21/06/2009

TEST: Sonic Unleashed

medium_36396_jaqr_sonicunleashedPS3_129x171.jpg
 
Après quasiment 20 ans de bon est loyaux services, Sonic revient une nouvelle fois dans des aventures toujours aussi périlleuse contre l'infâme docteur Eggman.
Cette fois, le docteur Eggmann a réveillé une entité qui sommeillait au centre de la terre depuis des milliers d'années, c'est alors que la terre ce fragmenta en plusieurs morceaux et démarre alors une course à la reconstruction avec ce très cher Sonic accompagné de Chip un espèce d'écureuil volant de couleurs rose.
Mais ce n'est pas tout, la nuit tombé, Sonic ce retrouve en hérisson garou au multiple pouvoirs et ce ne sera pas trop pour pouvoir accomplir cette dure mission.
 
Côté Graphisme: Jolie à regarder, le gros plus de Sonic Unleashed réside dans la multitude des décors qui vous transporterons à chaque coinde la planète.
Holoska pour l'Alaska, Mazuri pour l'Afrique, Spagonia pour l'Espagne...
En ce qui concerne les cinématiques, elles sont superbe rien à redire, bourré d'action, elles vous en mettrons plein la vue.
 
Côté Gameplay: Ce n'est pas le fort de Sonic Unleashed car le jeu est truffé de souci de caméra qui pourra lasser bon nombre de joueurs.
Du point de vu des combats, c'est génial Sonic Werehog possède un nombre impressionnant de combos et lorsque la jauge Unleash est pleine garre à vos ennemis!
Quand au courses qui compose les sequences de jours, l'imprécision de la caméra et des mouvements oblige parfois à recommencer le niveau à zéro et fini par lasser.
 
La durée de vie est conséquente et l'histoire très intéressante, mais les multiple bug et problème de caméra lassera beaucoup de joueurs qui n'essayerons pas d'aller jusqu'à la fin.
En plus de l'histoire principale, les trophées allonge considérablement les défis à réaliser car chaque partie du monde a droit à son stand de Hot Dog ou sonic doit réaliser des défis.
Une fois les défis réaliser, vous obtiendrez un trophées.
 
Pour conclure, Sonic aurait été intéressant sans tous ses bugs.
Mais Sonic reste pour beaucoup l'une des mascottes du jeu vidéo, l'un des points noire pour Sonic Unleashed est tout de même une difficultées trop grande et notamment le tout dernier niveau de Eggman Land.
Sonic Unleashed n'est pas un titre primordiale à posséder.
 
Ma Note pour Sonic Unleashed: 13/20

16:50 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : PS3, Sonic Unleashed, Chip, Eggman | |  del.icio.us |  Imprimer | | Digg! Digg | | | | Pin it! | |  Facebook

15/06/2009

TEST: Prince Of Persia

medium_36327_jaqr_princeofpersiaPS3_129x171.jpg
 
Voici le retour du Prince le plus connu au monde et comme d'habitude, l'aventure ne sera pas de tout repos.
Après avoir égaré son âne chargé d'or, notre valeureux Prince ce retrouve malgré lui enbrigadé dans une aventure plus que déliquate contre les forces d'Arihman, un Prince des ténèbres qui souhaite reigner sur le monde et anéantir la race humaine.
Mais cette fois-ci, le Prince pourra compter sur la charmante Elika pour l'aider à combattre cette entitée démoniaque.
 
 
Côté Graphismes: C'est jolie et plutôt artistique.
Artistique car les graphismes de Prince of Persia n'ont rien à voir avec les autres jeu, on a l'impression que les personnages sont crayonné,les décors sont quand à eux, tantôt ténèbreux et lugubres mais lorsque l'on purifie la terre, ce sont des décors paradisiaque qui ce dévoiles.
Bien que décrié par beaucoup de joueurs qui n'ont pas forcément apprécié cette touche artistique, je trouve dans l'ensemble les décors sublime.
 
Côté Gameplay: Comme tout Prince Of Persia, les phases de plateforme/escalade sont omniprésent.
Les déplacement sont aisé et bien géré et la caméra est bien pensé.
Mis à part quelques raté lors de courses contres les murs, l'ensemble du gameplay est super agréable.
Concernant les combats, les combos sont pas toujours évident à enchainer.
Par contre, la multitude des combos est impressionnantes et les combinaisons que l'on peu réaliser avec Elika son d'un rendu visuel époustouflant.
 
La durée de vie est d'environ 10 heures sans compter les trophées non acquis à la fin du jeu.
Les trophées allongerons encore la durée de vie pour décrocher le tant convoité platine.
Un jeu dans les normes actuel.
 
