Bien avant la sortie de Bayonetta, le studio Platinum games prétendait que son titre serait dure en mode normale et demanderait pas mal de patience, et bien je confirme, le titre n'est certe pas insurmontable mais certains passages sont des plus compliqué et vous demanderons plusieurs essaye pour passer la difficulté.
La rejouabilitée est assez importante avec les divers éléments à récolter: les corbeaux, les cercueuils, les notes d'Antonio...
De très nombreuses heures de jeux pour terminer les différents modes de difficultés et pour trouver les éléments.

Pour conclure à la sortie de Bayonetta, bon nombres de joueurs ce plaignaient des temps de chargement assez long et de bug récurant que la version Xbox 360 ne rencontrait pas, après le patch concocté par Sony, il n'en est plus rien à priori, du moins je n'ai rencontré aucun désagrément notable.
Un super titre qui mérite amplement que l'on s'y attarde rien que pour voir ce déhancher miss Bayonetta, plus sérieusement, Bayonetta est un Hit dans le genre Beat'em All qui me rappel forcément Devil May Cry mais d'après moi en bien meilleures.

Ma Note pour Bayonetta: 17.5/20