04/01/2009

TEST: Midnight Club Los Angeles

medium_mclap300d.2.jpg
 
Conduire à des vitesses folle en plein cœur de Los Angeles vous en rêviez? 
Et bien Midnight Club L.A comblera votre vos envies de vitesses et de sensations à bord de bolides prestigieux... et d'autres moins prestigieux.
De la Golf à la Saleen en passant par les motos et autres Muscle Car, votre but restera le même: remporter des victoires précieuse pour gagner le titre de champion de la ville.
 
Côté Graphisme: C'est super beau après une première impression qui me laissait un peu sur ma faim, je doit dire que c'est finalement un bon point du jeu.
Que ce soit de jour ou de nuit, les rues de Los Angeles sont bien réalisé et que dire des plages de Santa Monica et sont sable qui vous fait partir en tête à queue!
Mais ce qui m'a le plus bluffé, c'est les rendu de la pluie lorsqu'elle commence à tomber et les flaque d'eau.
Bien que ce soit des détails, je trouve important de voir un rendu réaliste et là c'est réussi.
 
Côté Gameplay: La classe de ce promener dansLos Angeles à bord d'un Supercar (Murcielago, Gallardo, Saleen, Ford GT...) et ce prendre pour une star mais c'est encore mieux avec un Gameplay d'enfer et sur Midnight, c'est le gros point fort!
Ne vous attendez pas trop à enchaîner les victoires sans que vos adversaire ne vous donne du fil à retordre car même avec le patch de Rockstar pour rendre vos courses plus facile (le jeu était considéré trop dure à sa sortie!!!), l'Ia est là ou on l'attendait, car vos adversaire prendrons l'aspiration derrière votre véhicules et n'hésiterons pas à vous faire de la poussette.
Autre point positif, c'est le pilotage de vos véhicules qui changera considérablement du moment ou vous aurez un Muscle Car ou tout autre véhicules.
le temps d'apprentissage effectué, vous n'aurez plus qu'à trouver la bonne trajectoire!
 
La durée de vie est le point fort de tout jeu Rockstar car avant d'arriver aux sommet, attendez vous à brûler du Bitume et d'enchaîner au bas mot 400 courses pour une bonne cinquantaine d'heures de jeu et beaucoup plus si vous désirez approfondir le jeu.
Ensuite, après le mode carrière, vous avez la possibilitée de continuer l'expérience en ligne mais le gros point noire reste dans la recherche de courses qui me semble un peu Archaique mais également les joueurs qui perde et quitte la partie en plein jeu.
Le système de trophées proposant le déblocage de quelques récompenses vous obligera à persévérer et glaner les récompense.
 
Pour Conclure, Midnight Club est pour moi le jeu de course de l'année 2008, légèrement devant Burnout Paradise malgré le fait que Burnout Paradise possède de bien meilleurs possibilités en ligne.
Les multiples possibilité comme les défis, courses chronos et le mode carrières vous occuperons un bon moment et l'arrivée prochaines d'une mise à jour avec un morceaux de Los Angeles en plus et des défis supplémentaire allongerons encore un peu plus la durée de vie déjà plus que conséquente.
Une valeur sûre à posséder absolument.
 
                 MA NOTE POUR MIDNIGHT CLUB LOS ANGELES: 17/20
 
 
 
 

21:15 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : PS3, Test, Midnight, club, los, angeles, rockstar | |  del.icio.us |  Imprimer | | Digg! Digg | | | | Pin it! | |  Facebook

16/11/2008

Test: Grand theft auto IV

medium_GTA_IV_jr.jpg
 
Niko Bellic arrive à Liberty City pour y rejoindre sont cousin Roman qui a monté une société de taxi au capitaux sombre.
Fraîchement débarqué, Niko croit rejoindre Roman pour une vie meilleurs et va vite s'apercevoir que sont cousin s'est mis dans un beau pétrin avec des fréquentation plus que douteuse avec la pègre de Liberty et les cercles de jeux clandestins.
 
Côté Graphismes: Magnifique sans conteste l'un des meilleurs jeu de la Playstation 3, du grand art.
Les niveaux de détails sont impressionant et la qualités des passages jour/nuits sont plus que réussi.
Gros points positifs aussi, les orages qui éclate sur Liberty city sont super réussi avec la pluie qui limite l'adhérence des véhicules.
Quelques bug de décors à signaler  lorsque vous êtes dans une ruelle sombre qui vous laisserons voir à travers les murs par moment mais rien de bien grave.
 