Pour conclure, un bon jeu qui ravira les amateur de jeu de plateforme.
Ce que j'aurais tout de même apprécier, cela aurait été une difficultées un petit peu plus élevée mais également un petit peu plus d'ennemis à combattre car mis à part les 4 principaux ennemis, ce ne sera qu'une petite dizaines de corrompus à combattre.
La répétitivitée des action entrainera pour d'autres de la lassitude mais Prince Of Persia mérite que l'on s'y attarde rien que pour les décors superbe et les dialogue nombreux et intelligent qui nous en apprend tout le long du jeu sur les principaux ennemis et sur l'histoire qui entoure nos personnages principaux.
 
Ma note pour Prince of Persia: 15/20

22:04 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : PS3, Prince of persia, Ubisoft Montreal, Elika | |  del.icio.us |  Imprimer | | Digg! Digg | | | | Pin it! | |  Facebook

03/05/2009

TEST: Pack Acier et Titane Killzone 2

medium_EXTERNAL_-_psn_promo.jpg
Cette semaine est apparu comme tout le monde le sais déjà le premier Pack pour Killzone 2 intitulé Acier et Titane.
Ce Pack contient 2 Map pour le jeu en ligne, l'une ce passe sur les quai du train des mines et la seconde, sur le Croiseur de l'ISA.
 
Ses deux Maps on la particularité de ce passer avec beaucoup de secteur sur plusieurs niveaux ce qui permet beaucoup de possibilités d'attaques/défenses.
A ses deux Maps s'ajoutent 12 nouveaux trophées, 6 pour chaques Maps et ces 12 trophées corresponde à chacun des personnages qu'il est possible d'avoir en ligne.
Par exemple: le Sapeur devrait réparer 5 choses sur la Map du Croiseur pour débloquer son trophées et 5 choses sur les quai pour débloquer un nouveau trophées.
 
Pour la Map des quais, tout comme dans le jeu, de nombreuses caisses vous permettes de vous mettres à couvert mais attention car de nombreux trains passe et lorsque vous traversez les voies, vous pouvez vous faire tuer ou tomber et ainsi mourir.
Mais ce n'est pas tout car les points hauts permette également aux éclaireur de faire le ménage en toute discrétion.
 
Et le Map du Croiseur est quand à elle sur (je crois) 3 niveaux, parfaite pour les tourelles défensive car de nombreux escaliers permette de préparer au mieux les défenses.
Mais également les saboteurs qui peuvent placer leurs C4 à chaque portes pour ainsi empêcher les ennemis de s'aventurer dans vos retranchement.
 
Ces deux Maps ne sont pas les seules qui devrait voir le jours sur Killzone 2 et je ne serait même pas étonné que Guerilla nous fournisse un Chapitre supplémentaire en solo comme c'était le cas pour Killzone Liberation.
 
Je tiens à souligner que Guerilla a fourni un super boulot pour ces deux Map qui sont superbe et qui agrémente encore un peu plus l'envi de passer du temps en ligne.
 
Je ne met pas de note car c'est un complément de jeu qui est dans le prolongement du test déjà réalisé.
 
 
 

17:50 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : PS3, Guerilla, Killzone, 2, Pack, Acier et Titane | |  del.icio.us |  Imprimer | | Digg! Digg | | | | Pin it! | |  Facebook

12/03/2009

TEST: Call of Duty World at War

medium_cod5.2.jpg
 
La seconde guerre mondiale a toujours passionné les foules à travers la télévision ou la littérature et c'était bien normale que le monde du jeu vidéo s'y intéresse également.
Depuis plusieurs années maintenant les licences à succès nous sortent à intervalles régulier des jeux avec pour thèmes la seconde guerre mondiale.
Call Of Duty avait pris cette année le chemin du Pacifique et de l'Europe avec un intéret particulier car les lieux du Pacifique n'ont jamais trop été exploité par le passé.
Alors de la jungle Asiatique aux champs de ruines de Berlin, il n'y à qu'un pas!
 
Côté Graphisme: Super beau, il ne manque pas grand choses à COD 5 pour flirtter avec le parfait.
La maîtrise du feu est intéressante et l'attention sera de mise si vous ne voulez pas terminer carbonisé sous l'effet du lance flamme.
Le seule désagrément reste l'inter-activité avec la Map qui reste légeremment décevante.
Possibilité de fouiller toutes les maisons pas toujours possible, FPS très couloir...
 
Côté Gameplay: le gros point fort du gameplay réside dans l'IA qui est le top de COD.
Les ennemis ce planque dans des terriers, dans les arbres et n'hésite pas à vous surprendre ou à vous arroser sans que vous ne puissiez les voir de suite.
Mais l'IA ne s'arrête pas là, l'ennemi vous envoi des grenades (oui je sais c'est normale ^^) mais n'hésitera pas à vous renvoyez les vôtres!
 
Côté Multi-joueur en ligne: Sans aucun doute l'attrait principale de Call of Duty 5.
Outre les classiques death match et consort, COD propose pour la première fois un mode coopération à 4 qui rend encore un peu plus le multi génial.
Le seul regret du mode coopération est le nombre de participant réduit à 4 par rapport à Resistance 2  et ses 8 participants.
 
