25/05/2017

TEST PS4: Injustice 2

injustice-2-jaquette-58f8c918b282e.jpg

La Justice League est de retour après avoir mis fin aux agissements de Superman, Batman et ses compagnons justiciers vivent dans un calme qui pourrait bien n'être que précaire.
En effet, Superman croupie en prison mais un autre ennemis doté d'un vaisseau spatiale armé jusqu'au dent va venir écourter le calme qui régnait jusqu'ici.
Brainiac et les anciens alliés de Superman vont semer la pagaille et tenter de battre Batman et ses alliés.
La Justice League sera t'elle suffisamment armé pour rendre les coups à ses nouveaux ennemis?

Côté Graphismes:
NetherRealms a réalisé une fois de plus un travail formidable aussi bien sur ces personnages qui sont magnifique et en plus en nombre plutôt correct (28 combattants super-héros et vilains) et je ne doute pas que des contenus additionnels viendront compléter ce roster des plus intéressant.
Les arènes de combats sont également très intéressants et doté d'un charme fou, il y en a 12 très variés et en plus il est parfois possible de découvrir des endroits cachés dans les environnements.
Chaque combattant propose une attaque spéciale avec une cinématique magnifique.
Vous l'aurez compris, Injustice 2 n'a pas vraiment de point négatif, c'est plutôt un jeu superbe et doté de cinématiques des plus réussis.

Côté Gameplay:
Les jeux de combats sont généralement compliqué à prendre en mains car les commandes divergent en fonction des combattants et Injustice 2 ne déroge pas à la règle même si en torturant la Dualshock 4 nous réussissons à sortir de belles attaques.
Après, pour tirer partie à 100% du jeu, il est préférable d'apprendre la majorité des coups spéciaux des combattants mais cela demandera une grande maîtrise de Injustice 2.
Les coups spéciaux sont vraiment facilement réalisable s'en ai un petit peu déconcertant mais ça aidera bien dans les moments difficile.
La jauge de coup spéciale ce remplie en encaissant des coups de notre adversaire.
Chose spéciale de Injustice 2 c'est le fait de pouvoir utiliser des éléments du décors pour les fracasser sur nos adversaires.

La durée de vie:
Il y a de quoi faire et pour découvrir les premiers éléments de gameplay, il est préférable de profiter dans un premier temps du mode histoire qui compte quelques petites heures, juste assez pour découvrir un scénario sympathique et bien ficelé.
Ensuite, les combats simple, ou en multijoueur feront le reste avec un nombre d'heures non négligeable en fonction de vos envies.
Pas mal de petits bonus non négligeable sont à gagner en fonction du gain des combats, des articles de modifications de personnages qui sont les bien venue.

Pour Conclure:
Les dieux sont toujours là pour nous rappeler que les super-héros ont le vent en poupe, toujours aussi attrayant après un premier épisode super sympa, le second l'est encore plus et à vrai dire, c'est pour moi l'un des meilleurs jeu de combat.
Certainement grâce à son roster qui met en scène des personnages que j'affectionne comme le Joker ou encore Catwoman.
Ce qui est quand même intéressant à signaler, c'est quand même le scénario qui est bien ficelé et apporte son petit plus intéressant à un jeu de combat.
J'adore ce jeu, rien à dire, NetherRealms a frappé un grand coups

Ma note pour Injustice : 18/20

06/03/2017

TEST PS4: Berserk And The Band of the Hawk

berserk-muso-jaquette-ME3050723077_2.jpg

Guts notre héros est un mercenaire sanguinaire qui n'hésite pas à enchaîner les contrats de mercenaire.
Jusqu'au jours ou le clan du Faucon le remarque et Guts va donc rallier les rang de ce Clan afin d'unir leurs force.
Guts va faire couler le sang à flots grâce à son immense épée!

Côté Graphismes:
Difficile de placer l'histoire de Berserk and the Band of the Hawk sur une frise chronologique mais à n'en pas douter c'est une histoire qui ce déroulerai dans un temps médiévale.
Les personnages issus d'un manga que je ne connais pas du tout et que je vais devoir trouver afin de réparer cette terrible erreur, sont très manga, à vrai dire c'est la partie la plus abouti avec des visages réussi.
Les différents environnements sont par contre un petit peu moyen avec des décors qui manque de relief et de détails, on a d'avantage l'impression d'être dans un jeu PS3 que PS4.
Une bonne maîtrise de l'affichage est par contre à noter avec des passages très chargé en ennemis mais qui ne dérange pas du tout la fluidité.

Côté Gameplay:
C'est bourrin, ultra bourrin, les combats sont sanglant et évidement à ne pas laisser entre toute les mains.
Il me rappel un petit peu Fist of the North Star: Ken's Rage qui est presque aussi violent.
Un bain de sang jouissif!