Côté Gameplay: les possibilités sont tellement importante que le gameplay s'en trouve génial!
Hormis le pilotage des motos qui n'est vraiment pas super et peu vite lasse, les voitures sont géniales et assez importante, de la petite citadines à la grosse sportive, il n'y a qu'un pas.
A savoir que la conduites ne sera pas la même et les sensation de vitesse sont bien réaliavec un effet de flou sur le décors lorsque vous rouler vraiment vite, du grand GTA.
Mais ce n'est pas tout, les objectifs à réaliser sont bien représenté et les séquences de combats sont bien représenté.
Gameplay rien à dire de négatifs.
 
La durée de vie: conséquente pour terminer GTA IV à 100% pour l'histoire principale et en prenant votre temps compter une vingtaine d'heures.
Ensuite les missions annexes vous aménerons une bonne trentaines d'heures supplémentaire et le mode online pas trop mal réussi vous ajoutera quelques heures supplémentaire.
 
Pour conclure GTA IV qui s'est enrichi depuis quelques semaines du système de trophées est une valeur sûre et doit être possédé par tous les fans de la série, ses multiples possibilités et sa ville de Liberty city et un régalà parcourir.
Certes les possibilités sont moins importante que San Andreasmais GTA IV est tout simplement magnifique.
A posséder à tout pris!
 
 
Ma Note pour GTA IV: 18/20

15:54 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : PS3, GTA IV, Niko, Belic, Liberty, City, NY | |  del.icio.us |  Imprimer | | Digg! Digg | | | | Pin it! | |  Facebook

13/10/2008

TEST: Everybody's Golf World Tour

 
 
Promet il y a déjà quelques temps, voici le Test de Everybody's Golf World Tour.
Sympathique, comique sont les deux termes qui colle le mieux à Everybody's, les personnages sont pleins d'humour et ce qui paraît négatif en parlant des jeux de Golf est plutôt positif dans le cas de EveryBody's.
 
Côté Graphisme: Rien à voir avec un Tiger Woods dirigé vers la réalité, Everybody's possède d'avantage des décors de dessin animé à l'instar de ces personnages qui peuvent arborer un chapeau de cow-boy ou des lunettes de soleil de star, certes Everybody's Golf version Next-Gen est très proche de la version PS2 mais s'insère parfaitement dans la ludothèque nouvelle génération.
 
Côté Gameplay: Très rapide à prendre en mains, les coups sorte assez rapidement, j'adore voir mon personnage fustigé lorsque le part est raté^^
En mode tir avancé, les parts sont plus compliqué à respecté car la technique est différente du mode traditionnel beaucoup plus souple à utiliser lorsque l'on est novice.
 
La durée de vie est plus que correct car tous les bonus à débloquer sont conséquant et demande nombreuses heures à s'acharner pour tout avoir, le mode multi offline et online allonge encore plus celle-ci.
Parmis les bonus, on retrouvera des personnages, des costumes, accessoires...
 
Pour conclure, Everybody's Golf World Tour devrait satisfaire tous les joueurs frileux du jeu monotone et qui préfère le jeux arcade à la simulation.
Son design cartoonesque est plutôt marrant et l'expression des personnages très réussi.
Seul, à plusieurs ou en ligne, Everybody's Golf World Tour vous procurera de bons moments.
 
Ma Note concernant Everybody's Golf World Tour: 16/20
 
 

16:12 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : PS2, PSP, PS3, Everybody's, world, tour, sony | |  del.icio.us |  Imprimer | | Digg! Digg | | | | Pin it! | |  Facebook

15/09/2008

TEST: Dragon Ball Z BURST LIMIT




 
La Saga Dragon Ball n'a pas fini de faire parler d'elle, malgré les années les Fans reste toujours fidèles et les nouvelles génération sont également preneur des aventures de Sangoku, Krillin, Vegeta, Tortue Génial et les autres.
Après le succès rencontré sur les plateformes ancienne génération, Atari ne pouvait laisser pour compte les possesseurs de la Playstation 3.
Alors que dit cette version? Bien?, Pas Bien?
Toutes les réponses ce trouve en bas de ces quelques lignes:
 
 
Côté Graphismes: Ca frôle l'excellence et lorsque j'avais lu que le jeu était presque plus beau que le Manga, j'avais du mal à y croire mais il est vrai que BURST LIMIT est totalement magnifique.
De l'animation des personnages aux décors, rien n'est à regretter.
 
