24/01/2010

TEST: S.O.S Fantômes

SOS_FANTOMES_BLURAY_SOS_FANTOMES_OFFERT_PLAYSTATION_3.jpg

Rien n'est jamais paisible à New York et cette fois les antités néfastes ont décidé de reigner sur Big Apple.
Nos célèbres chasseurs de fantômes ont décidés d'agrandir les rang de leurs entreprise d'utilitées public et de vous embaucher mais pour avoir le droit d'intégrer les SOS Fantômes, vous devrez faire vos preuves.
Pource faire, vous bénéficierez de l'appui des célèbres fantômes et combatterez les plus célèbres revenants de l'histoire Ghostbusters.

Bon courage car la bataille sera rude mais vos armes pour combattre les fantômes seront modifier aux fur et à mesures de votre progression au sein de l'histoire.

Côté graphismes: 15/20

Sans âmes de premier abord, mais agréable malgré tout!
Sans âmes car certains endroits notamment les bâtiments manque de reliefs et d'envergures.
Les environnements partiellement destructible permette de mettre un peu de piments à l'action omniprésente.
Quand au personnages que nous connaissons des films sont modélisé plus que fidèlement, le travail réalisé par les développeur est sensationnel.

Côté Gameplay/jouabilité: 17/20

La prise en main est soignée, rien à redire tout y est pour permettre au joueurs de trouver du plaisirs à jouer.
Les déplacements de notre personnage s'effectue de façon aisé et permet un accès à notre atiraille rapide et efficace.
pour évoluer, vous devrez gagner de l'argent pour compléter votre inventaire à travers des améliorations de matériel à acheter pour combattre plus facilement les fantômes et autres bestioles peut ragoûtante.
le bémol tout de même est l'altération avec les décors un peu trop nombreuses et qui perturbes par moment l'action.

La durée de vie: 12/20

Le point véritablement négatifs de SOS Fantômes réside évidemment dans la durée de vie qui est un peu trop limite même si la rejouabilitée est possible.
L'histoire ne vous prendra que 8 petites heures en Expérimenté (mode normal) pour venir à bout des différent niveaux.
Le points positifs est quand à lui dans ces niveaux assez long et complexe ou vous devrez scanner toutes les antité paranormal et retrouver des artefacts maudits pour débloquer de nouveaux trophées.
Les artefacts ne sont pas très compliquer à trouver mais certains ce caches bien.
Quand aux monstres à scanner, rien de bien compliqué non plus.

Pour conclure, SOS Fantômes nous plonge véritablement dans la célébritée de cette série qui à sût traverser les années sans attraper une ride.
J'aurais apprécié une interactivitée avec les décors plus importante mais le minimum est présent et c'est déjà bien.
Le multi-joueur que je n'ai pas testé allongera certainement de quelques heures la durée de vie un peu fragile.
Un bon jeu qui trouvera une place sans problème sur votre étagère.


Ma Note pour S.O.S Fantômes: 14.5/20

13/01/2010

TEST: Resident Evil 5

reside.jpg

Tout le monde ce souviendra des 2 premiers épisodes de Resident Evil de leurs Zombies qui hantaient Raccoon City.
Mais combien ce souviennent des épisodes suivant plus porté sur l'action que sur le confinement d'une maison comme dans les premiers épisodes?
Dans ce 5ème épisode, Chris Redfield sera accompagné non pas de Jill Valentine mais de Shera qui connait parfaitement le terrain africain pour y être naît.
Cette fois-ci, les zombies et autres Boss gigantesques seront accomgnés de bourreau, Reeper et autres bestioles plus ou moins ragoûtantes.

Côté Graphismes: Les décors sont sublimes, l'afrique étant très souvant délaissé par les développeur de jeux, celui-ci nous fais voyager à travers des lieux superbes.
Les cinématiques sont agréables à regarder et permettent  de mieux comprendre l'histoire complexe et parfois brouillonne.
Par moment les scènes QTE s'allie parfaitement avec les cinématiques qui les intègres.

Côté Gameplay
: Une nouvelle fois la caméra n'est pas le point fort de Resident Evil 5 car sa position à l'épaule n'est pas correctement adapté à un jeu de nouvelle génération, une position à la troisième personne aurait été mieux conçut.
Pour le reste, l'inventaire est devrait coupé l'action car une mauvaise manipulation et vous êtes mort!
Mais dans l'ensemble le gameplay n'est pas seulement fait de mauvaises surprises.

La durée de vie est standard avec une dizaine d'heures de jeux, l'avantage de Resident Evil 5 réside dans sa possibilitées de jouer en duo en ligne et hors ligne pour pouvoir partager de bon moment de shoot sur zombies avec un pote ou seul en solo.
Après une histoire principale pas toujours évidente à suivre, l'envie de reprendre l'histoire dans une difficultées supérieures.