La durée de vie:
Attendez-vous à une belle durée de vie, à savoir une bonne vingtaine d'heures pour venir à bout du mode histoire.
C'est pas mal même sans la présence de multi-joueur étant particulièrement contre le multi à tout va pas toujours nécessaire et parfois carrément inadapté.

Pour Conclure:
Berserk and the Band of the Hawk est un défouloir monstrueux ou l'hémoglobine coule à flots.
La fluidité est parfaitement au rendez-vous et malgré les graphismes parfois d'un autre âge, l'action aura raison de ses petits défauts
La violence est vraiment importante et il sera donc important de veiller à ne pas le laisser entre toutes les mains.

Ma note pour Berserk and the Band of the Hawk: 14/20

22/02/2017

TEST PS4: Sniper Elite 4

1487342184-3215-card.jpg

Replongeons dans la seconde guerre mondiale théâtre de nombreux affrontement de part le monde avec des champs de bataille que nous n'avons pas ou peu abordé dans nos jeux-vidéo.
Cette fois c'est en Italie que nous allons fragger des soldats Nazis.
Karl Fairburne que nous avons déjà eut l'occasion de croiser sur le champs de bataille Africain ou Européen est de nouveau du combat avec son fidèle fusil de précision prêt à faire de magnifique Head-Shot.
Etes-vous prêt à risquer votre vie contre l’envahisseur Nazis au côtés de la résistance Italienne?

Côté Graphismes:
Sniper Elite 4 revient avec les mêmes atouts que ses prédécesseurs à savoir la fameuse Killcam qui nous donne une vue magistrale de la balle et de son trajet à travers le corps de celui qui ce fait plomber.
D'un point de vue générale, les environnements rencontré son assez réussi avec de jolies paysage, coloré comme les paysages Italien le sont mais surtout dans la profondeur, certaines textures en premier plan sont un peu moins réussi et plus grossiers.
Les personnages aussi sont un petit peu limite et sans personnalité mis à part les personnages principaux qui ont un "vrai visage".
Pas de réel soucis et surtout loin d'être moche mais il est important de souligner les petits défauts.

Côté Gameplay:
C'est un très bon FPS, véritable défouloirs qui vous fera vous battre à distance mais aussi à plus courte distance.
Malgré le titre Sniper Elite, il est bien évident axé sur la guerre comme nous la connaissons à travers les différents FPS et reprend les bases très bonne de Sniper Elite 3.
Au niveau de l'arbre des compétences, j'avoue que c'est assez sympa, des possibilités d'améliorer les armes en fonctions de compétences prévues, et l'amélioration de notre héros en remplissant certains critères.

La durée de vie:
Une petite dizaine d'heures pour terminer la campagne scénarisé ce qui est plutôt pas mal.
Il faudra ajouter tout de même quelques heures pour ramasser tous les collectibles.
Et comme c'est le cas sur 95% des jeux actuels, la présence d'un multi-joueurs en ligne viendra compléter l'expérience de jeu.

Pour Conclure:
J'aime bien la série Sniper Elite que je connais depuis le premier épisode, une série qui ne sera pas connue pour ses graphismes éblouissant mais ce dernier prends le bon chemin.
Avec un monde ouvert beaucoup moins linéaire que son prédécesseurs, ce qui n'est pas plus mal.
La Killcam fait toujours autant de ravages mais coupe un peu l'action du coup il est possible de la couper dans les options.
Une bonne expérience, vivement le 5 qui sera à n'en pas douter encore meilleurs!

Ma Note pour Sniper Elite 4: 14/20

20:29 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sniper elite 4, karl fairburne, sni^per, italie, guerre, nazis | |  del.icio.us |  Imprimer | | Digg! Digg | | | | Pin it! | |  Facebook

