11/09/2009

TEST: Motorstorm Arctic Edge

medium_MSAE_Logo_HiRes_4500x1600.jpg
 
Les Monts enneigés de l'Alaska accueille cette fois les courses bouillonnantes de Motorstorm.
Après les grand Canyon et les Rives du Pacifique, vous voici en pleine tempête de neige ou dans la montagne à concourir sans perdre le contrôle sur des pistes étroites et dangereuses.
La recette est toujours la même: de la vitesse, du Fun et des décors qui nous font voyager.
Mais votre engins sera t'il assez puissant pour remporter la victoire et les honneurs?
 
Côté Graphismes: Pur régal, parfois je me demande si c'est vraiment un jeu PSP!
Les projections de boue arrive jusqu'à l'écran et semble réaliste, la surchauffe du boost est également quasi identique à son ainée avec une animation flouté du plus belle effet.
Quand au véhicules, en nombres sur ce premier opus PS3 son détaillé et chacun possède sa faiblesse et ses qualité.
Voici les type de véhicules:
  • Moto
  • Quad
  • Moto-neige
  • Buggy
  • Voiture de Rallye
  • 4x4 Neige
  • Auto Neige (Muni d'une bonne lame pour évacué la neige, idéal pour faire le ménage dans les virages)
  • Semi-Remorque

Côté Gameplay: franchement le gameplay est idéal, la plupart des jeux de voitures sur PSP n'utilise pas les gachettes pour accélérer et freiner est pourtant Motorstorm les utilisent idéalement.
Evidemment les possibilités sont plus réduite que les opus PS3, notamment en ce qui concerne les actions pour mettre les adversaires hors d'état de nuire mais les actions sont plus réaliste.
Motorstorm risque bien de faire un carton auprès des amateurs de jeu arcade et c'est tant mieux!

Côté Multi-joueur en ligne: Non testé, le jeu n'étant pas encore commercialisé, les serveurs ne sont pas ouvert, ce test sera réalisé dès que possible.

La durée de vie est des plus correct avec environ 100 courses avec une IA évolutive.
Si les premières courses ce gagne très facilement, passé le niveau 3, les courses sont moins évidente et certaine exige plusieurs essais.
Certaines courses vous obligerons à réaliser un objectif bien précis (temps maxi à ne pas dépasser, 10 secondes en tête) pour remporter des étoiles qui vous permette de débloquer des courses supplémentaires.
Avec le multi joueur en ligne et hors ligne, la durée de vie n'en est que rallongé et c'est tant mieux.

Pour conclure, depuis le temps que les joueurs PSP voulais également leurs opus PSP de Motorstorm qui avait conquis son public à la sortie de la PS3, c'est désormais choses faite.
Un jeu à posséder à tout pris, une véritable réussite qui permet enfin de montrer que la PSP possède de superbes capacités tant graphique que du gameplay.
Motorstorm pourra facilement être classé dans les futures jeux référence de la PSP.


 Ma Note pour Motorstorm Arctic Edge: 18/20

 

 

04/09/2009

TEST: Crash Commando

medium_crash_commando.jpg
Profitant de la baisse de prix provisoire de Crash Commando sur le Playstation Store, je me suis donc fais plaisirs en achetant Crash Commando pour une somme véritablement dérisoire.
Préparez-vous soldat à entrer sur le champs de bataille.
Le but de votre mission est simple, anéantissez le plus d'ennemi, le sort de la mission en dépend.
 
Côté graphismes: Crash Commando possède des graphismes assez jolie et ressemble presque à Warhawk mais en légèrement plus jolie.
Seul différence avec Warhawk, c'est que Crash Commando ce joue en 2D mais la sensation de profondeur est presque réel car l'action ce déroule sur 2 tableaux grâces à des portes qui vous amène sur le second tableau.
Les projections de sang sont de la partie ou plutôt explosions de corps, ajoutant un poil de réalismes.
 
Côté Gameplay: La visée est légèrement compliqué en première approche mais lorsque le mode entraînement est bouclé, la visée est "presque" un jeu d'enfant.
Les véhicules sont très simple à utiliser et peuvent faire de gros dégâts, le jeu étant en 2D, suffit d'avancer tout droit ou de reculer.
Votre personnage ce déplace en marchant ou avec un jetpack qui permet de monter sur les plateformes supérieurs et permet également d'attraper les armes bonus avec plus de facilité.
 
Côté Multijoueur en ligne: C'est l'intérêt majeur du titre qui permet de rencontrer d'autres joueur, lorsque les joueurs ne sont pas au complet, des bots les remplaces.
Un petit peu dommage que le titre soit un peu déserté car après plusieurs partie, nous n'étions que 3 ou 4 sur chacunes des parties.
 
La durée de vie en solo est de 2 heures mais c'est surtout pour apprendre à utiliser les armes, le jetpack et découvrir les divers armes.
En ligne les parties sont plus intéressante mais c'est un titre qui ce joue sur une courte période, une petite soirée de temps en temps.
 