Pour conclure, bien que décrié à sa sortie, j'ai véritablement apprécié ce 5ème volet de Resident Evil bien qu'il faut quasiment ce résigner à voir un jour débarquer un Resident Evil  digne de ce nom en lieux confiné ou l'ouverture d'une porte peut déboûcher sur un traquenard.
Néanmoins, ce 5ème volet m'a beaucoup plu comparé au 4ème volet que je n'avais pas trop accroché.
Un bon jeu qui mérite amplement une place sur votre étagère avec en plus une rejouabilitée pour décrocher de nouveaux trophées.

Ma Note pour Resident Evil 5: 17/20

12/01/2010

TEST: Jak & Daxter The Lost Frontier

jak-and-daxter-the-lost-frontier-playstation-portable-psp-104.jpg

Après un excellent Daxter qui m'avait franchement ravi en solo, l'arrivée de Jak & Daxter The Lost Frontier signe l'arrivées des grosses licences à succès sur nos PSP après toutes celle arrivée dernièrement.
Mélangeant habilement la plateforme et l'action/baston, vous devrez bien évidemment sauver le monde qui risque bien d'être anéanti par l'éco noire.
Tout commencera en compagnie de Keira et une panne de vaisseau mais nos compères partirons à la recherche d'éco pour pouvoir repartir à l'aventure.
Mais ce ne sera pas sans compter sur les pirates de l'aire pour venir vous mettre des bâtons dans les roues.
Et grâce à votre vaisseau et vos talents de pilotes, vous aurez l'occasion de vivre de formidables batailles aériennes.
Quand à nos hérofidèles à eux mêmes et les répliques de Daxter sont parfois à ce tordre de rire.

Côté Graphismes: Un poil en dessous de Daxter niveau qualitées, The Lost Frontier est par contre plus diversifié.
Les environnements manques cruellement de reliefs par moments mais le jeux ce rattrape rapidement grâce aux cinématiques de grandes splendeur.
Quand aux passages dans les égoûts avec Dark Daxter, les décors sont sympathiques mais rapidement répétitifs.
On aimerait franchement que Naughty Dog reprenne sa licence en main pour nous dévoiler tout le potentiel de son bébé.

Côté Gameplay: La caméra très mal gérée rend parfois Jak & Daxter quasiment inabordable, l'axe de déplacement est très rigide et parfois rébarbatif.
L'avantage du gameplay réside dans les diversités de jeu, les phases de plateformes sont compliqués dû à la caméra, les phases dans les aires avec les différents vaisseaux sont assez fun et change quelques peux le jeux à le rendre très agréable et pour finir les phases avec Dark Daxter sont sympathiques et simple dans les déplacements grâce à une caméra bien étudié pour la caméra.

La durée de vie est raisonnable et malgré ses défauts, la rejouabilitée sera possible afin d'effectuer les missions annexes et peut être recommencer l'histoire principale une fois que l'apprentissage de la caméra est réalisé.
Une bonne douzaine voir un peu plus seront nécessaire pour boucler l'histoire principale.

Pour conclure, Jak & Daxter a mis le temps pour débarquer en duo sur la PSP mais maintenant qu'ils sont là, les joueurs sont en droits de croire à une renaissance de la série sur PSP et pourquoi pas sur PS3 mais des efforts devront être réalisé pour en faire un incontournable comme c'était le cas par le passé.
Néanmoins, Jak & Daxter The lost Frontier mérite le détour par son contenu et son histoire présente bien que courut d'avance.

Ma Note pour Jak & Daxter The Lost Frontière: 15/20

 

21:15 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : psp, jak & daxter the lost frontier, jak, daxter, sony, action | |  del.icio.us |  Imprimer | | Digg! Digg | | | | Pin it! | |  Facebook

28/12/2009

TEST: Pixel Junk Shooter

pixeljunk-shooter.jpg

Il y a déjà des dizaine d'années de çà, je m'acharnais sur les bornes d'arcades à R-Type, un shoot'em up que toutes les personnes de ma génération connaisse et pour l'époque, les pièces remplissait la borne d'arcades.
Aujourd'hui, c'est vrai que les bornes d'arcades ont presque totalement disparues mais nos consoles les remplaces parfaitement.
Pixel Junk Shooter me rappel un petit peu R-Type car le plaisirs est le même, du shoot avec un sens tactique en plus.
Le sens tactique pour la simple et bonne raison que vous devrez sauver des petits personnages mais attention car les monstres qui peuple les différents niveaux tenterons de vous barrer le chemin et d'entraver votre missions tout comme les couler de lave qui risque de détruire votre vaisseau vous devrez alors choisir qui vous désirez sauver premier mais le choix devra être réalisé vite et judicieusement afin de ne perdre aucun des personnages.

Côté Graphismes: L'univers cartoonesque font de Pixel Junk Shooter un mélange de jeu 2D basique et de jeu aux graphisme artistique.
Aucune tromperie sur la marchandise, Pixel Junk Shooter permis de ce divertir sans chichi, les graphismes simple ne sont pas pour autant désagréable, bien au delà, les qualitées du soft étant au rendez-vous.