13/02/2017

TEST PS4: DLC1 Sabotage COD Infinite Warfare

817K2lblqcL._SY445_.jpg

Le premier DLC de Call Of Duty Infinite Warfare intitulé Sabotage est sorti il y a quelques jours et il est temps après quelques heures de combat de vous donner mon avis sur ces 4 nouvelles map multi-joueurs et cette nouvelle expérience zombies.
Commençons par les nouvelles MAP, j'ai tout de suite une grosse préférence pour la MAP Renaissance, une carte qui vous emmène à Venise pour des combats rapprochés dans de petites ruelles qui ne laissera que peu de place pour les armes de longue distance
C'est super jolie et franchement dépaysant!
Ensuite, la seconde dans l'ordre de mes préférence est Noire, qui prend pour lieu de combat Brooklyn dans un future proche, une ambiance un petit peu feutré et surtout sous un orage.
C'est agréable à regarder et à arpenter, la carte est plus axé combat mixte puisque des couloirs permettent de tirer à l'arme de précision avec plus d'aisance.
Puis viennent deux MAP plus futuriste, NEON est une ville futuriste dynamique affichant des détails comme par exemple des voiture qui apparaissent et des adversaires qui disparaissent comme parti en poussière lorsqu'on les éliminent.
La carte est vaste mais perso je n'accroche pas trop malgré les possibilités de monter en hauteur pour pouvoir ce planquer et shooter au Sniper.
Terminons les MAP par Dominion, la carte issue de MW2 (Modern Warfare 2) qui a été revisité pour coller à Infinite Warfare à savoir un lieu plus extraterrestre puisque au lieu du théâtre Afghan, c'est la planète Mars qui sera le nouvel environnement.
J'adhère pas à 100%, la map est vraiment immense et il est plus commande combattre à grande distance qu'en rapproché.
C'est celle que j'aime le moins alors que c'était celle que j'attendais le plus lors de l'annonce du premier DLC.

Ensuite dernier contenu de Sabotage, Psychose dans les bois nous place dans le scénario d'un film d'horreur qui nous confrontera à des zombies, des Yétis et un espèce de Boss qui souhaite nous couper en morceau avec sa scie circulaire.
L'histoire prend place dans une forêt, idéal pour ce foutre la frousse, mais contrairement aux autres scénario zombies, pas d'arme à feu au départ, juste une batte, et autre club de golf et ensuite, il faudra débloquer les armes comme c'est déjà le cas sur les différentes map zombies.
Quelques petits bonus viennent compléter cette nouvelle expérience zombies comme par exemple les tourelles automatiques obtenues en mélangeant des gemmes récoltés sur le champs de bataille.
Psychose dans les bois présente donc de nouveaux ennemis apportant donc de nouvelles têtes à fracasser et des bonus inédit.
C'est complet et riche.

Sabotage est donc un DLC attrayant mais quand même un petit peu cher si acheté seul, préférez donc le Season Pass qui vous fera une vrai économie.

05/02/2017

TEST PS4: Gravity Rush 2

Gravity_Rush_2.jpg

Kat est de retour!
Après avoir arpentée les recoins de Hekseville, la voici de retour dans une cité aérienne, Banga ou elle ce retrouve à la suite de l'ouverture d'une faille temporelle dans laquel elle a été proulsé par une tempête.
Mais à Banga, Kat et son pote Syd ne sont pas les rois du pétrole, ils doivent travaillé à la mine dans des conditions très dure, en milieu hostile et surtout sans pouvoir.
Une fois les pouvoirs de Kat revenu, elle devient rapidement une personnalité importante de Banga et surtout va aider de belle manière Banga à retrouver son rang.
Ensuite, Kat découvrira un plusieurs autres endroits et fera son ascension en découvrant encore un peu plus de quoi est fait ce monde

Côté Graphismes:
La partie graphique est tout simplement magnifique.
Kat est superbe et ses contours donne une importance à son personnage, les autres personnages sont aussi très travaillés.
Les décors sont également très travaillé avec de nombreux environnements très détaillé et tous plus jolie les uns que les autres.
Aucune faute de goût!

Côté Gameplay:
C'est toujours un plaisir de jouer avec Kat et ses pouvoirs.
Les phases de combat sont bien ficelées avec la possibilités d'utiliser nos pouvoirs pour porter des coups et également pour projeter des objets du décors contre les assaillants.
Petit bémol néanmoins, la caméra un peu pénible parfois.

La durée de vie:
Une bonne trentaine d'heures de jeu pour boucler l'aventure, c'est plutôt pas mal.
Outre les missions principale, il y a également pas mal de missions secondaire assez variés.

Pour Conclure:
Gravity Rush 2 est la grosse sortie de ce début d'année, pas de soucis à noter, c'est un très bon jeu.
Et franchement Kat à toujours la classe nous emmène dans des paysage imaginaires enchanteur!
L'attente aura quand même été longue puisque le premier Gravity Rush est sorti il y a quand même 5 ans sur PS Vita mais c'est un second épisode génial qui nous a été réalisé.
Seule vrai ombre au tableau hormis la caméra qui est un détails, le scénario un peu compliqué à suivre parfois et que les plus jeune joueurs n'apprécieront peut-être pas.

Ma Note pour Gravity Rush 2: 17/20

18:07 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gravity rush 2, kat, graité, banga | |  del.icio.us |  Imprimer | | Digg! Digg | | | | Pin it! | |  Facebook