La durée de vie est tout simplement pour moi ridicule en solo.
6 heures de jeu en commando (équivalent du mode difficile) c'est peu, beaucoup trop peu pour 70 euros car la rejouabilité est minime, mis à part le niveau de difficulté supérieur pas grand choses à ce mettre sous la dent.
Bien entendu, le mode coopération en ligne ou en local apportera un petit plus pas négligeable.
 
Pour conclure, je ne pense pas que COD 5 soit le jeu de l'année 2008 mais doit passer en second plan.
Moins de 8 heures pour un FPS c'est trop peu pour retenir mon attention plus longtemps, je ne regrette pas du tout de ne pas l'avoir acheté et suis bien content que l'on me l'ai prété.
COD 6 qui abandonnera la seconde guerre mondiale une fois de plus devra améliorer ce gros défaut pour attirer de nouveau joueur.
 
 
               Ma Note pour Call of Duty World At War: 13/20

21:08 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : PS3, Call, of, duty, 5, waw, world | |  del.icio.us |  Imprimer | | Digg! Digg | | | | Pin it! | |  Facebook

06/03/2009

TEST: F.E.A.R 2 Project Origin

medium_jaquette-f-e-a-r-2-project-origin-playstation-3-ps3-cover-avant-g.jpg
 
Après un premier F.E.A.R avec une ambiance glauque et sombre qui m'avait parfois fais sursauté, je n'en attendait pas moins de ce second épisodes.
Mais que s'est il passé avec Alma pour qu'elle déclenche un tel cataclysme?
C'est la question que l'ont peu ce poser  car Alma fais des apparitions dans le premier épisodes mais le centre de l'histoire de F.E.A.R premier du nom est FETTEL.
Alors pourquoi Alma vient nous hanter tout le long de ce second épisodes?
Et bien tout simplement parce que Alma a été utilisé par son père pour des expérience scientifique car douée d'un don télépathique hors du commun.
Mais lorsque Alma décide de ce venger, c'est tout le monde qui est impliqué, pas de place pour les faible.
Project Origin retrace les fais antérieurs à travers les documents que vous trouverez durant le jeu.
 
Côté Graphismes: Beaucoup mieux que le premier opus, les effets de lumière sont plutôt réussi et les effets de particules dont un rendu assez réaliste à l'écran.
La présence d'environnements destructibles ajoute au jeu encore plus de possibilités pour effacer vos ennemies (bidon explosifs, boîte électrique...
Autre aspect positifs, chaque s chapitres ce passe dans un environnement différents contrairement à F.E.A.R qui ce passait quasiment toujours dans des décors identiques.
Par contre certains passages manque de reliefs,ils semble sans vie.
 
Côté Gameplay: Pour moi c'est la réussite de F.E.A.R 2, rapide, facile à prendre en mains, la difficulté augmente en avançant dans le jeu.
Les armes nombreuses on chacune leurs faculté respectives.
L'ambiance est l'atout principale du jeu, elle rattrape très largement les quelques décors raté.
Et que dire de l'Ame, cette armure métallique super génial à prendre en mains et qui détruira tout sur son passage, en un mot: SUPER!
Quand aux temps de chargements, ils ont été revu à la baisse et c'est vraiment pas un mal.
 
Côté Multi-joueur en ligne: Malgré les différents mode de jeu disponible, F.E.A.R 2 souffre de quelques soucis en ligne: éjection du serveur, parties pas toujours évidente à trouver...
Mais le multi ne s'arrête pas aux points négatifs, le jeu est rapide, l'expérience de jeu est intéressante et allonge la durée de vie à n'en pas douter.
Un patch correctif arrivera sans aucun doute pour corriger ses déficiences.
 
La durée de vie ce situe dans une très bonne moyenne, comptez une bonne dizaine d'heures de jeu pour arriver à bout de la campagne solo.
Moi personnellement je l'ai fais directement en mode difficile et je n'ai pas vraiment eu du mal à le terminer (d'ailleurs suite aux réclamations des joueurs un patch devrait augmenter la difficulté dans les prochaines semaines)
 
Pour conclure, F.E.A.R 2 est comme son prédécesseur: plein de mystères qui s'éclaircisse au fur et à mesure que l'aventure avance mais avec un intérêt plus important que le premier épisode.
Les passages flashback du premier épisodes était beaucoup plus glauque et donnaient beaucoup plus la frousse mais la diversité des décors et des adversaires est cette fois beaucoup plus intéressante.
Si F.E.A.R 2 Project Origin ne fais pas forcemment l'unanimité auprès des joueurs, pour ma part c'est une réussite.
J'ai pris un plaisirs à y joué et je voulais à tout pris connaître le fin mot de l'histoire.
 
 
                     Ma Note pour F.E.A.R 2 Project Origin: 16/20

 

 
 

21:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : PS3, Test, Fear, 2, project, origin, warner | |  del.icio.us |  Imprimer | | Digg! Digg | | | | Pin it! | |  Facebook