Côté Gameplay: Comme tous les Dragon Ball, le gameplay est l'arme fatale, bien pensé et fluide, Burst Limit reste dans les bon standard de jeu actuelle, j'aurais apprécié une destruction possible du décor afin de rendre le jeu plus attrayant.
 
La durée de vie: Aïe çà ce gâte!
Pour un DBZ le nombre de personnage était toujours plus que correct notamment tenchaïchi 3 qui dépassait les 130 personnages et pour Burst Limit... on en voit très vite le bout ou les Limite.
 Une histoire qui s'arrête à la Saga Cell, un petit peu dommage manque BOU- BOU.
Une aventure qui ce clos en 5 à 6 heures allonger quelques peu si vous décidez de gagner tous les combats avec la note maximal.
 
Pour conclure, de beau graphismes et un gameplay correct ne rattrape pas la durée de vie médiocre.
C'est très dommage pour une tel franchise, vous restera à vous rabattre sur Tenchaïchi 3 sur PS2 pour voir toutes les Saga DBZ.
70 euros çà reste tout de même cher pour un soft si peu complet.
Le prochain sera peut être à la hauteur des espèrance des joueurs fan de Sangoku, et je pense que ce serait préfèrable.
 
 
 Ma Note pour DBZ BURST LIMIT: 12/20

22:40 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : PS3, PS2, Dragon, Ball, BURST, Limit, Tenkaichi | |  del.icio.us |  Imprimer | | Digg! Digg | | | | Pin it! | |  Facebook

06/09/2008

TEST: METAL GEAR SOLID 4: Guns Of The Patriots

medium_82154_2.3.jpg
 
 
Solid Snake a vieilli mais en garde tout de même sous la semelle, atteind d'un syndrôme incurable qui ne lui donne que quelques mois à vivre, il n'hésite pas un seul instant lorsque l'on vient le chercher pour sauver une nouvelle fois le monde.
Snake n'est plus que l'ombre de lui même mais va t'il une nouvelle fois gagner ce combat qui s'annonce périeux? 
 
 
 
Côté Graphismes:Tout commence au Moyen-Orient dans une ambiances sonore et visuelle bourré de détail qui mette tout de suite l'eau à la bouche.
Des papiers volent dans les airs et virevolte avec un réalisme surprenant, lorsque vous retournez à Shadows Moses, c'est le blizzard qui vous apparaît comme plus que réaliste et la vision nocturne n'est pas de trop pour entrevoir vos ennemis.
La richesse des décors fait de ce Metal Gear Solid 4 un TRES grand MGS une nouvelle fois comme toutes les sorties de Snake.
 
 
Côté Gameplay: çà frôle l'excellence malgré quelques petit défauts, comme par exemple la séléction d'armes qui n'est pas génial (une séléction comme Resistance aurait été selon moi plus réaliste dans l'action)
La multitude d'armes et les amélioration que l'on peut y apporter en fait le jeu le plus complet actuellement.
 Pour les déplacements, c'est un régal, la caméra ce dirige bien pas de souci à ce niveau là.
 
 
La durée de vie: sans être conséquente, comptez 20 heures pour le terminer (j'ai mis 19heures 53 en prenant mon temps et en essayant plusieurs fois d'y allez comme un bourrin)
Pour découvrir toutes les armes, je pense que chaques recoin doit être visité mais là encore je pense que j'en ai oublié.
 
 
 
Pour conclure, Merci MONSIEUR KOJIMA!
Metal Gear est une tel franchise à succès que ce serait vraiment dommage que Snake ne revienne pas pour un barroude d'honneur car ce 4ème épisodes est tout simplement magnifique.
Les cinématiques sont splendide (ma préféré est le combat entre Raven et Vamp) et que dire de la fin qui ce regarde comme un film, c'est tout simplement superbement réalisé avec un énorme scénario qui nous donnent plein de réponses sur l'univers MGS par contre j'aurais aimé avoir plus de réponse sur l'énigmatique RAIDEN.
 
 
MA NOTE POUR MGS4: Guns Of The Patriots: 19.5/20
 

14:03 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : PS1, PSP, PS2, PS3, Metal, Gear, Solid | |  del.icio.us |  Imprimer | | Digg! Digg | | | | Pin it! | |  Facebook