Pour conclure, Crash Commando est un excellent jeu, on a l'impression de jouer avec des soldats de plomb dans un environnement virtuel.
L'intérêt est de jouer une fois de temps en temps pour ne pas ce lasser rapidement.
De plus à 4,99€, c'est plutôt donné et mérite amplement d'être découvert par ceux n'ayant pas encore fais l'investissement.
 
Ma Note pour Crash Commando: 14/20 
 
 
 
 

15:39 | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : PS3, Playstation Store, PSN, Network, Crash Commando, critique, test | |  del.icio.us |  Imprimer | | Digg! Digg | | | | Pin it! | |  Facebook

30/08/2009

TEST: Terminator Renaissance

medium_38344_jaqr_terminator4PS3_129x171.2.jpg
 
John Connor reprend du service face aux infâmes robots qui sèment le chaos dans les rues de Los Angeles et tente déradiquer toutes forme de vie humaine.
Heureusement John Conoor n'est pas seule et pourra compter sur l'aide précieuse de ses compagnons d'armes pour venir à bout des monstueuses machines dirigées par Skynet.
John Connor aura t'il le dernier mot?
Difficile à dire...
 
Côté Graphismes: Terminator Renaissance est réussi graphiquement, les décors en ruine de Los Angeles semble plausible, les environnements sont variés.
Les cinématiques sont agréable également malgré le manque d'expression sur les visages des héros. 
Grosse déception tout de même car aucun éléments du décors n'est destructible.
Malgré la présence de tonneau ci et là, aucun ne peut servir à ce défendre en les faisant sauter.
Quand ont pense que terminator est un TPS, on demande un minimum syndicale qui n'est pas respecté et c'est bien dommage.
 
Côté Gameplay: C'est une horreur!
La visée est tellement imprécise que quelque fois, vous tirez sur un ennemis et vous le tuer alors que vous l'avez raté de au moins un mètre!
Les actions sont très limitées, le jeu ce limite à ce mettre à couvert, contourner l'ennemie et le descendre ou alors faire diversion et laisser vos camarades le tuer.
Le point positif sont les passages en véhicules qui sont sympa et casse un petit peu la monotonie des phases à pieds.
 
La durée de vie n'est pas non plus un point fort.
Terminator Renaissance doit débuter en difficile pour l'obtention de tous les trophées en une seule partie.
Comptez 6 à 7 heures avec une rejouabilitée inexistante.
L'absence de multi-joueur classique n'est pas un mal parti sur les bases du solo, c'était un désastre assuré.
Un mode coopération est possible en suivant la trame du solo.
 
Pour conclure, Terminator est comme je l'avais écris dans ma première impression, un jeu business juste sortie pour accompagner le film et gagner de l'argent.
Dommage car il aurait été intéressant d'explorer les phases en véhicules et trouver de meilleurs idée pour les phases à pieds.
Terminator n'a pas surfé sur la vague de Wolverine et sa réussite en jeu vidéo.
Un jeu qui n'est pas nécessaire dans une collection de jeu.
 
Ma Note pour Terminator Renaissance: 9/20
 
 
 

09:49 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : PS3, Terminator, Salvation, Renaissance, Critique, Test, John Connor | |  del.icio.us |  Imprimer | | Digg! Digg | | | | Pin it! | |  Facebook

28/08/2009

TEST:UFC 2009 Undisputed

medium_37817_jaqr_ufc2009PS3_129x171.3.jpg
 
Are you ready? Fight!
L'arbitre lance le combat et vous voilà plongé dans le grand bain de la ligue UFC.
Contrat avec les sponsors, séance de dédicaces, montage d'une vidéo de démonstration, sparring partners seront bientôt votre lot quotidient.
Mais attention à ne pas prendre la grosse tête sous peine de vous retrouver KO par les fans qui ne vous raterons pas.

Côté Graphismes: c'est un régal pour les yeux, tout y est pour combler le joueur.
Les combattants de la ligue UFC sont fidèlement modélisés.
Les effets graphiques ne sont pas en reste notamment lors d'un gassing (coup de pompe de l'un des combattants), l'image s'assombrit, le combattant concerné titube et fini généralement par ce retrouver KO dans les secondes qui suivent.
Que du bon mis à part les blessures qui ne sont pas vraiment réaliste, les coupures sont souvent placé au même endroits du visages et disparaisse bien souvent comme par enchantement lors de la reprise du round suivant.

Côté Gameplay: Le didactiel un petit peu long mais forcément nécessaire pour correctement aborder une nouvelle carrière.
Le didactiel n'est cependant pas obligatoire mais fortement recommandé.
La panel de coups est des plus complet mais pour certains, des plus compliqué à réaliser ou a ce rappeler, notamment lors de phases de combats au sol.
UFC reste tout de même l'un des jeu les plus complet du marché actuel mais découragera très certainement les moins assidus.
 