Côté Gameplay: Principale prouesse de ce titre, les commandes sont hyper simple à prendre en main, un enfant de 6 ans peu sans souci prendre les commandes du second vaisseau sans porter préjudice à votre partie.
Quelques boutons seulement permette de jouer.
Une prouesse technique qui permet à petit et grand de profiter de Pixel Junk Shooter.

Le Multi-joueur permet à 2 personnes de s'éclater ensemble sur les différent tableaux que compose Pixel Junk Shooter.
Inutile de dire que l'intérêt à deux est démultiplié pour de bonne partie de rigolade.

La durée de vie est limité mais étant à 7.99€, je vois mal comment on pourrait critiquer un jeu sympa, défoulant et qui permet de réfléchir à la solution à adopté pour sauver nos petit colonisateur du danger.
Seulement 3/4 petites heures pour boucler l'aventure mais le multi rattrape la durée de vie en y retournant de temps en temps tout comme pour l'obtention des trophées.

Pour conclure, un soft qui mérite de l'attention pour une somme des plus dérisoire et un plaisirs à retrouver un shoot'em up comme on pouvait les faire il y a 25 ans en beaucoup plus agréable pour les yeux bien évidemment.
Certainement une des valeurs sûre du Playstation Store de cette fin d'année et pour 7.99€ seulement, il faut avouer que le jeu en vaut la chandelle.

Ma Note pour Pixel Junk Shooter: 16/20

15:40 | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : pixel junk shooter, test, ps3, psn, playstation store | |  del.icio.us |  Imprimer | | Digg! Digg | | | | Pin it! | |  Facebook

22/12/2009

TEST: Little Big Planet PSP

40234_jaqr_lbpPSP_129x171.jpg

Après son épopé sur PS3 qui ce pérpetue encore à travers la communauté des fans de Sackboy dans des niveaux très créatifs, Sackboys a envahi la PSP pour le plus grand plaisirs des joueurs nomades.
Cette nouvelle aventure de Sackboy vous transportera à travers de nombreux environnements allant de l'Australie à l'Egypte en passant par les Alpes, les divers niveaux rencontré demanderons à votre Sackboy beaucoup d'exercices pour parcourir sans encombres les nombreux pièges qui ce trouverons sur son chemin.
Et surtout, n'oubliez pas de ramasser les divers bonus sur votre route: Stickers, déco et les bulles pas toujours facile à attraper mais si vous désirez créer à votre tour, il vous faudra bien les ramasser.
J'avoue ne pas avoir essayé de créer par manque de temps mais dès que l'occasion ce présentera, je tenterai ma chance.

Côté Graphismes: Une nouvelle fois, l'univers de Little Big Planet fascine graphiquement à travers ces niveaux qui paraisse destinés à l'ambiance des dessins animé.
Une véritable réussite qui ressemble à bon nombres de points à son aîné sortie sur PS3.
Le seul regret est de mal distinguer les mimique de Sackboy lors d'effort surhumain qu'il réalise dû à la taille de l'écran qui ne prête pas trop à ce détail, mise à part la sensation de fatigue de Sackboy à la fin de certains niveaux ardue.

Côté Gameplay: l'acclimatation est de vigueur car la fausse 2D avec la possibilité de déplacer notre héros un cran en profondeur n'est pas toujours évident mais le premier niveau terminé et les rouages de Little Big Planet son en place.
Sinon, pas de souci majeur, les commandes sont rapidement en place et pour les divers éléments à piloter, les informations nécessaire sont donné à l'écran avant l'utilisation.
Certaines réaction sont par contre réalisé en contretemps ce qui rend le jeu mou par moment et qui semble pas très agréable mais le gameplay est tout de même de bonne facture et parfaitement adapté à la PSP.

La durée de vie est raisonnable, suivant la façon d'y joué et de recommencer pour trouver tout les bonus et réaliser les meilleurs score possible.
Le tour des différents niveaux proposé prendra environ une dizaine d'heures, j'avoue ne pas avoir regardé le temps mis à le terminé car le jeu est tellement sympathique que l'on y reviens facilement.
Avec la possibilité de télécharger des niveaux réalisé par les soins de la communauté, la durée de vie est d'avantage étoffé.

Pour conclure, Little Big Planet s'adresse à tout les âges, mon fils de 6 ans est adepte et moi aussi, un cadeau idéal à glisser dans la hotte du père Noël.
Les graphismes sont jolie, le gameplay bien étudié et une durée de vie résonnable font de Little Big Planet une valeur sûre et un investissement raisonnable.
A posséder bien évidemment à tout pris.

Ma Note pour Little Big Planet PSP: 18.5/20


18:29 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sackboy, psp, little big planet psp, test, création, sony | |  del.icio.us |  Imprimer | | Digg! Digg | | | | Pin it! | |  Facebook