Côté Multi-joueur en ligne et hors ligne: rien à redire, les combats prennent encore une autre dimensions.Le multi-joueurs permet de ce mesuré à quelqu'un de physique ce qui permet de s'apercevoir des progrets que l'on accord à faire contre des combattant plus évolué.Je m'y suis essayé plusieurs fois et je dois avouer que je me suis fais drôlement surprendre notamment sur les soumissions que je maîtrise mal.
Mais c'est plutôt fun et le multi ajoute du piment au jeu.

La durée de vie est énorme car entre le mode carrière qui permettra de créer son combattant de A à Z, la gestion des sponsor, l'entraînement, le Sparring Partners et le repos, le mode carrière est réussi et surtout très riche.Ensuite, les autres mode de jeu ne sont pas en reste et permette également de nombreuses heures de jeu.Tout comme le mode multi qui permet d'allonger encore plus la durée de vie avec notamment des défis journalier à réaliser.
Les trophées quand à eux sont nombreux et très complexe à décrocher.

Pour conclure, UFC est un régale pour les yeux, un jeux très complet mais qui malgré toutes ses bonnes notes sera très compliqué pour quelqu'un qui ne cherche à s'amuser que quelques heures.
UFC 2009 Undisputed est une simulation est mérite de s'y penché pour découvrir toutes ses possibilités.
Une excellente simulation qui permet de découvrir enfin un sport de combat qui mélange les genres.

Ma Note pour UFC 2009 Undisputed: 15/20

20:11 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : PS3, THQ, UFC 2009, Critique, test, Free Fight, Ligue ufc | |  del.icio.us |  Imprimer | | Digg! Digg | | | | Pin it! | |  Facebook

18/08/2009

TEST: Red Faction: Guerilla

medium_redfactionlogog.jpg
La terre viens à peine de fêter le quarantième anniversaire de la conquête de la lune et nous voici en train de lutter pour la lbération de Mars.
A peine débarqué sur Mars et vous voici en guerre contre EDF qui dirige la planète Mars d'une main de fer.
Pas le temps de souffler, la libération de Mars ne peux pas attendre, anéantir les installations de l'EDF, la libération d'otages et les embuscades sont au menus de Red Faction.
Après 2 épisodes en vue à la première personne (FPS) Red Faction a choisi cette fois la troisième personne dans un environnements gigantesque et ouvert sur le sol Martien.
 
Côté Graphismes: Les environnements son plutôt varié et parfois, le sol paraît plutôt terrien (OASIS) dû à la terraformation mais on peut rêver d'y être.
Le sol martien est fidèle à l'idée que l'on s'en fais, très vallonné et les effets des tempête de sable ou les nuages sont superbe de réalisme, Volition à formidablement retranscrit l'idée que l'on ce fais du sol martien.
Les bâtiments sont quand à eux pas superbe de réalismes mais il nous permette de voir autre choses que le désert.
 
Côté Gameplay: Aucun souci pour prendre les commande de Alec, chaques armes ce trouve facilement.
Les véhicules facile à conduire et nombreux, chaque véhicules possède des performances différentes, un camion roule moins vite qu'un 4x4 mais est plus resistant au balles et permet de détruire beaucoup plus rapidement les batiments de l'EDF.
La possibilité de détruire tous les bâtiments est plutôt réaliste et permet de mettre du piquant à l'action de Red Faction Guerilla.
Quel bonheur d'avoir enfin un moteur graphique qui nous permette de créer autant de dégâts dans un jeu!
 
Côté Multi-joueur en ligne: Trouver les parties est plutôt aisé, il ne faut pas plus de quelques secondes pour entrer en jeu.
Les parties en multi- joueurs sont plutôt classiques avec quelques variantes, notamment en partie destruction ou l'on peut réparer les bâtiments que l'ennemis à démolie.
Belle prestations de Volition.
 
La durée de vie est assez importante compte tenu que la campagne principale à elle seule offre une bonne vingtaine d'heures en difficile.
A cela s'ajoute les missions secondaire qui sont très nombreuses mais très répétitive (sauver des otages, transporter un véhicule dans une planque...)
Le multi en ligne allongera encore un peu plus la durée de vie car les tant convoiter trophées à débloquer sont nombreux et pour certains long à débloquer.
 
Pour conclure, Red Faction: Guerilla nous offre une possibilité de destruction totale dans un environnement austère.
Le Gameplay idéale en fais un Soft géniale doublé d'une durée de vie plus que respectable.
La conquête du trophées Platine ne sera pas une mince affaire mais les plus acharnés arriveront moyennant quelques heures de jeu à le décrocher.
Le seul bémol reste le scénario que je n'ai pas trouvé très intéressant et pourtant, tout démarre par la mort du frère d'Alec mais la vengence n'est pas celle que j'aurais espéré, dommage.
 
Ma Note pour Red Faction: Guerilla: 16/20 
 
 

19:17 | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : PS3, Red Faction:Guerilla, Test, Planète Mars, USA, THQ, Volition | |  del.icio.us |  Imprimer | | Digg! Digg | | | | Pin it! | |  Facebook